dimanche 27 octobre 2019

LORELEI...

A Lorelei, pour sa première année     L'enfant croit que les feuilles repoussent aux roux du soleil.Elle a mis sa chemise d'aube pour entendre les murmures de la nature. Elle sait déjà le flamboiement des herbes où elle réchauffe ses rêves et le clin d’œil des astres quand il se réveillent. Elle apprend les silences du monde, la beauté des aurores, la poésie des matins qui riment avec l'horizon.Et l'enfant croît, les feuilles tombent et passe le temps. ... Et bah moi alors, je t'ai fait un poème. C'est juste un petit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 6 novembre 2018

TOUCHER L'INFINI...

A notre petite Emma , pour ses treize ans...   .   Je t'enverrai un baiser  avec le vent et je sais que tu l'entendras, tu te retourneras et, sans me voir, je serai là… En un baiser, tu saurastout ce que je ne t'ai pas dit...   .   PABLO NERUDA     « Que fais-tu grand-mère, assise là, dehors, toute seule ? » - " Eh bien, vois-tu, j’apprends. J’apprends le petit, le minuscule, l’infini... J’apprends avec les arbres, et avec les oiseaux, j’apprends avec les nuages. J’apprends à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 10 mai 2014

LUC-ANDRE REY

" Où regardes-tu grand-papa ? "" Je regarde vers la fin."" Et que vois-tu ? "" Rien. "" Il n’y a rien ? C’est triste. "" Il n’y a rien que je puisse voir."" Je peux regarder moi aussi ? "" Non moustique. Regarde autour de toi, ce qui t’entoure. Les paysages, les visages.C’est peut-être là, pour longtemps, la fin.L’autre, celle où tout de ce que nous avons vu se concentre peut-être, il sera bien assez tôt d’y laisser le regard. Un regard calme, sans peur. D'avoir su regarder tout ce qui nous entourait. " .   LUC-ANDRE REY ... [Lire la suite]
mercredi 5 mai 2010

LETTRE A MA PETITE-FILLE

Tu as pris tes yeux en rond,     tu t'interroges.     Qui es-tu, me demandes-tu ?     Ah ! ah ! Je m'inquiète     ta question m'inquiète     elle pose problème…         Je ris, je galège comme on dit ici.     Toi, tu te demandes, tu m'évalues.     C'est étrange, je suis le problème     et tu es la question.         Tu me toises.     Dans ton regard une suspicion amusée,     un éclat de curiosité... [Lire la suite]
dimanche 23 novembre 2008

LETTRE A MA PETITE- FILLE

Il y a de la panique dans ma boîte à rêve la souris grise s´est évadéeenvolée avec mes rêvesAs-tu vu passer une souris griseune souris rouge une souris bleue ?Quand j´ai ouvert la boîte à rêvestoutes sont partiesl´une criait ton noml´autre cherchait ton cheminl´autre tournait en rondDans ses menottes roseselle tenait un parcheminune carte du destinIl y avait inscrit un nomauprès du mot amouret j´y ai lu ton nom. . . . JEAN-MICHEL SANANES . . .