mercredi 11 octobre 2017

POESIE COMMUNE...Extrait

  Regrettant toujours  CE sera peut-être comme dans cette vie: Je m'écrierai: c'est ici que je veux demeurer, Comme je m'exclamais autrefois devant un beau domaine, C'est ici que je veux vivre, je dirai: dressez une tombe ici.   Mais la mort ne me laissera pas plus de répit que la vie. Elle m'éloignera de tout ce qui me sera cher, Les forêts, les mers avec leurs chevelures, Resteront en arrière sur un rivage immatériel.   Parfois je reconnaîtrai le jardin calme Que j'ai vu de la fenêtre en cette... [Lire la suite]

samedi 30 septembre 2017

RÊTS D'ETERNITE...Extraits

Réveillez-vous, réveillez-vous, ô égarés ! Vos religions sont subterfuges des Anciens. Ils disent que le Temps mourra bientôt, Que les jours sont à bout de souffle. Ils ont menti – ils ignorent son échéance. N’écoutez pas ces champions de fourberie. Les gens voudraient qu’un imam se lève Et prenne la parole devant une foule muette. Illusion trompeuse – il n’est d’imam que la raison, Notre guide de jour comme de nuit. Peut-être dans les temples se trouvent-ils des gens qui procurent la terreur à l'aide de versets, Comme d'autres dans... [Lire la suite]
mardi 12 septembre 2017

TIENS BON POETE

Tiens-bon poète Tiens-bon Ils ont pourri la Terre Jusqu’à l’os des rivières Et tout s’en va en pourriture Je porte leur pourriture d’argent Aux banques du désespoir Je porte leur pourriture de chômage Au bureau du désespoir Tiens-bon poète Tiens bon La vie disparaît Déserte l’air L’eau La terre et même le feu Tout est empoisonné Même l’amour Même l’amour Les gonds du monde grincent Pathétiques violences sans remords qui nous assiègent La bonté est vaincue Tiens bon poète Tiens bon Les guerres se donnent la main Emportent tout l’homme... [Lire la suite]
dimanche 10 septembre 2017

PUISQUE BEAUTE IL Y A...Extrait

...   Dans la voix du poète, comme une peur de mourir de sécheresse. Et puis ce regard qui cherche à déserter ce qui l'envahit.                                La page encore trop habitée. Et lorsque la rage est d'être seulement une tendance qui fait fureur, ayant perdu son art de faire remuer et nous salir les lèvres.   Et lorsque les gestes d'offrir et d'accueillir sont... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 31 août 2017

LA CHEMINEE

Un poète est un homme qui regarde partir dans le feu les mots des enfants qui le peuplent les mots des femmes qu’il a aimées leurs silences Un poète est un homme qui regarde partir dans le feu le mont-de-piété de ses incantations le bois de sa vie en grande quantité Il ne se consume pas il distille l’essentiel de ses moissons il se dépouille de toutes ses vies de tout son désir Il est nu quand s’avance le poème heureux ou malheureux Mais peu importe Un poète est un homme qui place son espérance dans la cheminée ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 16 juin 2017

LETTRE A UNE POETE

Je t’envoie une lettre Que l’écume des mers a brodé Une lettre souveraine Née des racines du cœur Et de la parure de ton regard de femme Une lettre titubante Qui s’accroche à nos souvenirs Enorme coulée du vivre Quand le vivre se fait chair de lumière D’errance en errance Jusqu’au coquillage premier Qui chante dans tes yeux Là où je ne suis pas Dans l’allaitement des étoiles Je t’envoie une lettre écrite sur un papier cadeau Ou sur les nuits blanches quand tes lèvres s’exilent Un seul amour l’habite Au carrefour de nous-mêmes Une... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
samedi 6 mai 2017

MON DERNIER CORPS - CAHIERS GRECS ...Extrait

Merci Marie-Paule et Raymond Farina   .   On t’a commandée jeune solide responsable telle que ta chair ne prenne en rien exemple sur notre chair à nous. Interdiction ciselée de tout changement, toute déformation protégée comme ne le fut par aucun Art notre floraison à nous, notre force. L’une de tes mains est placée telle un peigne dans tes cheveux épars, tandis que l’autre semble avoir choisi seule son rôle : caresse posée sur le ventre de la fécondité interdite - la pierre elle-même ne renonce pas à la... [Lire la suite]
dimanche 16 avril 2017

VLADIMIR MAÏAKOVSKI...Extrait

Est-ce vous Qui comprendrez pourquoi, Serein, Sous une tempête de sarcasmes, Au dîner des années futures J’apporte mon âme sur un plateau? Larme inutile coulant De la joue mal rasée des places, Je suis peut-être Le dernier poète. Vous avez vu Comme se balance Entre les allées de briques Le visage strié de l’ennui pendu, Tandis que sur le cou écumeux Des rivières bondissantes, Les ponts tordent leurs bras de pierre. Le ciel pleure Avec bruit, Sans retenue, Et le petit nuage A au coin de la bouche, Une grimace fripée, Comme une femme... [Lire la suite]
samedi 15 avril 2017

L'ÂME INSURGEE...Extrait

« Le poète, je vous l’ai dit, n’a pas la vie facile dans ce monde et ses besoins, pour exister, n’ont rien d’épisodique ou de professionnel. Il est voué à l’essentiel. Donc à la pauvreté matérielle. Une existence entière à préserver dans tous ses lieux, ouverte à ses passions, conquérant son intégrité. L’ampleur indispensable de l’espace et du temps, la solitude, le silence et la continuité. Les questions à poser vraiment ; la réponse à attendre de tout. Un travail où l’on entre une fois pour toutes pour ne plus le... [Lire la suite]