mardi 29 mars 2011

DE TERRES ET D'ECUMES

Il est avec celui dont le sang ne cesse de se répandre Sur les parquets vernis Et il ne reconnaît plus cette écriture qui est la sienne, Ce sang agité qui est le sien. Retourner à la terre comme le plus petit grain de blé Produit des miracles, Serrer des mains ou des corps, Aller et venir, mais seul, O la grande solitude, O jalousie profonde et douloureuse, tellement douloureuse. Il refuse, fier, de partir sur des traces, De suivre ou de guider, D’espérer ou de susciter, De parler le langage de la vanité qui le poursuit, ils... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,