vendredi 22 février 2019

MICHEL EKHARD ELIAL....Extrait

Quand aux vivants le cœur se rénove et la premièreAmour éveille l’humain et le souvenir des âges d’orHölderlin   .   De tes îles en fleur aucune n'est perduequand toujours même dans l’abîmela terre se tresse autour de l’erranceune côte sauve s’étend jusqu’au cieldes mains à nouveau font fleurir l’olivierpour renouer l’alliance des mots ouvertsoù le temps rebâtit ses tentes de fidélitédans le souffle du jour et le coeur de l’amour.     .     MICHEL ECKHARD ELIAL     .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

lundi 21 août 2017

ECRIT SUR UN TRONC D'OLIVIER

 Parce que je ne file pas de laine Parce que je suis chaque jourAux mandats d’arrêtsEt ma maison exposéeAux descentes de policeAux perquisitionsAux « opérations de nettoyage »Parce que je suis dans l’impossibilitéD’acheter du papierJe graverai tout ce qui m’arriveJe graverai tous mes secretsSur un olivierDans la cour de ma maisonJe graverai mon histoireEt les volets de mon drameEt mes soupirsSur mon jardinEt les tombes de mes mortsEt je graveraiToutes les amertumesQu’effacerai le dixième des douceurs futuresJe graverai le... [Lire la suite]
vendredi 26 août 2016

CHANTS DE L'AUTRE RIVE...Extrait

        Heure bénie parmi les heures, celle où la clameur du             large consent au silence son royaume,         Celle où l'enfant cède à contrecœur au fil du sommeil,          Où l'on n'entend plus qu'un grillon solitaire et le             grincement indécis d'une persienne mi-close.   ... [Lire la suite]
dimanche 29 mai 2016

AU DERNIER SOIR SUR CETTE TERRE...Extrait

J'ai derrière le ciel un ciel pour revenir, maisJe continue à polir le métal de ce lieu, et je visUne heure qui discerne l'invisible. Je sais quele tempsNe sera pas par deux fois mon allié, et je saisque je sortirai de ma bannière, oiseau qui ne se pose sur nul arbreJe sortirai de toute ma peau, et quelques mots sortirontde ma langue sur l'amour chez LorcaQui habitera ma chambreEt verra ce que j'ai vu de la lune bédouine. Je sortirai des amandiers, duvet sur l'écume de la mer. L'étranger est passéPortant sept siècles de... [Lire la suite]
mardi 24 mai 2016

L'ARIDE DES JOURS...Extrait

Midi, enfin.Un poing s'élève.Tous les feux du soleil se rassemblent en lui.Brutal instant qui déchire les ronces.Geste qui retrouve la mémoire.Le soleil blanchit aux confins du regard. Dressé au dessus des oliviers, il absorbe le ciel. L'olivier retient son délire. Le ciel n'ose plus frémir.Le pin éclate de sève, et au risque de périr, enlace l'heure. L'air alors devient plus lourd que le mystère. La poussière vaincue retombe sur le sol qui la fait naître...Là.Fixement, je parcours le paysage au plein de son jour.Des relents de... [Lire la suite]
vendredi 5 décembre 2014

ALAIN HANQUEZ

 Dans l’éclat vernissé des poussièresEt des sentes de pierres,Dans l’ocre aridité de la terre ancestrale,Quand le sol asséché se convulse à forerLes sources des racines,S’élance aux aplats de lumièreLa fourberie tenace de la sève Olivier maculé du suint lourd des troupeauxEt des laines graisseuses,Olivier vitriolant l’arrogance de l’ordre,Olivier scarifié des affres de bouture,Ton indifférence séculaire s’émondeD’un tremblé d’aube lenteD’une ligneuse effervescence de torsades et de branchesQui émascule l’arpentage de tes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 4 décembre 2014

MAHMOUD DARWICH...Extrait

 Si l'olive se souvient de son planteurSon huile se transformera en larmesOh ! sagesse des ancêtres, notre corpsPour vous deviendra un habit de protection.On va éplucher les épines par nos cilsEt on va couper la tristesseEt l'enlever de notre terre.L'olivier conservera sa couleur verte à jamaisEt rentrera dans la terre comme une arme.     MAHMOUD DARWICH          
Posté par emmila à 04:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 4 décembre 2014

MANOSQUE-DES-PLATEAUX....Extrait

Ce temps des olives ! Je ne connais rien de plus épique. De la branche d'acier gris jusqu'à la jarre d'argile, l'olive coule entre cent mains, dévale avec des bonds de torrents, entasse sa lourde eau noire dans les greniers, et les vieilles poutres gémissent sous son poids de nuit. Sur le bord de ce grand fleuve de fruits qui ruissellent dans le village, tout notre monde assemblé chante... ça, c'est le temps de la cueillette, le temps où l'on trait l'arbre comme on ferait pour traire une chèvre, là, mains à poignées sur la branche, le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 04:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 30 novembre 2014

AU SEUIL DU BLEU ...Extrait

... désir touche épouse je prie la terre porte-moi propulse-moi dépouillée d’une autre peau j’ouvre la cage où se meurtrit captif l’oiseau rouge privé d’air et d’espace les matins s’offrent tous si bleus le feuillage des oliviers tourne à l’argenté entre les mains du vent émerveille-toi le bonheur le cœur picore des miettes et chante   .   NANCY R. LANGE   .     Oeuvre Vincent Van Gogh        
Posté par emmila à 22:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 5 septembre 2011

TRAVAUX DE LUMIERE...Extrait

Ô l'oeil bleu de la Mediterranée ô languesbifides des monothéismes et des peuplesnulle paix pas d'innocents il restele labeur et l'envol sur les collinesdes oliviers en blanc et noir leur lyriqueinvisible dans le trop-plein de jourj'ai leur premier noyau d'olive au coeurleur huile aussi amère et doucequi ne sait dire rien parmi mes joursque les lieux de l'envol la démesuredu regard j'ai la tête pleine d oliviersj'ai des collines de collines des muretsétages où justement ils volentd'un silence que l'art voudrait atteindre . ANNIE... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,