mercredi 20 avril 2022

L'IMPOSSIBLE RÊVE

Réconciliée avec les oiseaux je pars Vers la Mer Avertir ceux qui arrivent qu’il vaut mieux fuir, ( je pêcherai leurs corps flottant dans cette eau noire), Fuir à toutes jambes ce pays usurpateur d’Histoire Empêtré dans ses Rois ses roitelets et ses réputations d’escroc Car Je suis dans la gare de l’Incongru Celle qui n’est rien celle qui ne vaut rien L’un parce que l’autre, l’autre parce que l’un, Et que grâce à cela je peux parler, libre, Réconciliée avec les oiseaux et la rue je pars Vers la Mer Blanche ... [Lire la suite]

mardi 29 mars 2022

DE FEUILLES ET D'OISEAUX

J'aimerais tant habiter ce ciel de feuilles et d'oiseaux et ne jamais regarder en bas. Ne plus voir courir au sol la peur des lendemains. Ne rien savoir de ces heures où, entre chien et loup, la vie se joue au poker des fous. Ne plus hurler quand on livre le vent, les fleurs et les enfants à la faucille des fossoyeurs de l'Histoire. Ne rien savoir des dégommeurs du rêve. Ne plus entendre les jardiniers du crime, leur fumier, leur chiendent, leur râteau, parler d'amour dans le crépitement de gueules de loup et la joie des... [Lire la suite]
mardi 15 mars 2022

JEAN LAVOUE...Extrait

Reste-t-il encore des oiseaux à contempler Dans le ciel d’Ukraine, Y entend-on toujours leur chant ? Trouvent-ils encore Des arbres pour les inviter, Des branches où se cacher ? Ont-ils encore des nids Pour s’abriter En ce pays détruit ? Ont-ils toujours le goût d’ouvrir leurs ailes Pour s’élever dans la gloire des matins ? Ont-ils à cœur de prophétiser pour l’homme N’osant plus lever les yeux Vers le soleil ? La mésange bleue aux couleurs de la joie, Que peut-elle bien comprendre À ces forteresses... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 8 janvier 2022

TRACE DE QUI DE QUOI ?

Trace cherchant, désespérée, celui ou celle qui l'a laissée. Mais toi qu'es-tu sinon la trace de ce qui n'est jamais passé : nuage oublié dans un coin d'une Bohème d'outre-ciel, nuage, jamais dépensé, qu'un ciel a gardé dans sa poche. N'aie donc que léger pour bagage, et que le bleu à raconter. Que ton seul verbe soit partir, ta seule fable les oiseaux qui n'ont que le vent pour biographe. . . "A celles qu’a laissées l’Histoire j’avoue préférer d’autres traces, celle de mes oiseaux d’enfance : ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 18 novembre 2021

DANS LA BIBLIOTHEQUE DE MA MERE...Extrait

Dans la bibliothèque de ma mère les livres étaient comme des draps linge frais ou linceul ils moulaient formes et rêves, vivants et morts m'enveloppant de silence pour mieux parler des choses innommées l'azur et l'ombre et les visages, beaux oiseaux qui n'en finissaient pas de passer sur leurs pages veinées d'encre de sang et d'eau. . . . . . . . SYLVIE FABRE G. . . . . .
Posté par emmila à 15:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 11 septembre 2021

PATRICK CHEMIN...Extrait

Le silence s’efface lentement sur la terre où nous passons. Il reste l’indulgence et la compassion des forêts. Il reste un arbre tout en haut de cette colline de pardon. Et si nous prions, c’est pour des dieux de terre mais la prière est précaire. Il nous reste l’imaginaire des anges. Cet amour végétal, au plus profond de nous-mêmes, qui pose sa tête sur l’épaule des solitudes. Le silence magnifie les branches et le texte de l’écorce. C’est ta vie que tu versifies dans la pluie traversière. Tu te dois de lui donner la musique la plus... [Lire la suite]

jeudi 9 septembre 2021

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait

Le silence ininterrompu de la mer, ses cris d'oiseaux sauvages, ses arabesques d'ailes sur la peau... La peau de la mer est un parchemin bleu silence. Elle est solitude tissée grisée vert -- ce vert innommé des yeux de ma mère. L'amour la solitude / la mort la solitude / la mer la solitude -- La seule étude est tout entière dans ce message musical. Sans elle, nos peaux se touchent peut-être, les corps entrouverts s'entremêlent -- ne se mélangent pas. Sans ailes, il n'est de clé d'aucun ciel . . . . . ... [Lire la suite]
lundi 14 décembre 2020

THIERRY MATHIASIN...Extrait

Nous irons voir les archipels parmi les traces nourries de songes, les pluies offrir leur face à la beauté intrépide des vagues Chanter la tendresse des nuits aux rivières avides de senteurs, parler aux étoiles des prières tues au ciel diffus de nos lèvres Partout sera l'embrassement la force accrue des désirs les hanches bouleversantes des volcans La course folle pour gagner les rivages à chaque pas de danse coulée dans la lave Les oiseaux auront l'éclat ample de nos... [Lire la suite]
samedi 21 novembre 2020

ALEXO XENIDIS ( ISMENE LE BERRE ) ...Extraits

Laisser aussi, grande ouverte, la portePour la Voix du soir, celle des dos courbés, de la poussièrePoisseuse sur la peau, qui se racle la gorge,Et cherche longuement ses idées dans les lointainsS’accoude au bar, découvre les solitudes assisesParle de la vie humble, la vie à petits bruitsDe pas traînés à terre, et la journée pesanteSur les reins les épaules, les cris bleus des métrosLe soupir des portières pneumatiques où se dégonfleUn poumon mécanique avant l’arrachement du quaiL’odeur d’encre, les masques de papier journal,Le... [Lire la suite]
mardi 2 juin 2020

ZOHRA MRIMI

J'entends les oiseaux, ça embellit la quiétude, un fou, un paresseuxÇa embellit ta vie!Et je chante là-haut!Tu tournes le dos au monde, cacher ces petits esprits glorieux, les moineaux et toutes sortes d'âmesEt oiseauxTu nous regardes heureux dans notre beau ciel et plumes bleuesJe ne sais plus parleret toutes mes pensées se déversent colorées sur des fleursDoréesD'habitude l'été consent pour trouver la fraîcheur, il faut être emmuré!Pourtant les arbres fruitiers ont l'air grand!Et moi?Dans une légende au soleil brûlant   . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,