lundi 13 septembre 2021

LE CHEVALIER, LA DAME, LE DIABLE ET LA MORT...Extrait

Ne sommes-nous pas les alchimistes malhabiles d'un destin que nous revendiquons pour le mieux avilir? A chaque heure du jour et de la nuit, j'ai le sentiment que nous sommes là à fabriquer, sans le savoir, l'or de nos infortunes et le plomb de nos amères félicités. Sorciers de nos propres sottises, nous agissons avec une telle incurie, une telle ignorance, qu'une incertaine magie opérationnelle se déroule à notre insu, brassant un embrouillamini d'éléments qui se contrecarrent, vent de bricole et s'ouvrent à... [Lire la suite]

dimanche 8 août 2021

ALDA MERINI...Extrait

... Et puis la vie nous apprends que nous devons toujours voler plus haut. Plus haut que l'envie, plus haut que la douleur, que la méchanceté. Plus haut que les larmes, les jugements. Là où certains mots ne peuvent nous offenser. Où certains gestes ne peuvent nous blesser. Là où certaines personnes ne pourront jamais nous atteindre... . . . . . ALDA MERINI . . . Oeuvre Camille Bryen
mercredi 7 juillet 2021

NOUS AUTRES MEURTRIERS...Extrait

Oui, c'est la vérité que nous vivons sans avenir et que le monde d’aujourd'hui ne nous promet plus que la mort ou le silence, la guerre ou la terreur. Mais c’est la vérité aussi que nous ne pouvons pas le supporter parce que nous savons que l’homme est une longue création et que tout ce qui vaut la peine de vivre, amour, intelligence, beauté, demande le temps et la maturité. Et si nous ne pouvons pas le supporter, nous devons le dénoncer. Et la première chose justement est de pousser ce cri de révolte. Car la terreur et la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 1 juillet 2021

AINSI PARLAIT ZARATHOUSTRA

De tout ce qui est écrit, je n’aime que ce que l’on écrit avec son propre sang. Écris avec du sang et tu apprendras que le sang est esprit. Il n’est pas facile de comprendre du sang étranger : je hais tous les paresseux qui lisent. Celui qui connaît le lecteur ne fait plus rien pour le lecteur. Encore un siècle de lecteurs — et l’esprit même sentira mauvais. Que chacun ait le droit d’apprendre à lire, cela gâte à la longue, non seulement l’écriture, mais encore la pensée. Jadis l’esprit était Dieu, puis il devint homme, maintenant... [Lire la suite]
jeudi 10 juin 2021

LA GIFLE...

Monsieur le Président, pardon pour la gifle ... que j’ai reçu en même temps que vous… pardon… mais ne le prenez surtout pas pour un abandon mais pour un don du ciel pour vous rappeler à vous comme à moi que le haut est bien bas et le bas bien haut. Songez à Marc Aurèle un stoïcien que ce genre d’incident aurait rendu stoïque. Il écrit : « non seulement l’accident qui m’est survenu n’est pas un malheur, mais de plus, c’est un bonheur véritable, si je sais le supporter avec un courage vénérable». Ce qui est grave, c’est de croire que... [Lire la suite]
mardi 18 mai 2021

DIVAGATION

Ça jette un bleu d’azulejos & un soupçon de fantaisie dans les lexiques compassés, un petit brin de réticence dans le jeu des syntaxes folles. . Ça ose aller chercher le sens quand la mode est à l’insensé, Ça laisse les et cetera aller suggérer l’essentiel dans un invisible sourire. . Ça ne s’installe pas ici & ne sait pas ce qu’est là-bas, Ça vient pour la première fois qui sera aussi la dernière, de préférence en plein été. . Ça fait murmurer le tonnerre & fondre en larmes le granit, Ça éclaire les... [Lire la suite]

vendredi 14 mai 2021

ANNE DUFOURMANTELLE...Extrait

La sublimation a vécu. La pulsion a trouvé un regain de toute-puissance dans un monde qui ne supporte aucune limite pour la satisfaire. Immédiateté, vitesse, fluidité appellent une société sans frustration ni délai. Que ce soit dans l’espace public (les actualités, les faits divers, la pornographie normative, les attitudes «décomplexées») ou sur le divan (patient déprimé, désaxé), la société post-industrielle et post-traumatique de l’après-guerre admet mal qu’on «sublime». Il faut au sujet narcissique un champ opératoire simple et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 22 avril 2021

DE LA DUALITE

    Au nom de qui de quoi de quel dogme précepte ou credo devrais-je abandonner l'autre rive vers laquelle l'âme tend inélucatblement à jamais depuis toujours . Au faîte des années qui t'isolent quand le geste surrané camisole et rompt à l'intention à l'attente et au désir des mondes . Faim de non recevoir Fin d'un corps usé ployant sous le faix des ans Lorsque tonne le tumulte limbique . Que lui reste - t - il si ce n'est... [Lire la suite]
mardi 29 décembre 2020

PALE BLUE DOT - CARL SAGAN...Extrait

« Regardez ce point. C’est ici. C’est notre foyer. C’est nous. Dessus se trouvent tous ceux que vous aimez, tous ceux que vous connaissez, tous ceux dont vous avez jamais entendu parler, tous les êtres humains qui aient jamais vécu. La somme de nos joies et de nos souffrances. Des milliers de religions, d’idéologies et de doctrines économiques remplies de certitudes. Tous les chasseurs et cueilleurs, tous les héros et tous les lâches, tous les créateurs et destructeurs de civilisations. Tous les rois et paysans, tous les jeunes... [Lire la suite]
mercredi 20 mai 2020

BRUNO ODILE...Extrait

Ô combien il me plairait de ne pas renoncer à la joie en donnant un sens aux jours qui viennent ! Ma solitude est une porte défoncée, un levain sans adjonction, un ébruitement de l’ombre mourante à la lumière. La joie est punie lorsqu’elle reste sur le seuil, redoutant l’accomplissement comme une culbute prévisible. Un croche-pied à l’assiduité des épreuves et des délits. Une dégringolade pitoyable que la crainte et le doute s’empressent de tenir à l’écart. Des lumières naissent sous les dalles du silence. Quelque part, dans la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,