samedi 6 août 2016

JOCELYN...Extrait

Mon cœur me l'avait dit : toute âme est sœur d'une âme ; Dieu les créa par couple et les fit homme ou femme ; Le monde peut en vain un temps les séparer, Leur destin tôt ou tard est de se rencontrer ; Et quand ces sœurs du ciel ici-bas se rencontrent, D'invincibles instincts l'une à l'autre les montrent ; Chaque âme de sa force attire sa moitié, Cette rencontre, c'est l'amour ou l'amitié, Seule et même union qu'un mot différent nomme, Selon l'être et le sexe en qui Dieu la consomme, Mais qui n'est que l'éclair qui révèle à chacun... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

vendredi 29 juillet 2016

LIBER

Le mot liber, en latin, désignait la partie vivante de l'écorce. Il a passé sous cette forme, et avec le même sens, en français. Comme cette partie de l'arbre servait à écrire, liber en est venu à s'appliquer au livre. Mais il avait d'autres significations, dans la vieille langue mère : il signifiait socialement libre, affranchi de charges et de servitudes. On l'employait parfois au singulier, pour désigner l'enfant. Enfin, c'était le nom d'une vieille divinité que l'on a confondue, plus tard, avec Bacchus. Horace, dans ses Odes, s'en... [Lire la suite]
jeudi 30 juin 2016

AIME CESAIRE...Extraits

  " Briser la boue. Briser dans l'acceptation humble et patiente d'un long chemin à rempierrer. Briser la boue pour fonder un nouveau ciel et une nouvelle terre si bien qu'on ne pensera plus à ce qui était avant. Homme du oui dans le refus retentissant." ...   C’est quoi une vie d’homme ? c’est le combat de l’ombre et de la lumière… c’est une lutte entre l’espoir et le désespoir, entre la lucidité et la ferveur… je suis du côté de l’espérance, mais d’une espérance conquise, lucide, hors de toute naïveté. ~   ... [Lire la suite]
samedi 18 juin 2016

ESPACE TEMPS...

« Le temps et l'espace vivent et prospèrent aux dépens l'un de l'autre. Quand le premier s'accroît, le second diminue et réciproquement. Tout corps se prolonge dans le temps aussi bien que dans l'espace ; sa tête baigne dans la durée, ses pieds plongent dans l'étendue. L'espace est du présent visible. Le temps est de l'espace qui s'ébranle et devient avenir ou passé. L'espace, c'est du temps étendu, du temps horizontal ; le temps, c'est de l'espace à pic, de l'espace vertical. L'espace c'est du temps qui dure ; le temps, de l'espace... [Lire la suite]
jeudi 9 juin 2016

FERNANDO PESSOA

Moment imperceptible, à quoi ressembles-tu, car il y a en moi maintenant quelque chose qui ne finira jamais. Je sais que les années passant, de cela je me souviendrai sans savoir alors de quoi il s'agit, car maintenant déjà je ne le sais pas. Même si un tel moment n'était rien, il en reste quelque chose qui me sera doux encore quand je ne me le rappellerai plus. . . . . FERNANDO PESSOA . . .
Posté par emmila à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 22 mai 2016

UN MONDE DE PIERRES...Extrait

... Tant de choses passent que je ne sais assumer         Combien de fois         devrai-je renaître encore?         Personne ne connaît         mon cosmos intérieur         Les paradoxes         les rébellions de mes profondeurs         Mon... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 8 mai 2016

MURALE...Extrait

(…)Comme le Christ sur le lac...J'ai marché dans ma vision.Mais je suis descendu de la croix car je crains l'altitudeEt n'annonce pas la résurrection.Je n'ai changé que la cadencePour entendre, nette, la voix de mon coeur...Aux épiques, les aigles et pour moi, le Collier du pigeon,Une étoile abandonnée sur les toitsEt une ruelle menant au port...Cette mer m'appartientCet air humide m'appartient,Ce quai et ce qu'il porteDe mes pas et de mon sperme...m'appartiennentEt le vieil arrêt du bus m'appartient et m'appartiennentMon fantôme et... [Lire la suite]
vendredi 29 avril 2016

LE LIVRE A VENIR...Extrait

«Le désert, ce n'est encore ni le temps, ni l'espace, mais un espace sans lieu et un temps sans engendrement. Là, on peut seulement errer, et le temps qui passe ne laisse rien derrière soi, est un temps sans passé, sans présent, temps d'une promesse qui n'est réelle que dans le vide du ciel et la stérilité d'une terre nue où l'homme n'est jamais là, mais toujours au-dehors. Le désert, c'est ce dehors, où l'on ne peut demeurer, puisque y être c'est être toujours déjà au-dehors»   .   MAURICE BLANCHOT   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 11 avril 2016

JEAN LAVOUE

Si la parole se fait dure à présent,Au point de glacer le sang du poème,C’est qu’elle craint tout autant les envolées belliqueusesQue les élans qui confieront bientôt aux urnesUne demande de dureté plus grande encore!Est-ce une Europe guerrière que nous voulons ainsi,Une terre grillagée,Ou bien un continent où s’invente un avenir,Un vivier de lueurs possibles,Une clairière de paix pour l’homme ?Feignons-nous d’ignorerQu’en guerre nous l’étions déjà,Et cela depuis des siècles !Dominant le reste du monde,La part de l’humanité la plus... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 10 septembre 2015

N'OUBLIE PAS LES CHEVAUX ECUMANTS DU PASSE...Extrait

"Lorsque nous confondons le passé avec ses désastres et ses faillites, sa poussière et ses ruines, nous perdons accès à ce qui se dissimule derrière ; à l'abri des regards : le trésor inépuisable, le patrimoine fertile... Car bon gré mal gré nous vivons sur l'acquis multimillénaire de ceux qui nous ont précédés. Nous foulons la terre des morts, habitons leurs maisons, bien souvent ensemençons leurs terres, cueillons les fruits des arbres qu'ils ont plantés, terminons les phrases qu'ils ont commencées. Pas un coin de rue, pas une... [Lire la suite]