jeudi 8 novembre 2018

VINOD RUGHOONUNDUN...Extrait

« Jour après jour je creuse le tracé des origines  remonter à la source du flot lumineux  et ce tourbillon d’où naissent les consciences »  ...   seuls les battements du cœur rythment ce noir cosmique  lumière ravalée jusqu’au plus profond d’elle-même  violence de la parole éteinte sur les contreforts de tous les silences »     .   VINOD RUGHOONUNDUN   .   Oeuvre Gérald Bloncourt bloncourt2.over-blog.com/  

vendredi 19 octobre 2018

CHRONIQUE D'HIVER...Extrait

Merci à Marie-Paule et Raymond Farina   Tu aimerais savoir qui tu es. Comme tu n'as pas grand chose pour te guider,  voire rien, tu supposes que tu es le résultat de vastes migrations préhistoriques, de conquètes, de viols et d'enlèvements, que les longs et tortueux croisements entre les membres de ta horde ancestrale se sont multipliés sur de nombreux territoires et royaumes, car, après tout, tu n'es pas la seule personne à avoir voyagé - des tribus entières d'êtres humains se sont déplacées sur toute la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 16 août 2018

HISTOIRE ET VERITE

  Je suis convaincu qu’un monde islamique qui se remet en mouvement, un monde hindou dont les vieilles méditations engendreraient une jeune histoire, auraient avec notre civilisation, notre culture européenne, cette proximité spécifique qu’ont tous les créateurs. Je crois que c’est là que finit le scepticisme. Pour l’Européen en particulier, le problème n’est pas de participer à une sorte de croyance vague qui pourrait être acceptée par tout le monde ; sa tâche, c’est Heidegger qui le dit : « Il nous faut nous dépayser dans nos... [Lire la suite]
samedi 21 juillet 2018

L'ACCENT

A ma Joss   De l'accent! De l'accent! Mais après tout en-ai-je ?Pourquoi cette faveur? Pourquoi ce privilège ?Et si je vous disais à mon tour, gens du Nord,Que c'est vous qui pour nous semblez l'avoir très fortQue nous disons de vous, du Rhône à la Gironde,"Ces gens là n'ont pas le parler de tout le monde !"Et que, tout dépendant de la façon de voir,Ne pas avoir l'accent, pour nous, c'est en avoir...Eh bien non ! je blasphème ! Et je suis las de feindre !Ceux qui n'ont pas d'accent, je ne puis que les plaindre !Emporter de chez... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 5 juillet 2018

GEORGES EMMANUEL CLANCIER...Extrait

Non, faux magicien des vocables,L'alezan ne s'enracineraPas plus que l'érable ne détale,De pierre demeurera la roche,Et l'odeur, sur l'océan, des rosesNe laissera qu'illisible sillageOù ni l'écuyer n'éperonnera les vaguesNi le monstre marin la cavale écumante.Branchu, feuillu, danseur et murmurant,Jet d'ombre et de soleil vert sera l'arbre,Geste somptueux et calme de la vie,Cependant que du col, des naseaux et des flancs,De ce grand œil de sultane languide,De ce panache sur la croupe volant,Telle encore te séduit ta conquêteQue le... [Lire la suite]
mardi 3 avril 2018

MARC EEMANS...Extrait

“Il importe avant tout de dépasser l’homme, de l’élever à l’état de mystère. N’est-il d’ailleurs pas au plus profond de lui-même ce mystère sacré d’où peuvent à chaque instant, dès qu’il les appelle, surgir les dieux?   Pour se dépasser, il suffit à l’homme de savoir écouter les voix intérieures qui l’habitent et d’intérioriser le choeur sans cesse mouvant des voix du monde qui viennent à leur rencontre. Toutes choses se répondent, se font signe, et du fond des âges elles s’avancent sous la diaprure immuable des mythes: mythes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

samedi 24 mars 2018

SEUL UN CALICE

Seul un calice rempli de larmesa l’éloquence du discoursquand il parle de la grandeur humaine. Qui donc encore a consciencede l'opulence indécentequand des enfants meurent de faim? Je sais que "beauté" est un mot païenqui se décline en cris de cœur. Je viens de la lumière intérieure du verbe et des choses.Je viens d’une lumière originelleque la matière cacheà l’insignifiance de l’œil humain. Je viens de la lumière matricequi articule l’atome pour donner la vie.Je viens d’un seigneur de sang lointain.Je viens de mes... [Lire la suite]
jeudi 22 mars 2018

PREAMBULE

J'ai eu envie de plonger dans l'espace changeant de la mémoire. L'élément déclencheur, ce fut le retour imprévu dans la région non pas de mon enfance mais de mes origines, ou plutôt d'une partie de mes origines. C'est un lieu à la fois connu de moi car je l'ai expérimenté et j'y ai des souvenirs mais c'est également un lieu raconté par les miens, et ce de tant de manières différentes qu'il m'arrive d'avoir la sensation d'une vision multiple, à la fois précise et brouillée. Les époques s'entremêlent, les personnages et les événements... [Lire la suite]
mercredi 29 mars 2017

DE BOUCHE A OREILLE...EXTRAIT

A Grenade  je suis juif, chrétien et maure de surcroît   D'en haut, d'en bas,  Grenadins,  pourquoi fondre l'or du Siècle en vils bijoux,  donner à Lorca des éclats d'échoppe et des rimes marchandes aux coplas?   Pour les oubliés, pour les insoumis, je rouvre les bûchers, circonscris les mémoires d'où jaillissent les encres des livres de nos cris et mêlant à vos sangs l'huile de nos lampes fais renaître des cendres la prière des rebelles. . . . MARC BONAN . . . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 16 février 2017

QUESTIONS DE POESIE

Dans ta patrie de neige, Quête muette des mots depuis toujours, jusqu'à l'ultime frontière. Viens boire à l’arc-en-ciel de la beauté Au grand passage Au lien à la terre Point de paroles vaines pour l’enfance absente des mots Natale est la lumière Silencieuse la pierre du retour Au peuple du poème. Qui se réduit à l'isolement ? Qui va vivre en exil intérieur ? Quelle étoile est la plus triste ? Natale est la lumière Désenchantée et écartelée entre rêve et néant. Qui veut franchir le grand passage ? Qui porte le chant ? Qui porte le... [Lire la suite]