samedi 7 décembre 2019

LE PAON ET LE PALAIS

  Un jeune paon, imbu de son plumageFût pris dès son plus jeune âgeEn mains par une vieille pintadeQui laissa son vieux coq en rade. Lors, notre jeune volatileQui se trouvait fort volubileNe fût plus satisfait de son habitatEt se rêva en costume d’apparat. Pourquoi, se disait-il, se contenterD’un simple poulailler, fût-il doré,Alors que, sans travailler,Je puis demeurer au palais. Il me suffit, si mes calculs sont bons,De prendre mes congénères pour des pigeonsEt, pour les prochaines élections,De bien jouer les trublions. ... [Lire la suite]

dimanche 17 novembre 2013

PAMPHLET CONTRE MOI-MÊME

Il est vrai que, bien vite, il me faudrait reconnaître l'outrecuidance.Pamphlet contre moi-même.Si rien ne se fait que contre quelqu'un, quelque idée ou quelque chose, encore importe-t-il que la personne, l'idée, la chose aient, pour l'esprit ou le corps en mouvement, de la précision.Mais ce serait un nuage et non un pushingball bien dur, bien net, bien exaltant que j'aurais désigné à mes propres coups de poing, de tête, de cœur.Si je me déclarais à moi-même mon propre ennemi, j'espère que, devenu d'un coup champ de bataille et point... [Lire la suite]