mercredi 22 août 2018

" MESSIEURS LES GOUVERNANTS ", PLAN-SILENCE ...

... plan-silence sur un Gazzaouicide   Et vous aimiez la vie... Et contre le retour de vos frères ils ont tiré-réel à balles sans retour   Et vous aimiez la vie... Et contre votre approche sans armes ils ont exécuté leurs menaces à pleine mort   Et vous aimiez la vie... Et contre votre avancée de Paix ils ont poursuivi la guerre à tueurs sans las   Ils ont visé les colombes leurs ailes blessées errent aux consciences l'air est rouge entre les ombres de l'olivier un ton de flûte passe sur la... [Lire la suite]

mardi 21 août 2018

LA TERRE DES ORANGES TRISTES

Lorsque nous avons dû quitter Jaffa pour Acre, il n’y a eu aucune sensation de tragédie. Cela ressemblait à un voyage annuel pour passer les fêtes dans une autre ville. Notre séjour à Acre ne semblait pas étonnant : peut-être même, étant jeune, m’en suis-je réjoui car ce déplacement me faisait rater l’école… Pourtant, la nuit de la grosse attaque sur Acre, la situation devenait plus claire. Ce fut, je pense, une nuit cruelle, passée entre le silence rigide des hommes et les invocations des femmes. Mes pareils, toi et moi, étions trop... [Lire la suite]
mardi 21 août 2018

NOUS ENSEIGNONS LA VIE, MONSIEUR

Aujourd’hui, mon corps était un massacre télévisé.Aujourd’hui, mon corps était un massacre télévisé censé ne pas aller au-delà des brèves citations et des limites des mots.Aujourd’hui, mon corps était un massacre télévisé censé ne pas aller au-delà des brèves citations et des limites des mots, suffisamment remplies de statistiques pour s’opposer à une riposte mesurée. Et j’ai peaufiné mon anglais et j’ai appris mes résolutions de l’ONU.Et pourtant, il m’a demandé : « Mademoiselle Ziadah, vous ne pensez pas que tout... [Lire la suite]
mardi 21 août 2018

SUFFOURIYYA

En juillet 1948, le village de Muhammad Ali,  qui avait abrité des résistants, fut bombardé par l’aviation israélienne avant d’être pillonné par l’artillerie. La plupart des villageois s’enfuirent dans les wadi et les vergers des environs, dans l’espoir que l’armée de libération arabe viendrait à leur secours. . Mais l’ALA n’arriva jamais et les habitants de Saffouriyya s’égayèrent. Certains se dirigèrent vers le nord, vers le Liban, tandis que d’autres trouvaient un premier refuge, temporaire, dans les villages avoisinants de... [Lire la suite]
mercredi 18 juillet 2018

IL NEIGE DANS LA NUIT ET AUTRES POEMES...Extrait

Enfant il n’a pas arraché les ailes des mouchesattaché des boîtes de conserve à la queue des chatsni emprisonné les cafards dans des boîtes d’allumettesou détruit des fourmilièresil a grandiet toutes ces choses on les lui fitj’étais à son chevet quand il mourutrécite un poème dit-ilsur le soleil sur la mersur les cuves atomiques et les lunes artificiellessur la grandeur de l’humanité   .     NAZIM HIKMET     .          Photo Niraz Saeed, mort ce 16 juillet... [Lire la suite]

dimanche 3 juin 2018

RAZANE AL NEIJAR...

Les anges ne meurent pasRepose en paix RazaneZiad Medoukh Les haineux ont tiré sur ton cœur blancIls ont touché ton corps fragileIls ont atteint ton visage enfantinTa robe blanche devient rouge et ensanglante Toi l’infirmière ambulancière volontaireToi qui soignait les blessés sur les frontièresToi, tu n’avais jamais peur de leurs balles réelles Toi la secouriste sans fatigue Toi, l’engagée pour ta cause justeToi, la pacifiste sans haine Toi l’humaniste par excellence Toi, la voix des opprimés Toi, qui... [Lire la suite]
mardi 15 mai 2018

AMAL MURKUS - FILASTINA NAKBA 1948-2018 -LA AHADA YALAM (NO ONE KNOWS)

Personne ne sait ce que sera demain. Les cieux au-dessus du camp de réfugiés sont gris. Des rêves gribouillés à la hâte sur les murs. Sous les slogans les enfants de la ville jouent au jeu  de la Mort. Personne sait, personne sait. Les héros d'aujourd'hui sont annoncés mort sur les nouvelles du soir. Les gens ordinaires font les gros titres pendant quelques secondes   Ils disparaîssent sans laisser de trace au fil des jours. Personne ne sait, personne ne sait. Mais je sais que les victimes de demain ... [Lire la suite]
dimanche 24 décembre 2017

UNE PAIRE DE CHAUSSURES NEUVES...ENTRETIEN...Extrait

"Quant aux anges... ils ne viennent, quand ils viennent, que pour une seconde. Mieux vaut leur parler avec peu de mots pour avoir chance de se faire entendre. Et d'ailleurs quoi leur dire. Ils ne viennent pas en leur nom. Ils viennent au nom de la vie, ils nous apprennent quelque chose et à peine nous l'ont-ils apprise, cette chose , qu'ils repartent dans un tournoiement d'ailes.Les anges et les écrivains font le même métier, métier de plume, métier d'éclair. Mais là aussi prenons un exemple. Un exemple récent, vieux d'à peine deux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 2 décembre 2017

LETTRE DE SALAH HAMOURI

Depuis la prison du Néguev, Salah Hamouri, avocat français vivant en Palestine arrêté le 23 août dernier, nous adresse ces quelques mots. Hamouri nous adresse ces quelques mots. "J’ai ressenti une étrange sensation, lorsque, le 23 août, aux alentours de 4h30, si je me souviens bien, j’étais tiré de mon sommeil par des bruits sourds. Quelqu’un s’acharnait sur la porte de mon appartement et appuyait nerveusement sur la sonnette à répétition. Je me suis dit que je connaissais ce type de vandalisme mais dans les toutes premières... [Lire la suite]