vendredi 30 septembre 2016

ZIAD MEDOUKH...Extrait

Ô soldats occupants, Ô colons agresseurs, Ô sanguinaires apatrides, Vous qui vous avez occupé notre pays, Volé notre terre Et humilié notre peuple Par des orgies de punitions collectives, Par des agressions et des crimes quotidiens Partez ! Vous qui êtes élevés dans la haine et la violence, Vous tuez de sang froid nos gosses lanceurs de cailloux, Vous brûlez sans foi ni loi nos bébés dans leurs lits, Vous attaquez brutalement nos lieux saints, Vous encerclez nos villages et nos champs, Vous détruisez nos maisons et vous arrachez nos... [Lire la suite]

jeudi 19 mai 2016

MAHMOUD DARWICH

Je ne sais pas au juste comment j'ai rencontré la poésie. Aucun de nous ne sait comment il s'est découvert lui-même. Dans la maison de mon grand-père, j'avais souvent l'occasion d'écouter de grandes épopées populaires arabes, toujours traversées de poèmes. Elles me fascinaient. En particulier, le rythme, la cadence. Si je me lançais dans une analyse plus freudienne, je dirais que j'étais maigrichon et que le seul terrain sur lequel je pouvais espérer battre mes copains était celui du verbe.J'avais peut-être 12 ans quand on nous a... [Lire la suite]
samedi 27 février 2016

UN JOUR JE SERAI CE QUE JE VEUX

Un jour je serai ce que je veux. Un jour je serai une idée qu’aucun glaive ne porteA la terre désolée, aucun livre …Une idée pareille à la pluie sur une montagneFendue par la pousse d’un brin d’herbe.Et la force n’aura pas gagné,Ni la justice fugitive.Un jour je serai ce que je veux.Un jour je serai oiseau et, de mon néant,Je puiserai mon existence. Chaque fois que mes ailes se consument,Je me rapproche de la vérité et je renais des cendres.Je suis le dialogue des rêveurs.J’ai renoncé à mon corps et à mon âmePour accomplir mon premier... [Lire la suite]
dimanche 14 février 2016

LE JOURNAL DE PERSONNE - MON SAINT-VALENTIN

C'est la Saint Valentin Ton cœur et ton esprit sont ailleurs Je le sais, mais tu sais aussi que je ne suis pas douée pour la poésie Je sais crier... je ne sais pas écrire Je rêve de toi toutes les nuits Parfois je pleure, parfois je gémis De te savoir en prison sans raison Pardon pour la rime qui ne rime à rien Je t'aime, je t'aime, je t'aime... C'est pour toi que je vis Pour toi, je suis prête à mourir aussi Et même si ce n'est pas le même sang Qui coule dans nos veines J'ai choisi de verser le mien Pour avoir le même destin que le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 13 février 2016

ON DIT QUE TU AS BON ESPOIR...

 Le poète Ashraf Fayad (né à Gaza en 1980) a été condamné à mort par décapitation, le 17 novembre 2015, pour apostasie (renoncement à la religion), au motif que ses poèmes contenaient des idées blasphématoires. Il s’agit, après cent cinquante exécutions en 2015, d’un nouvel acte d’obscurantisme et de barbarie d’une monarchie absolue de droit divin, dont la France est l’un des principaux four-nisseurs d’armes.   D’origine palestinienne, Ashraf Fayad a représenté l’Arabie Saoudite à la Biennale de Venise en 2013, année où il... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 24 octobre 2015

EMEL MATHLOUTHI - NACI EN PALESTINA

Posté par emmila à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 6 juin 2015

LA CHUTE DE LA LUNE

J'ai en tête une chanson,Petite sœur,Sur mon pays,DorsQue je l'écrive...J'ai vu ton corpsResplendissant de couleurs,Porté sur les anneaux des chaînes,Et je leur ai dit:Mon corps est là-bas,Mais ils ont bouclé la place du village.Nous étions petits,Les arbres étaient élevésEt tu étais encore plus belle que ma mèreEt mon pays.D'où sont-ils venus?Et tes parents et les miensAvaient ceint les vignesDe ronces et d'amour.Nous contemplons le mondeA la hâte,Et nous ne voyons aucun êtrePleurer un autre.Ton corps s'était abandonné,Et ma... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 6 juin 2015

PASSEPORT

Ils ne m'ont pas connu dans les ombres quiAbsorbent mon teint sur le passeportIls exposaient ma déchirure aux touristesCollectionneurs de cartes postalesIls ne m'ont pas connu... Ne laisse donc pasMa paume sans soleilCar les arbresMe connaissentToutes les chansons de la pluie me connaissentNe me laisse pas aussi pâle que la luneTous les oiseaux qui ont poursuiviMa paume à l'entrée de l'aéroportTous les champs de bléToutes les prisonsToutes les tombes blanchesToutes les frontièresToutes les mains qui s'agitent pour l'adieuTous les... [Lire la suite]
samedi 6 juin 2015

AMIRA

La colombe partie dans le train de l'hiverAmira,         Lorsque nos ainés s'en vontComme toiUne migration sans fin commence en nousUne certitude nous accompagneQue tout ce qui est beauEn nous et autour de nous,Excepté la tristesse,S'en vaSans jamais revenir.Les grenadiersDont tu aimais les fleursLeurs branches se sont ramolliesEt les ombres les ont quittées,Le chemin, les quinquinasEt les ruisseauxTous sont partisAprès ton départEt ne sont plus jamais revenus.En hiverArrivent des oiseaux... [Lire la suite]