samedi 30 juillet 2022

ANDRE CHENET...Extrait

A Pedro Vianna . ... J'ai l’intime conviction que nos chers défunts continuent, par des voies mystérieuses – à tresser pour nous les liens puissants qui nous gardent en vie, nous protègent. Ma grand-mère qui, à un âge déjà fort avancé avait perdu la presque totalité de ses amis et de sa famille, me disait que malgré peines et douleurs, la vie doit continuer jusqu’à son terme et que le désir de vivre s’épuise de lui-même. En dépit de mille et une épreuves, elle a tenu bon jusqu’à l’âge honorable de 99 ans et s’est éteinte à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 12 septembre 2021

THIERRY MATHIASIN...Extrait

Des fleurs ont atténué le bruit des gouttes de sang, la rosée qui survit à la brutalité des sols, des chutes douloureuses que des mains cruelles ont bâties comme des couteaux, la plaie qui s'ouvre dans les rêves qu'on a faits un jour de pluie, les rivières qui parlent le même langage quand on sent monter en soi les effluves d'un amour défunt, l'éblouissement portait malgré lui un masque de vie ancienne, fossiles de la plus belle saison de bourgeons, plaisir pourtant de voir naître un soleil inconsolable, son chemin parmi les... [Lire la suite]
dimanche 7 janvier 2018

AGNES SCHNELL...Extrait

Lente déclosionaccoutumance à la lumièreon traverse des terres obscuresdes zones où l’âme s’expose. On porte haut ce qu’on aime.Pensées où les éboulis sont libres, langue sèchehiatus entre réalité et songe. Tant de naissances pour être soi !Tant de jours âpresde peurs à contenirde brisures à colmater.Eternel saltimbanquede pirouettes en retournementjusqu’à l’acmé.Tu te cognes.Cailloux dans l’âmeou dans la gorge.Voix trop fluette malgré ton criimmensede l’intérieur. Crainte soudaine de fondrede sombrer dans le tumulte composé. On... [Lire la suite]
lundi 28 juin 2010

LE GRAND VIAGER...Extrait

Rassembler sans répit. Savoir qu’une main cause Au centre de l’esprit, Que nous lui devons l’être Le gîte et le couvert La forme des fenêtres Et les mots de nos vers.   Être une artère étanche Du silence au papier, Capter la lippée franche Du fer et des osiers.   Avancer sans lumière Au long des corridors   Dans la ruelle amère Où s’arme notre mort. Donner son cœur, ses lèvres A qui n’attendait rien.   Déraciner la fièvre Remplacer l’eau du puits Les oranges , la fève Le pain qui n’est pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 24 août 2009

UN SI LONG PARCOURS...Extrait

Désormais je consens, que la lumière soit le souffle pur qui transfigure toute ruine et rédime le monde, et que la nuit revienne, pourtant. D’un dernier mouvement j’apaise ma révolte. J’accepte l’instant nu. Geste essentiel, éclatement solaire, et que mes mots soient des fissures, où la vie se fragmente. Ombres et lumières. Un visage soudain traversé d’émotion, une envolée peut-être? Puis la chute, brutale, dans le vide obscur, et nos regards dépossédés que le réel submerge. J’accepte la fracture, puisqu’il le faut, et la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 30 mars 2009

LE PASSEUR DE SILENCE ....Extrait

  les jours tombèrent                       et les yeux traversés de tant d'éclats de mer                       j'ai dressé vers le ciel mes mains ensanglantées                       et puis j'ai mis le feu à toutes les fontaines                      ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,