dimanche 8 mars 2009

UNE BIBLIOTHEQUE DE NUAGES

Sur la neige couvrant la boîte aux lettres, l'étoile minuscule d'une patted'oiseau - de fraîches nouvelles du ciel.. CHRISTIAN  BOBIN . .  
Posté par emmila à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 26 janvier 2009

RESTERA T-IL UN CHANT D'OISEAU

Que restera-t-il sur la terreDans cinquante ansOn empoisonne les rivièresLes océansOn mange des hydrocarburesQue sais-je encoreLe Rhône charrie du mercureDes poissons mortsPour les enfants des temps nouveauxRestera-t-il un chant d'oiseauLe monde a perdu la boussoleQu'a-t-il gagnéDes plages noires de pétrolePour se baignerL'atome va régner sur terreComme un SeigneurQu'en ferons-nous c'est une affaireQui me fait peurPour les enfants des temps nouveauxRestera-t-il un chant d'oiseau   A peine le malheur des hommesEst-il moins... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 1 novembre 2008

LE GARDEUR DE TROUPEAUX...Extrait

"Plutôt le vol de l'oiseau qui passe sans laisser de traceQue le passage de l'animal dont le sol garde le souvenir.L'oiseau passe et disparaît, ainsi doit-il en être.Là où il n'est plus, et donc ne sert à rien, l'animalMontre qu'il a été, ce qui ne sert à rien. Le souvenir est une trahison envers la NatureParce que la Nature d'hier n'est pas la Nature.Ce qui fut n'est plus rien, et se souvenir est ne pas voir.Passe, oiseau, passe, et enseigne-moi à passer !". FERNANDO  PESSOA .
Posté par emmila à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 29 août 2008

LA HUCHE A PAIN...Extrait

Je fais retraite chez les oiseaux. Cela vaut bien lesmonastères et leur mise en scène sacrée! A midi, le soleil abat ses lanières d'or sur mes épaules. Ai-jebesoin d'une autre discipline pour expier tous lespéchés commis envers les quatre éléments ? Je cherche le rythme oublié. J'apprends l'effort, le puits, la colline et le thym.Le vent et les bêtes sauvages coulent devant ma porte. Le feu de bois exige un très long souffle humain.... Sorti du chant du coq et du petit froid vert de l'aube,je progresse au travers de la chaleur, je... [Lire la suite]
lundi 11 août 2008

PESSOA...Extrait

      Plutôt le vol de l'oiseau qui passe sans laisser de trace,       que le passage de l'animal, dont l'empreinte reste sur le sol.L'oiseau passe et oublie, et c'est ainsi qu'il en doit       être.L'animal, là où il a cessé d'être et qui, partant, ne sert à rien,montre qu'il y fut naguère, ce qui ne sert à rien non plus.Le souvenir est une trahison envers la Nature,parce que       la Nature d'hier n'est pas la Nature.Ce qui fut n'est rien, et se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,