mercredi 7 novembre 2018

HOMMAGE A GERALD BLONCOURT PAR ISABELLE BLONCOURT ( REPITON )

  5 novembre 2018 Hommage à Gérald Bloncourt par Isabelle Bloncourt (Repiton) Prononcé dans la salle de la Coupole du crématorium du Père Lachaise, Paris 20e . " Honneur Respect " Gérald aurait commencé ainsi, en vieil haïtien qu’il était, lui a qui on demandait si souvent ces dernières années de prononcer des hommages funèbres. « Je suis Haïtien, Natif Natal », comme il disait avec sa façon bien à lui de faire sonner les A. Pas Franco-Haïtien, comme on l’a qualifié ces jours derniers dans la presse. Sans renier la... [Lire la suite]

samedi 14 octobre 2017

LES VOISINAGES DE VAN GOGH...Extrait

Ce pays au ventre de cigale nous était pleinement communiqué par une main et un poignet. De quelle fournaise et de quel paradis Vincent Van Gogh surgissait-il ? Et de quelle souffrance maîtresse tenait-il ces cailloux, ces iris et ces marais, ces étroits chemins, ces mas, ces blés, ces vignes et ce fleuve ? Sublimes dessins !   .     RENE CHAR     . Oeuvre Vincent Van Gogh
Posté par emmila à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 1 janvier 2017

BRUNO RUIZ

Emportez-moi encore quelques heures dans le murmure des clapots et l’élégance des carènes, ce qui se tend au soleil et se brise, une ombre dansée dans l’azur des peintures, des galops d’anges, toutes ces voiles qui se gonflent. Offrez-moi une bouche sans visage, sans pleurs tombés sur vos chemises, sans une hache plantée sur un pont, sans graisse sur les cordages, tous nos rêves d’en mer et de mouillures, des courants qui ne s’arrêtent jamais. Et puis jetons ensemble nos ancres dans l’onde d’une baie rieuse, ce qui se lasse et qui se... [Lire la suite]
lundi 11 avril 2016

LES AVENTURES A L'EAU

Dis que c’est pas certainQue l’amour s’éteintComme l’or des muséesLe bleu des vieux blue-jeans usésDis-moi que c’est pas sûrQue les initiales surLes arbres, enlacéesFinissent un jour par s’effacer…Dis-moi que c’est vraiQue tous les cœurs à la craieQu’on voit quand on est enfantDans les cours de récréDisaient qu’on s’aimait vraimentCes cœurs à la craieDisaient qu’on s’aimait vraimentMoi je veux des tableauxComme peignait PabloLes peintures à l’huileC’est plus difficileMais plus beauBien plus beau que les aventures à l’eauDis-moi où... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 7 février 2016

PEINTURE MON IVRESSE

Des affres descendent sur un nuage brouilleux et caressent le crâne du ciel les gouttes de pluie que m’offre l’eau du grand puits l’ange pleure sur mon épaule me dictant le vrai désir dès lors survole un dessin mon regard ivre d’air frais je plante mes griffes sur la surface du sécant tel un oiseau qui picore les grains d’espoir pour nourrir son envol et nous siffler sa survie je tiens la main de la plume par son encre pour graver une ombre en détresse écrire un paysage en pleurs je suis le châtaigner qui tord ses branches... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mercredi 1 juin 2011

UN MONOLOGUE IMAGINAIRE

"Vieira Da SilvaIl faut perdre toutes les cléssi l'on veut à tire-d'aileet le sourire aux yeuxentrer partout sans frapper.Dans les cités frissonnantesoù je cherche un logis d'oiseleurquand je fuis les ténèbreset gravis les degrésdu vertige célesteje regarde j'entendsfenêtres et refletsflammes et oriflammesclaquer aux quatre vents.Rayons damiers échafaudagesdressés par la vitesseau-devant du futurtreillis nombreux du jour lumières dans la nuitsur les toits pacifiquesbien au-delà de la douleurdu rouge au jaune acidedes bruns au bleus... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 5 octobre 2010

PRIERE D'UN MOINE ZEN AVANT DE PEINDRE

Toi sans visage et sans nom possible, nudité rayonnante et parfaite, dépouille-moi de moi-même et de toute vue l'œil et de tout art la main, rends-moi nuit et rien pour renfermer le Tout en un signe unique de ce pinceau sur papier de riz. . ELENA  BONO    .     Oeuvre Xiaoqian Li-Columeau    
lundi 28 juin 2010

PABLO PICASSO

Tout le monde veut comprendre la peinture. Pourquoi n’essaie-t-on pas de comprendre le chant des oiseaux ? Pourquoi aime-t-on une nuit, une fleur, tout ce qui entoure l’homme, sans chercher à les comprendre ? Tandis que pour la peinture on veut comprendre. Qu’on comprenne surtout que l’artiste œuvre par nécessité….PABLO  PICASSO . Oeuvre Pablo  Picasso
Posté par emmila à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 30 novembre 2008

A LA PINTURA...Extrait

A ti, lino en el campo. A ti, extendida superficie, a los ojos, en espera. A ti, imaginación, helor u hoguera, diseño fiel o llama desceñida. A ti, línea impensada o concebida. A ti, pincel heroico, roca o cera, obediente al estilo o la manera, dócil a la medida o desmedida. A ti, forma; color, sonoro empeño porque la vida ya volumen hable, sombra entre luz, luz entre sol, oscura. A ti, fingida realidad del sueño. A ti, materia plástica palpable. A ti, mano, pintor de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,