lundi 19 décembre 2016

LE SEUL PAYS QUI VEUT BIEN DE MOI

Je retourne au pays des sources avant les noces du chêne, avant l’enfance, avant la nuit. Il y a, sur le bord du chemin de sable, la trace et la trame de toutes les années passées. Et parfois dans le ciel, les étoiles glacées portent un visage, une voix et le manuscrit d’une vie. Je retourne au pays des fées, je vais dormir dans la forêt du milieu avec le petit peuple des légendes. Où vont les années qui passent : dans quel grenier ? Dans quelle mémoire ? Dans quel doux oubli ? Et le grand livre de la vie est toujours ouvert à la page... [Lire la suite]

mercredi 9 février 2011

PAYS RÊVE, PAYS REEL

J'ai cette terre pour dictame au matin d'un village Où un enfant tenait forêt et déhalait rivage Ne soyez pas les mendiants de l'Univers L'anse du morne ici recomposée nous donne L'émail et l'ocre des savanes d'avant temps . EDOUARD GLISSANT .
Posté par emmila à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 25 avril 2010

HERITAGE DE LA TRISTESSE

        Il est triste et pêle-mêle dans les étoiles tombées         livide, muet, nulle part et effaré, vaste fantôme         il est ce pays seul avec lui-même et neiges et rocs         un pays que jamais ne rejoint le soleil natal         en lui beau corps s'enfouit un sommeil désaltérant         pareil à l’ eau dans la soif vacante des graviers         je le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 28 juillet 2008

ADIEU AU PAYS NATAL

.   “Dresse-toi devant moi, mon fils, pour que je me souvienne de ta tailleJe veux aller trouver ma familleUn cercle de mains caressantes,De douces mains humainesOù l’oubli soit enclos.Je veux aller trouver ma vraie famille humaineSous les branches bombées de l’olivier bruniEt les pentes à nu de ces collines bleuesLe désespoir dormait.Et le ciel inclément sur ces masses perdues à jamaisDans la Mort impalpable et splendide,Versait sa fraîcheur bleueLa vie légère s’envolait des fleurs violettes des pêchersEt dans le fond des... [Lire la suite]