lundi 26 juillet 2010

TA CHEVELURE D'ORANGES

Ta chevelure d'oranges dans le vide du monde Dans le vide des vitres lourdes de silence Et d'ombre où mes mains nues cherchent tous tes reflets. La forme de ton cœur est chimérique Et ton amour ressemble à mon désir perdu. O soupirs d'ambre, rêves, regards. Mais tu n'as pas toujours été avec moi. Ma mémoire Est encore obscurcie de t'avoir vu venir Et partir. Le temps se sert de mots comme l'amour.. PAUL ELUARD . Oeuvre Karl Yens
Posté par emmila à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 30 novembre 2009

ICI, IL N'Y A PLUS RIEN...Extrait

Je ne devrais pas rompre la nuit Me souvenir de ces jours Qui ne laissaient rien dans leur marge. C'était trop comme "Il était une fois" Dans ces contes qui jamais ne finissent Je ne devrais pas respirer de ton souffle T'entendre marcher, dire ces mots Que sans aimer On ne sait s'ils existent Je devrais fuir la chaleur   Qui s'emparait de la ville Lorsque je te serrais dans mes bras Je ne devrais pas voir tes yeux rire Ton corps faire bouger le soleil M'emporter en ces ailleurs Où les marelles n'ont... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 13 octobre 2008

TOUT L'ESPOIR N'EST PAS DE TROP...Extrait

Te perdrec'est retrouver le néant des sablesavec ses os de seiches obstruant ma bouche,c'est retrouver le jour encombré d'épluchures,jonché de squelettes épineux.Toi perdue,mes mains se videront de tout ce qui les faisait gémirou trembler,mes lèvres n'atteindront plus aux voiles du ciel frais,les épines des rosiers ne serviront qu'à composer aumonde un visage barbelé.Toi perdue,je serai ce corps neutreoù les angoisses font halte.Toi perdue,je ne tiendrais dans mes brasque ce tas de sable qui coule,avec la mort embusquée dans le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,