jeudi 23 avril 2020

MILA....

Mille remerciements à Mokhtar El Amraoui   . Mila l’amie du printemps Tu es son doux refuge Pour les chants De ses belles couleurs Comme tu sais  le prendre Dans la joyeuse danse Des rayons de tes seize ans Tu offres à ses ailes fleuries Le beau rivage De ton visage qui sourit Leur ouvrant  de nouvelles pages Pour t’écrire de radieux horizons Pour d’autres saisons Où naîtront les sublimes gerbes De tant de nouveaux sillons Mila Mila Mila Du printemps l’adorable amie Santé et bonheur pour toute la... [Lire la suite]

mercredi 22 avril 2020

COMME UN INTERDIT

  Comme un interditUn grand soleil, les jours de pluieElle a changé ma vie morosePour un bouquet de fantaisies Comme un interdit elle joue ma vieComme un succès qui lui souritA sa manière, elle a chevauché mon ego Moi qui dormais dans ses silencesJe me réveille pour goûter à son sommeilJ'ai le sentiment d'avoir trouvéLe cœur en apnée un trésor qui vaut de l'or Comme un interditElle m'offre une chance, à contresensMille et une nuits perdu d'avanceMille et un jour perdu d'amour Moi qui rêvais la libertéD'un grand oiseau,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 19 avril 2020

LE RÉCIT DU RESTE DE NOTRE VIE

  Rien ne sera pareilQuand tout sera redevenu comme avantNous porterons sur les arbres les nuagesLes vieux murs de nos chagrinsLes chevaux les prairiesUn regard de nouveau-néÉtonné de voir le monde venir à luiDans la splendeur des premiers jours Chaque instant sera printempsNoce et chants d'oiseauxNous remonterons sans hâte les courantsVers les eaux de nos enfancesConfiants avec le ventAccordés à nous-mêmesCapables du plus simpleSaisis d'une marche silencieuseAux sources du vivant Nous nous tiendrons deboutDans l'insolente... [Lire la suite]
jeudi 26 mars 2020

SOLAIRE...Extraits

Un jour je suis entrée dans la maison de ton nom, c’était l’exact de ce que j’attendais. J’y suis restée et plus jamais je n’ai eu froid et plus jamais je n’ai eu peur. Qu’on ne me parle pas de cage, il s’agit là de la plus haute, de la plus absolue des libertés. ...  Des traces de mots sur la neige de papier. Un chant d’alouette dans la gorge. Des miettes de paix sur le fracas des hommes. L’eau, le sel, le pain. Et même si le fer-blanc du jour fait muraille, même si la terre crevasse, même si les mains rident comme... [Lire la suite]
jeudi 12 mars 2020

BERNARD PERROY...Extrait

Posté par emmila à 18:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 8 mars 2020

LES VRILLES DE LA VIGNE...Extrait

« Ainsi immobile et les yeux clos, elle habite chaque pelouse, chaque arbre, chaque fleur – elle se penche à la fois, fantôme bleu comme l’air, à toutes les fenêtres de sa maison chevelue de vigne… Son esprit court, comme un sang subtil, le long des veines de toutes les feuilles, se caresse au velours des géraniums, à la cerise vernie, et s’enroule à la couleuvre poudrée de poussière, au creux du sentier jaune… C’est pourquoi tu la vois si sage et les yeux clos, car ses mains pendantes, qui semblent vides, possèdent et égrènent tous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 6 mars 2020

JE M' ENVOIE ET TUTTI QUANTI...Extrait

Je m’envoie des fleurs des prés et des roses cardinales en bouquets, l’odeur de la terre sous les semelles du vent et l’herbe à laisser son jus sur les pieds. Je m’envoie le printemps et sa langue de sève à faire naître les bourgeons et les baisers, la rosée et la lumière du soleil en flacon précieux. Je m’envoie des billets doux et des rendez-vous secrets dans les alcôves du désir, les boudoirs libertins et la philosophie de Sade à s’y dire, je m’envoie les précieuses ridicules, toutes les mouches et les loups, la poudre blanche et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 31 janvier 2020

CONTRATTO D'AMORE / CONTRAT D'AMOUR

  Come da accordi ho smesso d’amarticome da contratto a partire da ogginon ti sognerò piùnon penserò più a te sospirando alla lunala luna a sua volta smetterà di ridermi in faccianon tormenterò povere indifese margheritestrappando loro i morbidi petali bianchinon camminerò solo per la città temendo e sperando di incontrarti per caso riandando ai luoghi dei nostri primi baci.Come da accordo contrattualesarò gentile e pacatosorriderò quando qualcuno mi parlerà di tee non attenterò alla vita dei bastardi infamiche già ora hanno... [Lire la suite]
jeudi 16 janvier 2020

NADIA TUENI...Extraits

Et mes yeux sont un port d'ou partent les naviresdont on dit qu'ils sont beauxcomme un enfant qui pleuredans la nuit des miroirs. ... La mer se cache dans ses eauxLe vent est un fardeau de prince, mais la lampe et la nuit s'en vont en chuchotant, écoutent la respiration des mémoires. ... O que la vérité est menteuse,car l'infini de l'eau est démenti par le sable.Tout n'est si beau que parce que tout va mourir,dans un instant...   ... Je ne préfère rien aux vérités de l’eau, aux coups de vent chargés des embruns de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,