vendredi 17 juin 2022

JEAN-MARIE PETIT...Extrait

A la montée de la sèveJe me suis greffé sur le brasUn rejet de cerisierAu bout des doigtsUn pommier de Saint-JeanSur la nuque un figuierEt maintenant j’attends les oiseaux. . . .     JEAN-MARIE PETIT  . .   .
Posté par emmila à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 9 juin 2022

BRETAGNE

Notre terre N’était pas de soleil ni de feu Mais de sel et de vent De rocs anéantis par l’infini sauvage Et de volcans défaits aux ventres ronds de femmes En mal de naissance Nous avions pour colliers Des nuages d’azur Des rives brodées d’aulnes Des rivières sauvages Des filles du soleil Des améthystes sur tous chemins Et la rumeur des cieux qui bruissait dans nos branches Nous avions des saisons des siècles des marées Des ferveurs migratoires De grands oiseaux de mer signant nos territoires Des sanctuaires... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mercredi 8 juin 2022

CRISTIAN-GEORGES CAMPAGNC ...Extrait

Puissé-je    Vieil  Océan glisser  fuser  planer  voler  sur tes  vastités  palimpsestes    Que mes courbes  et la   planche calame  qui me chausse  ici-bas  calligraphient  sans  fin  de douces et safres  pensées   Réécrire  réinventer   l'odyssée pacifique  des migrations que les oiseaux traversent  solennellement  quitte à en mourir d'aimer    Repartir   ... [Lire la suite]
jeudi 2 juin 2022

OU EST LA SOURCE ?

  Frondaison  printanièredes tilleuls près des pinsdes cerisiers en fleurs :préludes du matin. L’angoisse de la nuitprégnante encore en moilentement se desserreà respirer le ventqui se fraie un passageau milieu de l’alléesortie il y a peudu filet des ténèbres. Dans le parc réveillépar le chant des oiseauxqui s’appellent l’un l’autresans presque le savoirserpentent des sentiersen montée, en descente,en courbes ou en droitescroisées ou parallèles. Les mouvements du cœurde joie ou de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 1 juin 2022

L'ATELIER DES SAISONS...Extrait

Les oiseaux fouillent la lumière,Picorent les murmures du vent,Demeurent étonnés,Entre sauge, lierre et sureau,D'entendre monter leur chant.   Dans quelle embuscadeM'attends-tu,Bonheur qui souris,Bercé par mes défaites ?Je rassemble à genouxDes peines pour la route.Il en faut pour chanterMieux se tenir debout.Le sourire d'une inconnue,Les mains légères des épis,Se nouant et se dénouant,L'odeur vieille d'une commodeDont les souvenirs sont envolés, Le bruit mat et rouléD'une pomme qui tombe,L'enfant qui ouvre la boucheEn traçant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 28 mai 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Qu'est-ce que cette tête mèches Où les piafs, tandis que je rêvais d'amour Sont venus faire leur nid Parsemés de brindilles, de nuages, de fleurs sèches Des cheveux fous voguent à rebours Par-dessus mon visage vaguement étourdi Un moineau perché sur mon toit de chaume dit Que le pays ailé qu'abrite ma ronde pomme Pailles excentriques jetées aux quatre vents Tient lieu de chapeau de soleil, et même d'auvent Que l'été, je serai sous l'ombre d'un royaume Au bord de l'eau, la nuque contre un caillou La silhouette des fougères... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 20 avril 2022

L'IMPOSSIBLE RÊVE

Réconciliée avec les oiseaux je pars Vers la Mer Avertir ceux qui arrivent qu’il vaut mieux fuir, ( je pêcherai leurs corps flottant dans cette eau noire), Fuir à toutes jambes ce pays usurpateur d’Histoire Empêtré dans ses Rois ses roitelets et ses réputations d’escroc Car Je suis dans la gare de l’Incongru Celle qui n’est rien celle qui ne vaut rien L’un parce que l’autre, l’autre parce que l’un, Et que grâce à cela je peux parler, libre, Réconciliée avec les oiseaux et la rue je pars Vers la Mer Blanche ... [Lire la suite]
mardi 29 mars 2022

DE FEUILLES ET D'OISEAUX

J'aimerais tant habiter ce ciel de feuilles et d'oiseaux et ne jamais regarder en bas. Ne plus voir courir au sol la peur des lendemains. Ne rien savoir de ces heures où, entre chien et loup, la vie se joue au poker des fous. Ne plus hurler quand on livre le vent, les fleurs et les enfants à la faucille des fossoyeurs de l'Histoire. Ne rien savoir des dégommeurs du rêve. Ne plus entendre les jardiniers du crime, leur fumier, leur chiendent, leur râteau, parler d'amour dans le crépitement de gueules de loup et la joie des... [Lire la suite]
mardi 15 mars 2022

JEAN LAVOUE...Extrait

Reste-t-il encore des oiseaux à contempler Dans le ciel d’Ukraine, Y entend-on toujours leur chant ? Trouvent-ils encore Des arbres pour les inviter, Des branches où se cacher ? Ont-ils encore des nids Pour s’abriter En ce pays détruit ? Ont-ils toujours le goût d’ouvrir leurs ailes Pour s’élever dans la gloire des matins ? Ont-ils à cœur de prophétiser pour l’homme N’osant plus lever les yeux Vers le soleil ? La mésange bleue aux couleurs de la joie, Que peut-elle bien comprendre À ces forteresses... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 8 janvier 2022

TRACE DE QUI DE QUOI ?

Trace cherchant, désespérée, celui ou celle qui l'a laissée. Mais toi qu'es-tu sinon la trace de ce qui n'est jamais passé : nuage oublié dans un coin d'une Bohème d'outre-ciel, nuage, jamais dépensé, qu'un ciel a gardé dans sa poche. N'aie donc que léger pour bagage, et que le bleu à raconter. Que ton seul verbe soit partir, ta seule fable les oiseaux qui n'ont que le vent pour biographe. . . "A celles qu’a laissées l’Histoire j’avoue préférer d’autres traces, celle de mes oiseaux d’enfance : ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,