jeudi 10 août 2017

DJAFFAR BENMESBAH...

Bonjour la rue des sottes nuits hivernales Pavée de mes pas et mes détours maudits Mes soupirs, mes plaintes et mes râles Reviennent ombrager tes accès interdits Vieux drille je suis, assidûment étranger Tel un Oyat des plages de colères arraché Obviant vaille que vaille aux vergetures Et à l'essor guindé des vaudevilles futurs Du village qui m’a vu naître et les déconvenues Passant par les cités d’ombres que j'ai connues Jusqu'à Paris où j'ai chaviré de mes ails d’agami Étranger là où j'ai été et chanté, là où j'ai dormi. ... [Lire la suite]

jeudi 22 juin 2017

INSENSE....MAIS VRAI !

Voici le récit de la consultation complètement surréaliste que j'ai obtenue hier auprès d'un spécialiste , en milieu hospitalier... Après un voyage épuisant de Corse à Paris, en pleine canicule ( 38° à 15h hier après-midi, plus d'une heure d'embouteillage ), j'arrive devant cet établissement hospitalier, péniblement , avec mes béquilles, mes deux orthèses aux genoux, ma petite valise roulante...Installée devant une secrétaire qui me demande mes radios....Radios ? Non, je n'ai que des IRM... - Ah que des IRM ! Désolée Madame, mais... [Lire la suite]
samedi 6 mai 2017

AMEDEO MODIGLIANI

  Amédéo Modigliani https://fr.wikipedia.org/wiki/Amedeo_Modigliani .  Cet homme a existé ! Modigliani 1884-1920, a vécu sa légende à Montparnasse… Vie intense et infernale… Drogue, alcool, drames quotidiens… Incompréhension, égoïsme… Indifférence !… Les tableaux dont il n’obtenait pas cent francs sont aujourd’hui avidement recherchés par les musées… et par les fils de ces millionnaires qui laissèrent Modigliani crever de faim. Les modèles de Modigliani n’étaient que des prétextes. Il ne les copiait pas. Il... [Lire la suite]
mardi 7 mars 2017

PARIS NAIT DE PARIS

Paris des braseros, Paris des barricades,Paris qui s’émerveille au bout de la journéeQuand l’amour fatigué des rideaux de cretonneRespire à la fenêtre un air de liberté,Paris qui ne dort pas quand le monde sommeille,Paris naît de Paris dans son décor de suie.Sous le vieux ciel rayé par le vent des émeutes,Son grand bûcher troué de rires et de perlesEclaire le sommeil paisible des amants.Les objets oubliés au fond de la campagne,Après le long travail des saisons de soleil,Viennent toucher le coeur endormi de l’enfance,Le bras des... [Lire la suite]
vendredi 24 février 2017

PENDANT QU'IL EST ENCORE TEMPS, MA ROSE / HENÜZ VAKIT VARKEN, GÜLÜM

Pendant qu’il est encore temps, avant que Paris ne soit brûlé et détruit, pendant qu’il est encore temps ma rose, Pendant que mon coeur est encore sur sa branche. Me voici, par une de ces nuits de mai, t’appuyant contre un mur du quai Voltaire, il me faut t’embrasser sur la bouche. Et puis, tournant vers Notre-Dame nos visages, il nous faut contempler la rosace. Soudain tu devras te serrer contre moi ma rose, de peur, de surprise, de joie, et tu devras pleurer silencieusement. Les étoiles bruineront, très fines, se mêlant aux lignes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 30 janvier 2017

POCHADE POUR ROBERT MARTEAU

passent les nuages dans un ciel de Poussin puis ma fenêtre disparaît dans un Magritte mal encadré et bourdonne la vie passent les ponts sur l’eau l’eau sous les ponts le vin coulant dans les goulots les gorgotons la vie va et nous allions dans un sonnet disiez-vous la prière est l’abeille de l’abîme c’était enguirlander le vieux néant comme Pollock ou Riopelle et bourdonne la vie Paris où est-ce si je ne sais où nous sommes étions depuis la Butte-aux-Cailles jusqu’en la galerie du Fleuve pendant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 26 août 2016

"AZAZEL" - HAUTE SOLITUDE...Extrait

« ... La vie est un mythe. Mon âme et moi, nous fîmes nos bagages et cherchâmes dans le quartier un gîte qui n'aurait été qu'un gîte. Le pain est simple, l'amour est simple, la mort est simple. Pourquoi les pauvres hommes ont-ils voulu la vie si compliquée ? Pourquoi la bourrent-ils à l'envi de leurs fantaisies ? Que de fatigues, et que de déchets ! ...Ils nous convient dans leurs théâtres pour écouter des dialogues de vendeurs aux soutiens-gorge, ou dans leurs parlements pour entendre des harangues de tambours de village, ou dans... [Lire la suite]
dimanche 11 janvier 2015

ALORS NON...!

Je suis désolée, " je ne suis pas Charlie "....Je condamne ces crimes odieux et horribles, je soutiens les familles des victimes... Au nom de la fraternité humaine, j'abhorre ces actes barbares et inacceptables...Mais quoi ! La liberté que nous défendons tous, cette laïcité à laquelle nous tenons tous n'existera pas dans les rangs de cette manifestation " mondiale" de Paris....Comment marcher aux côtés du " Boucher de Gaza ", dictateur d'un état religieux et sioniste, celui-là même qui à fait exploser en l'espace de deux mois en... [Lire la suite]
jeudi 30 octobre 2014

PROLEGOMENES

 Au temps où l’enfant penché sur un vieux plan datant de l’exposition de 1878 faisait des voyages imaginaires, le bruit du vent dans le feuillage était d’une qualité rare, mais n’empêchait point le tic-tac de l’horloge. Il apportait une mélancolie merveilleuse mêlée au goût de la vie et de l’aventure. Chaque arrondissement de Paris était teinté de belles couleurs pastel ; souvent à mon agacement – j’étais un enfant nerveux et malhabile - le vieux plan se dépliaient mal, se cassait aux plis. Parfois, pendant les ouragans, une... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 26 octobre 2014

GERALD BLONCOURT

à Isabelle mon rêveà Ludmilla et Morgane mes filles .L'Ailleurs éleva la voixet ditque la lumière soitet la lumière futet furent le ciel et les étoilesla Terre les mers et les poissonsles arbres l'eau douce des montagnesla pluie et le tempsle jour et les ténèbresles fleurs et les pleursles femmes l'amourles hommes et les couleursles semaines et les sièclestoutes ces choses de la vieparoles échanges regards musiquessenteurs de printempsfroidures hivernalessaisons étés chauds tropicalesautomnes aux feuilles d'or ramassées à la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,