mercredi 13 février 2019

GAZA

Mère:PalestinePère : le mondeAgée comme la TerreProfession : survivre Là-baschaque jour un hommeEt une femme qui voit en lui,comme toutes les femmes de la Terr,un être cher et beau,un homme ensanglantéqui gît sur une civièreau lieu de grandir et de vivrecomme tous les enfants de la Terre.   Gaza crie :« Mon ventre, porteur de vie,déchiquetécomme le corps de mes parents,le corps de mes frèreset de mes enfants. A la place des cadeaux sous le sapin,leurs corpsempaquetés dans le papier cadeau de la mort.... [Lire la suite]

mercredi 13 février 2019

ET MOI, JE MARCHE

Le corps droit je marche, tête haute je marcheLe corps droit je marche, tête haute je marchedans ma main un rameau d’olivier et sur mon épaule mon cercueil Mon cœur est une lune rouge, mon cœur est un jardinil y a des lyciums et du basilic Mes lèvres sont un ciel qui pleutun feu parfois et de l’amour des fois Dans ma main un rameau d’olivier et sur mon épaule mon cercueilet moi je marche et moi je marche et moi je marche et moi et moi et moi je marche Le corps droit je marche, tête haute je marcheLe corps droit je marche, tête... [Lire la suite]
mercredi 13 février 2019

PALESTINE, APARTHEID, MASSACRE, CA SUFFIT !!!

Je perdrai peut-être – si tu le désires – ma subsistanceJe vendrai peut-être mes habits et mon matelasJe travaillerai peut-être à la carrière comme porte faix, balayeur des ruesJe chercherai peut-être dans le crottin des grainsJe resterai peut-être nu et affaméMais je ne marchanderai pasO ennemi du soleilEt jusqu’à la dernière pulsation de mes veinesJe résisterai.   Je résisterai Tu me dépouilleras peut-être du dernier pouce de ma terre Tu jetteras peut-être ma jeunesse en prison Tu pilleras peut-être l’héritage de... [Lire la suite]
vendredi 26 octobre 2018

LETTRE OUVERTE DE ZIAD MEDOUKH A EMMANUEL MACRON

Lettre ouverte au Président français Emmanuel MacronLe temps n'est-il pas venu pour que la France reconnaisse l'Etat de Palestine ? Monsieur le Président,Je vous adresse cette lettre, non pas en tant que responsable du département de français à l'université de Gaza- un département créé avec le concours du Consulat de France à Jérusalem, et soutenu par des associations francophones-ni en tant que professeur chercheur universitaire ou bien encore comme écrivain poète d'expression française, je vous écris en tant que simple citoyen... [Lire la suite]
mercredi 22 août 2018

" MESSIEURS LES GOUVERNANTS ", PLAN-SILENCE ...

... plan-silence sur un Gazzaouicide   Et vous aimiez la vie... Et contre le retour de vos frères ils ont tiré-réel à balles sans retour   Et vous aimiez la vie... Et contre votre approche sans armes ils ont exécuté leurs menaces à pleine mort   Et vous aimiez la vie... Et contre votre avancée de Paix ils ont poursuivi la guerre à tueurs sans las   Ils ont visé les colombes leurs ailes blessées errent aux consciences l'air est rouge entre les ombres de l'olivier un ton de flûte passe sur la... [Lire la suite]
mercredi 22 août 2018

PHILIPPE TANCELIN - POEMES...


mardi 21 août 2018

LA TERRE DES ORANGES TRISTES

Lorsque nous avons dû quitter Jaffa pour Acre, il n’y a eu aucune sensation de tragédie. Cela ressemblait à un voyage annuel pour passer les fêtes dans une autre ville. Notre séjour à Acre ne semblait pas étonnant : peut-être même, étant jeune, m’en suis-je réjoui car ce déplacement me faisait rater l’école… Pourtant, la nuit de la grosse attaque sur Acre, la situation devenait plus claire. Ce fut, je pense, une nuit cruelle, passée entre le silence rigide des hommes et les invocations des femmes. Mes pareils, toi et moi, étions trop... [Lire la suite]
mardi 21 août 2018

NOUS ENSEIGNONS LA VIE, MONSIEUR

Aujourd’hui, mon corps était un massacre télévisé.Aujourd’hui, mon corps était un massacre télévisé censé ne pas aller au-delà des brèves citations et des limites des mots.Aujourd’hui, mon corps était un massacre télévisé censé ne pas aller au-delà des brèves citations et des limites des mots, suffisamment remplies de statistiques pour s’opposer à une riposte mesurée. Et j’ai peaufiné mon anglais et j’ai appris mes résolutions de l’ONU.Et pourtant, il m’a demandé : « Mademoiselle Ziadah, vous ne pensez pas que tout... [Lire la suite]
mardi 21 août 2018

SUFFOURIYYA

En juillet 1948, le village de Muhammad Ali,  qui avait abrité des résistants, fut bombardé par l’aviation israélienne avant d’être pillonné par l’artillerie. La plupart des villageois s’enfuirent dans les wadi et les vergers des environs, dans l’espoir que l’armée de libération arabe viendrait à leur secours. . Mais l’ALA n’arriva jamais et les habitants de Saffouriyya s’égayèrent. Certains se dirigèrent vers le nord, vers le Liban, tandis que d’autres trouvaient un premier refuge, temporaire, dans les villages avoisinants de... [Lire la suite]
mercredi 18 juillet 2018

IL NEIGE DANS LA NUIT ET AUTRES POEMES...Extrait

Enfant il n’a pas arraché les ailes des mouchesattaché des boîtes de conserve à la queue des chatsni emprisonné les cafards dans des boîtes d’allumettesou détruit des fourmilièresil a grandiet toutes ces choses on les lui fitj’étais à son chevet quand il mourutrécite un poème dit-ilsur le soleil sur la mersur les cuves atomiques et les lunes artificiellessur la grandeur de l’humanité   .     NAZIM HIKMET     .          Photo Niraz Saeed, mort ce 16 juillet... [Lire la suite]