jeudi 10 août 2017

AU FIL DE L'HEURE PÂLE

Un jour, au crépuscule, on passe, après la pluie, Le long des murs d’un parc où songent de beaux arbres... On les suit longtemps. L’heure passe Que les mains de la nuit faufilent aux vieux murs... Mais qu’est-ce qui vous trouble au fil de l’heure pâle Qui s’ourle aux mains noires des grilles ? Ce soir, le calme après la pluie a quelque chose Qui fait songer à de l’exil et à la nuit... On entend le bruit nombreux Des feuilles partout Comme un feu qui prend... Des branches clignent. Le silence Épie Et il passe des odeurs... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

mercredi 12 juillet 2017

L'ONDEE

Sous son sarrau d'ambre et d'ébène L'ondée aligne ses sarments Comme autant de larmes anciennes Que le vent sème sur les champs Il se fait tard sous la remise Le soir détrousse le jardin Sous le préau lassé s'irise Un crépuscule byzantin La nuit s'en vient filant sa laine Le long des murailles noircies Sans rémission saigne la plaine Sous l'oeil opalin de la pluie Sous son sarrau d'aube liquide L'ondée aligne ses sarments Comme autant de larmes candides Que le vent sème sur les champs   .     SYLVIE MEHEUT ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 19 février 2017

ON N'ECRIT PAS AVEC LES LARMES

Est-ce la pluie sur ma joue ou la sueur amère des jours passés à boire? Je ne suis ni gai ni triste, tout simplement poète. On n'écrit pas avec des larmes. On a beau faire les durs, le cœur saigne sous la carapace. Que deviendra l'enfance dans cet enfer moderne? Trop de barreaux remplacent la ligne d'horizon. Le matin vient trop tard pour réveiller le soleil. Les ombres sont partout et snipent l'infini. Je me sers des mots pour saluer la mer, la duvet des palombes et le vent dans les branches. Il faut bien que les mots dépassent le... [Lire la suite]
jeudi 8 décembre 2016

AGNES SCHNELL...Extrait

En pensant à toi Agnès...   Un jour grignoté sans transparence chants d'oiseaux perdus soupirs de la terre submergée toute la nuit la pluie a chanté mille doigts d'eau ont pénétré mon sommeil... .   AGNES SCHNELL   .  
Posté par emmila à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 29 octobre 2016

PLUIE

La pluie a comme un vague secret de tendresse, Plein de résignation, de somnolence aimable. Discrète, une musique avec elle s'éveille Qui fait vibrer l'âme lente du paysage. C'est un baiser d'azur que la Terre reçoit, Le mythe primitif accompli de nouveau, Le contact d'une terre et d'un ciel déjà froids Dans la douceur d'un soir qui n'en finit jamais. C'est l'aurore du fruit, la porteuse de fleurs, La purification du Saint-Esprit des mers. C'est elle qui répand la vie sur les semailles Et dans nos cœurs le sentiment de l'inconnu. ... [Lire la suite]
lundi 17 octobre 2016

L'EAU DE LA SOURCE

C’est l’automne. Le vent s’empale aux crocs des arbres laissant tomber leurs feuilles comme on enterre un os. La terre les dévore pour réchauffer sa chair. Déjà, les oiseaux ont crevé les yeux des tournesols et des épis de maïs. Les fruits gèlent sur les branches avant le vin d’hiver. Les épinettes gonflent leurs gobelets de résine. Les insectes frileux rejoignent l’invisible. Les criquets sèchent dans les plinthes et retournent au silence. La pluie d’octobre éveille les enfants de poussière. Je me perds partout mais ne retrouve que... [Lire la suite]

lundi 17 octobre 2016

LES PORTES BOUGENT...Extrait

 Il y a eu cet orage de tropique parmis les flamboyants du plaisir la vitre battant sur des chevelures immenses la pluie cisaillée d'étoiles la lumière avalée à plein ventre à plein gosier à plein sang.   Il y a eu cette heure d'anthracite et d'argent sous les tentures des baisers de couteaux des rires de poudre les niveaux de sang reversés l'un dans l'autre   Il y a eu le pays sans cloison le regard sans clôture clouant la nuque stupéfaite. Et cette eau tendre aux nervures du corps la fièvre du rideau... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 22 août 2016

POUSSIERE D'OUBLI

Ce que j'ai vu, je l'ai écrit comme la pluie sur les vitres et les larmes des roses, et tout ce que j'ai oublié demeure là, dans ce grand sac de voyelles posés contre le pied de la table où le temps passe entre ma vie et moi sans blesser personne   Quand plus rien ne chante au dehors je puise dans le sac et sème sur la page un peu de poussière d'oubli et le jour paraît comme un musicien qui tend son chapeau   .   GUY GOFFETTE   .   Oeuvre ?      
Posté par emmila à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 26 mai 2014

IL PLEUT

    Il pleut  Aujourd'hui    Il pleut  Des larmes de pluie   Il pleut  Sur Terre  Il pleut  Et ce n'est pas d'hier      Il pleut toujours  Et ce ne sont pas des larmes d"'amour   Il pleut du désespoir  Et ça ne s'arrêtera pas ce soir      Puisqu'il pleut depuis l'aube des temps  Et ce sont des larmes d'enfant  Les pleurs des innocents  Qui vident peu à peu l'océan   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 13 mai 2011

LES VENTS M'ONT DIT...Extrait

Il pleut Quel été ! Dieu quel été ! Aura t-on jamais vu ce sacré vieux soleil Bouder aussi obstinément la saison que l’on dit belle ? Quel été ! Il pleut ! Il pleut à seaux, il pleut des hallebardes ! Et, pourtant, Si la Bretagne déborde de mélancolie, Il y a quelque plaisir A partir à sa rencontre. Son ciel bouge, ses mers chantent. Arrêtez vous, tendez l’oreille, Ecoutez le bruit de l’eau, C’est un rire qui va entre la route et le talus, Un rire qui roule entre la pierre et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,