samedi 20 juillet 2013

LES MOTS LONGS - POEMES 195O - 1994...Extrait

La fleur pourrait voler, le papillon prendrait racine, l’étoile éclairerait la vie dans le cœur, la veille effaroucherait le jour, et le rêve aurait un sens. Tout est possible, peu importe. L’indifférence est la haute pensée qui règle le cours des événements. .... L’envie d’immortalité est pareille à la peur de l’ombre, et histoire de voiler la même réalité, on croit surmonter ses propres limites en se figurant que le savoir de l’autre vaut l’infini. J’énumère de désagréables évidences. Il semble pourtant que le plus vrai ne... [Lire la suite]

samedi 22 août 2009

POINT D'ANCRAGE....Extrait

Il n'y a pas d'abri contre la douleur, ni sous une cuirasseni dans le ventre de la mère. Y en aurait-il dans une urnefunéraire?Prends garde aux nuits de pleine lune, quand la merreflèteles lumières de la ville! Le ciel pourrait s'effondrer surtes épaules.Ta foi fragile dans les anges du ciel pourraitse briser, si tu les voyais cueillir sur les récifsles brassées d'or des navires naufragés.Tu te mettrais à pleurer, après l'esquisse d'un sourire L'homme est un enfant, qui même sous les coups n'apprend pasque les miracles s'effacent... [Lire la suite]
vendredi 21 août 2009

LES MOTS LONGS...Extrait

J’écris l’ouverture d’un long chantsur la fraîcheur de ta peau, sur tes yeux étrangesoù se joignent le Sahara, l’Atlantideet même la résine des pins roulée en perles.Et si d’une musique je prolonge le cours de ma chansonla pleine harmonie se brise, d’une fissureoù roule la goutte claire de ta jeunesse..PENTTI  HOLAPPA..