samedi 28 mai 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Qu'est-ce que cette tête mèches Où les piafs, tandis que je rêvais d'amour Sont venus faire leur nid Parsemés de brindilles, de nuages, de fleurs sèches Des cheveux fous voguent à rebours Par-dessus mon visage vaguement étourdi Un moineau perché sur mon toit de chaume dit Que le pays ailé qu'abrite ma ronde pomme Pailles excentriques jetées aux quatre vents Tient lieu de chapeau de soleil, et même d'auvent Que l'été, je serai sous l'ombre d'un royaume Au bord de l'eau, la nuque contre un caillou La silhouette des fougères... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 26 mai 2022

PAR LA FONTAINE DE MA BOUCHE...Extrait

Je tisse avec le fil du temps l’histoire du rêve et la mémoire de l’attente maille mot mot maille je fais patienter la douleur du manque et l’avidité du corps j’écoute le récit de mes gazelles et de mes oiseaux je n’entends pas les tempêtes souffler à l’extérieur je ne vois pas la neige endormie dans mon lit Moi qui offre mes entrailles au printemps et qui fait naître de mes doigts l’arc-en-ciel . . . . . .   MARAM AL MASRI Editions Bruno Doucey . . . . . . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 17 mai 2022

LE RITUEL BRETON...Extrait

Pour Ulysse, s’il revient en Armorique . . . . Ô Sud, Sud, Sud bien-aimé je veux te fiancer à Belle-Île à Groix et à Molène t’offrir des brassées de genêts et des reposoirs de laine. Ô Sud tant aimé voici la fille du ponant voici la presqu’île et le port . ... . Mais j’aurais aimé que dans ton sein de roc vinssent chanter les canaris et croître les oliviers j’aurais aimé resculpter ton visage dans l’argile berbère et dans le bronze Targui.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 27 avril 2022

ANISE KOTLZ...Extrait

La vie n’est pas un long fleuve tranquille elle est un carnage Et vous me demandez une poésie ornée de fleurs de petits oiseaux Excusez-moi Mesdames Messieurs chacun de mes poèmes enterre vos morts . . . . . ANISE KOTLZ . . . . .
Posté par emmila à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 26 mars 2022

SENTI A FILETTA

Sposalu stu silenziu /scialba sti muri viotiA fiure isulane / imbotrati di celi e d'onde e di furesteChi u ventu petina.Di muschi machjaghjoli a u spunta di l'albeQuand'ellu si sbucina u tempu d'una stagione Di muschi machjaghjolu a un spunta di l'albeQuand'ella si cincina a folla a to canzonaDimmi un pezzu si stonda quandi a notte desta u ventu a tiru d'alle fà batte un tempurale in li mio sensi accesi è nasce mille fole in volu versu tè.E senti a filettaE senti a filetta . . . . . PATRICIA GATTACECA " Pour Yvan Colonna " ... [Lire la suite]
samedi 26 mars 2022

RETOUR A CARGESE...

  D'abord il y a eu les virages, mon corps pétri et immobile les a reconnus un à un, et je les ai comptés ainsi, jusqu'au dernier. Puis j'ai senti le soleil qui traversait le bois de mon tout dernier lit, et les embruns discrets colorés de turquoises,de verts et de bleus remonter des rochers comme pour me toucher. J'ai senti les effluves toutes particulières de nos eucalyptus, à m'en tourner la tête . Ils étaient dans la peine, et pourtant j'ai souri, j'ai souri de me savoir tout près... Enfin vint le village, chaque ruelle... [Lire la suite]

samedi 19 mars 2022

LA PAIX

Le rêve de l'enfant, c'est la Paix, Le rêve de la mère, c'est la Paix, Des mots d'amour sous les arbres, c'est la Paix. Le père qui rentre le soir un long sourire dans les yeux Dans ses mains un panier rempli de fruits Et sur son front des gouttes de sueur qui ressemblent Aux gouttes d'eau gelées de la cruche posée sur la fenêtre... C'est la Paix.... Quand se referment les cicatrices sur le visage blessé du monde Et que dans les cratères creusés, on plante des arbres; Quand, dans les coeurs carbonisés par la... [Lire la suite]
samedi 19 février 2022

CHANTS BERBERES DE KABYLIE...Extrait

« Toute poésie est avant tout une voix. Et celle-ci plus particulièrement. Elle est un appel qui retentit longuement dans la nuit, et qui entraîne peu à peu l'esprit vers une source cachée, en ce point du désert de l’âme où, ayant tout perdu, du même coup on a tout retrouvé. Poésie intérieure, qui tend au silence, mais un silence peuplé de mille voix sans timbre, les voix des devenirs qui s'achèvent dans l'être vivant que nous sommes, en l'instant précis où nous nous éprouvons comme un être unique et prédestiné dans la chaîne des... [Lire la suite]
samedi 12 février 2022

LE THEATRE ET SON DOUBLE...Extrait

"Si le signe de l'époque est la confusion, je vois à la base de cette confusion une rupture entre les choses, et les paroles, les idées, les signes qui en sont la représentation. On juge un civilisé à la façon dont il se comporte, et il pense comme il se comporte ; mais déjà sur le mot de civilisé il y a confusion ; pour tout le monde un civilisé cultivé est un homme renseigné sur des systèmes, et qui pense en systèmes, en formes, en signes, en représentations.Toutes nos idées sur la vie sont à reprendre à une époque où rien n'adhère... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 11 février 2022

IL FAUT TOURNER LA PAGE

Il faut tourner la pageChanger de paysageLe pied sur une bergeVierge . Il faut tourner la pageToucher l'autre rivageLittoral inconnuNu . Et là, enlacer l'arbreLa colonne de marbreQui fuse dans le cielTel . Que tu quittes la terreVers un point solitaireConstellé de pluriel Il faut tourner la pageRedevenir tout simpleComme ces âmes saintesQui disent dans leurs yeuxMieux . Que toutes les facondesDes redresseurs de mondeDes faussaires de Dieu Il faut tourner la pageJeter le vieux cahierLe vieux cahier des chargesOh!... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,