mercredi 20 janvier 2016

FLORILEGES

Je n’étais qu’interrogation dans le ventEt me suis fait mirage sans échoJe suis vague et langage.Un jour je me fondrai dans l’apocalypse et le brouillardLaissant closes toutes les portes de l’infini en attente du diable.Le fleuve des instants s’accroupit dans le jardin des fleurs.Les bouches sont figées.Elles n’expriment qu’une litanieDe tourment et de désespéranceEt l’immensité du passé nous lie au zéphyr et au zéro.Rire encore et toujoursProvoquer les gouvernantsRefuserSentir la honteRegretter ses fautesSe réjouirVanter ses... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

lundi 16 novembre 2015

ERRANTS ELDORADOS...Extrait

Nous avancerons dans le brouillard des jours avec entêtement Car il faut avancer, vers ces pays promis, toujours en fuite, avancer sans répit, sans repères, riches de nos défaites et de notre espérance   Ce qui n'a pas lieu sera ce qui pourrit, meurtrit, noircit s'épanouira comme fleur au soleil   L'espace envahira nos paroles étroites, nos rêves étriqués Un souffle nous traversera, la grande respiration du monde, balayant les ressentiments et ce sera comme un retour à l'origine Oh bercement des songes ! ... [Lire la suite]
mardi 1 septembre 2015

L'OCEAN A MAL A LA TERRE

Je suis   hélas    de ces étendues dont les lames rendentau ressac les corps à la dérive d'une vie de galères Je suis de ce monde dont on ne revient qu'à moitiéEt que berce le flot viride de la mémoire tumultueuse Je suis de ce monde pour tout le mal de terrequ'une larme cerne      qui endeuille l'infinité Je suis de ce monde      d'un pacte à réméré valant pénitence      Voie pérennelle de rachat J'aurais été de ce monde de vérité        de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 3 août 2015

DERRIERE LE DOS DE DIEU...Extrait

Langue, ô clair moment de ce qui est nu sur son seuilvigueur de sève, effritement des visages –langue de clôture et de mutilationlangue de chair et de fruits de toutes saisons,ce goût qu’il nous faut sans cesse entretenir –Que l’usure et la perte, la brièveté des choses au-dedans,au-dehorsnous disent chaque jour plus clairement dans leur languela pensée claire dont sont capables nos cerveaux,langue de nos sèves, reconduis-nous à la nudité du chant .   LORAND GASPAR   .   Oeuvre Guy Denning
Posté par emmila à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 10 juillet 2015

PATRICK ASPE

Des lianes de pistilsDes fleurs de grands joursDes collines dressées aux arbres jaillissantsMille mots pour les attentes des germesLes soupirs dans l'avoineLa terreN'appartient qu'à l'horizon des flammesDans le premier labyrintheAux parfums des originesVoici le diagramme du poissonTrèflesDans tes mains la chaleur caressante des pierresÀ la rude tâche du maçonLes blocs font les larmesAux yeux du monde...   . PATRICK ASPE.          
Posté par emmila à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 20 novembre 2014

MON PAYS MON NAUFRAGE

À Yann Orveillon,« Voleur de feu » considérable.   le pays d’où je viens n’est d’aucune mémoireet la mer en novembre y monte jusqu’aux boisles maîtres de naufrages attendent sur les dunesqu’un bateau étranger se perde dans les Passesle pays d’où je viens a la couleur des lampesque les enfants conduisent aux limites du sableon y marche toujours au milieu des légendesla trace des hommes s’y perd dans une Ville d’hiverle pays d’où je viens a la douleur des landeson y porte parfois des épaves insenséesIl y a des bêtes blanches à la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 16 mai 2014

NOMADE...Poésie inédite

 A SL C'est le printemps les bourgeons bruns des pommes  Sont la promessse des fruits du jardin d'Eden  Orient de mon coeur Andalousie de ma vie  Toscane de mes amours à leur point du jour      Mon pays est partout où elle demeure  Mon campement est près de la source  Je m'endors au feu de neige du ventre  Odeurs du musc et des fleurs d'oranger     Pour une nuit à jamais pour toujours  Les rossignols ont retrouvé leurs ailes  Les orphelins... [Lire la suite]
lundi 23 septembre 2013

TREIZIEME POESIE VERTICALE...Extrait

Refluer de tous les langages. Retrouver les mots À leur stade d’oiseaux en vol, Baisers qui s’échappent des lèvres Et s’en vont pour leur propre compte Trouver d’autres lèvres. Et comme il n’est pas possible D’atteindre la nudité des origines, Récupérer dans les mots Quelque chose d’aussi délié et libre Que la nudité des cheveux. Et lorsque tous les mots Seront de nouveau commencement, L’homme aussi de nouveau commencera. Et peut-être que tout de nouveau commencera...   .   ROBERTO JUARROZ   .   ... [Lire la suite]
vendredi 12 avril 2013

LE FEU DE CHAQUE JOUR...Extrait

... Entre le faire et le voir,     action ou contemplation, j'ai choisi l'acte des paroles :     les faire, les habiter, donner des yeux au langage.     La poésie n'est pas la vérité : elle est résurrection des présences,     histoire transfigurée en vérité du temps sans date. La poésie,     comme l'histoire, se fait ;         la poésie comme la vérité, se voit.     La poésie :         incarnation du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 5 février 2013

LES HEURES A LA NUIT

À nouveau seul sur cette grève de mon nom, sans que tu saches le référent. Tu es restée là dans le bleu du froid et le noir de ce mont qui a ses demeures, Te retrouvant toi-même dans cet adieu où tu me quittes sans te retourner, Et c’est qu’il me faut me relever le défi des cendres, le lait des morts et l’étoile, Acheter de l’or et le collyre d’un missel, peut-être là me repentir. Mais tous les silences se souviennent, et, lorsque le vent démâte l’origine, Il y a mon amour et l’heure est à minuit encore la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,