vendredi 24 juin 2016

LE PAROXYSME SEUL...Extrait

Ecoute J'atteins de nouveau l'instant nul où l'avant et l'après s'anéantissent, Foudroyés Des grains de mimosas m'éclaboussent dans l'ombre Je n'ai rien à t'apprendre Je ne dure pas Je ne perpétue que le défi de chaque seconde Ne dis rien Le présent est ce plaisir absolu de n'avoir pas de lendemain Précédé de rien Suivi de rien Total   . COLETTE GIBELIN   .     Oeuvre Pierre Bonnard
Posté par emmila à 18:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 20 février 2015

DES SABLES A LA MER...Extrait

... Mais Fès, nous l'avons dit, n'a pas que ce visage inhospitalier. Car on y chante et chants courtois. Il est des jours pour l'émancipation, quand (c'est avril) partent en caravanes des amateurs de plaisirs champêtres, ravis ( et la brise souffle), d'entre ce bruit de vent au bruit des eaux se mêler autour de la ville, où fleurissent dans les roseaux vivaces mille petits jardins à demi sauvages. C'est là qu'ils vont. On appelle ces promenades des "nzaha" de printemps. Une file de mules emporte le maître du verger, ses amis, tapis... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 6 mars 2014

L'INVITATION

J'ai accepté l'invitation... J'aurais dû m'abstenir. Installée autour de la table, je participais, en les écoutant, aux discussions banales ... Et le " taureau " est arrivé dans mon assiette !  Il n'a pas fallu longtemps pour que l'on me fasse monter au créneau, il a suffit d'un mot : " corrida " ... La maitresse de maison en était " dingue ", c'était son mot. Dingue des arènes bondées d'aficionados hurlant à la mort, dingue du matador dans son habit de lumière ...Et surtout dingue d'une mise à mort qui lui procurait un immense... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 26 septembre 2013

JULIE OU LA NOUVELLE HELOÏSE...EXTRAIT

 Le paradoxe du désir, c’est qu’il y a une extrême jouissance à ne pas encore jouir ! Ce bonheur de l’imminence doit beaucoup à l’imagination, qui donne à poursuivre des biens inexistants mais attrayants. Ainsi, la jouissance réside t-elle moins dans la possession effective, que dans l’espérance de parvenir à un bien. Le bonheur ne nous advient donc pas dans (l’impossible) satisfaction de tous nos désirs, mais, paradoxalement, dans son espérance ou dans sa promesse même ! Tant qu’on désire on peut se passer d’être heureux ; on... [Lire la suite]
lundi 27 septembre 2010

DES JOURS DE PLEINE TERRE

Le plaisir sous les doigts filait la magie. Les lèvres roulaient et se creusaient ainsi qu’une tulipe habitée par un bourdon. Dans le grand calme oppressant, le don décuplait la beauté. Alors on s’ouvrait l’âme pour qu’elle ruisselle et que viennent, par la joie haute et le silence en flammes, ces déclivités d’ombre et de lumière, ces étoiles pour des mains de pécheurs, ces exquises maturités de pêches brunes ou laiteuses, de brugnons, de poires nobles ou jetées au tonneau, d’abricots goûtés en serre, de pommes à cueillir, de coings... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 19 août 2010

LETTERA AMOROSA...Extrait

Tu es plaisir,avec chaque vague séparée de ses suivantes. Enfin toutes à la fois chargent. C’est la mer qui se fonde, qui s’invente. Tu es plaisir, corail de spasmes. . RENE CHAR . Oeuvre Giuseppe Pino Dangelico
Posté par emmila à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 20 juillet 2009

LES MOULINS A VENT...Extrait

../..  J'ai beau faire vieux jeu perdu dans les montagnes où le chant des mésanges a le goût des érables, je veux le sel des larmes et l'épice du rire à mettre sur la table, tout un bouquet d'abeilles pour sucrer mon café. De colline en colline, de village en village, quelques inquiets se lèvent pour dire c'est assez, ne désaccordez plus le violon du silence, laissez vivre la terre et le souffle du ciel. Veilleurs de la source, ils restent à l'affût, la lumière à la main dans un monde si noir et les mots à la bouche ../.. . . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 30 mars 2009

LETTERA AMOROSA...Extrait

Tu es plaisir, avec chaque vague séparée de ses suivantes. Enfin toutes à la fois chargent. C'est la mer qui se fonde, qui s'invente. Tu es plaisir, corail de spasmes....RENE  CHAR.Mosaïques  Anne Bedel
Posté par emmila à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,