mardi 1 août 2017

CARLO BORDINI...Extrait

Il y a quelque chose d’obscène Nous qui sommes tout entier recroquevillés dans nos rêves nous savons que Il y a quelque chose d’obscène dans les rêves d’autrui Il y a quelque chose d’obscène qui consiste dans le fait que les rêves d’autrui sont / absurdement / et épouvantablement pareils aux nôtres et dévoilent la honte de nos rêves privés leur petitesse infantile leur caractère honteusement (pour nous) préfabriqué et puisque ils sont tous pareils nous sommes jaloux d’eux et nous les haïssons quand nous savons qu’ils sont rêvés par... [Lire la suite]