samedi 28 mai 2022

CARMEN PENN AR RUN

Derrière le front l'énergie vert pomme d'une terre à blé où lentement poussent les épis _ les fougères des pensées se plient émiettent les mottes où germe le grain de demain _Rien ne s'oublie du passé à l'avenir quand la menthe en soi savoure mille désirs la vie crée notre paysage à partir du champ chromatique soutenu par l' apitoiement le plus intime quand des plus grandes détresses nous nous relevons par amour . . . . . CARMEN PENN AR RUN . . . .  Oeuvre Florence... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 28 mars 2021

LES VRILLES DE LA VIGNE ...Extrait

"Regarde ! il n’est pas possible que le soleil favorise, autant que le nôtre, les autres jardins ! Regarde bien ! car rien n’est pareil ici à notre enclos de l’an dernier, et cette année, jeune encore et frissonnante, s’occupe déjà de changer le décor de notre douce vie retirée… Elle allonge, d’un bourgeon cornu et verni, chaque branche de nos poiriers, d’une houppe de feuilles pointues chaque buisson de lilas… Et les violettes elles-mêmes, écloses par magie dans l’herbe, cette nuit, les reconnais-tu ? Tu te penches, et comme moi tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
vendredi 15 janvier 2021

UN HEMISPHERE, UNE CHEVELURE

« Laisse-moi respirer longtemps, longtemps, l’odeur de tes cheveux, y plonger tout mon visage, comme un homme altéré dans l’eau d’une source, et les agiter avec ma main comme un mouchoir odorant, pour secouer des souvenirs dans l’air. Si tu pouvais savoir tout ce que je vois ! tout ce que je sens ! tout ce que j’entends dans tes cheveux ! Mon âme voyage sur le parfum comme l’âme des autres hommes sur la musique. Tes cheveux contiennent tout un rêve, plein de voilures et de mâtures ; ils contiennent de grandes mers dont les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 27 décembre 2020

NIKOLAOS ALIAGAS

J’ai besoin de frissons, de regards embués et de parfums de pins. Passez votre chemin si vous n’avez jamais attendu les nuances de l’aube assis sur des galets difformes. Si le battement des ailes des odonates vous laisse indifférents, si vous n’aimez pas le goût du cognac sur la langue après un enterrement, si vous confondez la fin et les moyens, si vous n’avez jamais douté, regardez ailleurs. J’ai besoin de signes, de cannelle et de vin. Ne perdez pas votre temps si ne vous êtes jamais égaré dans ses méandres, si vous ne reconnaissez... [Lire la suite]
mercredi 9 septembre 2020

COLETTE...Extrait

« J’appartiens à un pays que j’ai quitté. Tu ne peux empêcher qu’à cette heure s’y épanouisse au soleil toute une chevelure embaumée de forêts.Rien ne peut empêcher qu’à cette heure l’herbe profonde y noie le pied des arbres, d’un vert délicieux et apaisant dont mon âme a soif… Viens, toi qui l’ignores, viens que je te dise tout bas le parfum des bois de mon pays égale la fraise et la rose ! Tu jurerais, quand les taillis de ronces y sont en fleurs, qu’un fruit mûrit on ne sait où, – là-bas, ici, tout près, – un fruit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 3 mai 2020

OEUVRES POETIQUES...Extrait

Sous les voûtes d’El Djezaïr, et la saveur des sauces − Le laurier, le cumin, l’ail et la goutte d’ombre Où mijote l’invention. Je t’aime – mais quoi, je parle à vide ! J’ai laissé mon amour aux cigales d’Europe. J’ai tout donné – Révolution ! – pour quoi ? Une dune qui roule Et pas une chimère où reposer ce front !     .     JEAN SENAC     .   Photographie Thami Benkirane https://benkiranet.aminus3.com/    
Posté par emmila à 17:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 25 mars 2020

AHMED BEN DHIAB...EXTRAIT

Ivre rêvant des roses de Saadi Ivre de l’essence des rêves en paradis retrouvé l’invisible chant de la rose dénude l’aurore parfume nos silences   .     AHMED BEN DHIAB     .   Oeuvre Catherine Reineke - Manry https://catherinereineke.blogspot.com/
samedi 25 janvier 2020

PARTIR

Il prend son baluchon, un bonnet de vent et des mots en écharpe. au fond de sa poche, une bille, un parfum, une ivresseet la douceur fanée d’une joue de grand-mère.   .     LUCIE PETIT     .          
Posté par emmila à 19:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 25 décembre 2019

JOËL GRENIER...Extrait

Souffle-moi une idée qui embaume le lait,La gelée de mûres et la fleur de tendresse.Ou donne-moi un mot. Le mien est bien trop laidPour écrire l'enfant à l'encre de caresse. Son regard merveilleux laisse ma page viergeEt ma plume s'envole aux vents de mon passé.Souvenir d'un visage éclairé par un ciergeDans l'ombre d'une église au rite dépassé... Mémoire de bougie qui fête un premier âgeComme l'éclair allume un ciel un soir d'orage,Mélange de sourire et de papier froissé. Devant ses si grands yeux, je ne sais que me taireEt ma... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 6 octobre 2019

LE VOYAGE EGOÏSTE...Extrait

''D’abord, tu comprends que c’est dimanche à cause du parfum de chocolat qui dilate les narines, qui sucre la gorge délicieusement... Quand on s’éveille, voyons, et qu’on respire la chaude odeur du chocolat bouillant, on sait que c’est dimanche. On sait qu’il y a, à dix heures, des tasses roses, fêlées, sur la table, et des galettes feuilletées – ici, tiens, dans la salle à manger – et qu’on a la permission de supprimer le grand déjeuner de midi... Pourquoi ? Je ne saurais te dire... C’est une mode de mon enfance.''   .  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,