mercredi 16 novembre 2016

JE T'INTERPELLE DANS LA NUIT...Extrait

La prison à vie requise en Turquie contre la romancière Asli Erdogan Des procureurs turcs ont réclamé la prison à vie pour la célèbre romancière turque Asli Erdogan, 49 ans, accusée avec huit autres personnes d'avoir collaboré avec un journal pro kurde, Ozgür Gündem, selon l'acte d'accusation préliminaire dévoilé jeudi par des agences de presse locales. On leur reproche d'être «membres d'une organisation terroriste armée», d'«atteinte à l'unité de l'Etat et à l'intégrité territoriale du pays» et de «propagande en faveur d'une... [Lire la suite]

lundi 14 novembre 2016

LE BÂTIMENT DE PIERRE...Extrait

... . Si l’on veut écrire, on doit le faire avec son corps nu et vulnérable sous la peau... Les mots ne parlent qu’avec les autres mots. Prenez un V, un I et un E et vous écrivez Vie. À condition de ne pas vous tromper dans l’ordre des lettres, de ne pas, comme dans la légende, laisser tomber une lettre et tuer l’argile vivante. J’écris la vie pour ceux qui peuvent la cueillir dans un souffle, dans un soupir. Comme on cueille un fruit sur la branche, comme on arrache une racine. Il te reste le murmure que tu perçois en plaçant... [Lire la suite]
lundi 14 novembre 2016

JE T'INTERPELLE DANS LA NUIT...Extrait

Je suis assise à une table étrangère, j’écris. Ce dimanche, les mots ne veulentpas sortir de chez eux et se mêler au brouhaha, ils ne veulent pas prendre de risque. Je n’ai de remèdes ni pour la société ni pour moi-même ni pour la vie. Dehors dans le jardin de la steppe, sur les terres arides qui s’étendent jusqu’aux pieds des montagnes, le soleil d’hiver brille. Les nuages sont remplis d’un sentiment tout neuf de liberté, les champs de blé chatoyants sont dans l’attente. La nature, sans mémoire, ressemble à un... [Lire la suite]
lundi 14 novembre 2016

LE BÂTIMENT DE PIERRE...Extrait

La prison à vie requise en Turquie contre la romancière Asli ErdoganDes procureurs turcs ont réclamé la prison à vie pour la célèbre romancière turque Asli Erdogan, 49 ans, accusée avec huit autres personnes d'avoir collaboré avec un journal pro kurde, Ozgür Gündem, selon l'acte d'accusation préliminaire dévoilé jeudi par des agences de presse locales. On leur reproche d'être «membres d'une organisation terroriste armée», d'«atteinte à l'unité de l'Etat et à l'intégrité territoriale du pays» et de «propagande en faveur d'une... [Lire la suite]
dimanche 28 août 2016

A LA MEMOIRE DE WILLIAM B. YEATS...Extrait

Reçois, Terre, un hôte honoré ; William Yeats va pouvoir dormir Que le vase irlandais repose, Vidé de sa poésie.   Dans le cauchemar des ténèbres Tous les chiens d’Europe aboient, Les nations vivantes attendent, Chacune enfermée dans sa haine ;   Une disgrâce de l’esprit Se lit sur chaque face humaine, Et des océans de pitié Sont enclos, glacés, dans chaque œil.   Va, poète, descends tout droit Jusqu’au plus profond de la nuit, Que ta voix qui nous laisse libres Nous invite à nous réjouir.   Que... [Lire la suite]
vendredi 26 août 2016

ALAIN DUAULT

« Être poète, c’est regarder le monde avec des mots. C’est être constamment sur le qui-vive — en entendant : qu’ils vivent, les mots, les hommes, les oiseaux. C’est-à-dire : que la beauté les sauve et invente une langue qui ouvre ses portes vers des couloirs nouveaux, déplie les temps trop sages, brise la mer gelée des évidences. Être poète, c’est avoir des oiseaux dans la bouche, courir le ciel, gravir le vent avec des semelles trouées comme un parapluie. C’est, guetteur mélancolique, être sujet aux langoureux vertiges. C’est vouloir... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 22 août 2016

GUY GOFFETTE...Extrait

         J'ai cru longtemps comme toi qu'il suffisait de toucher          le bois d'une table pour marcher avec la forêt,          de caresser le galbe d'une statue pour donner          un corps tout neuf à l'amour, de croquer          un fruit vert pour que s'ouvre à nouveau          le jardin... [Lire la suite]
vendredi 19 août 2016

LE POEME DE PAPIER

Le poète distribuait des poèmes de papier avec des mots d'encre dessus et de la joie, et de la peine dedans les mots du désespoir, des espoirs des questions, de la colère jamais de réponse mais des doutes Il y avait du passé dedans et des errances et du vivant Il voulait que ses mots ouvrent des chemins que ses poèmes soient des clefs dans la serrure des cerveaux en faire des grenades de soleil Dégoupiller le soleil et BOUM sur les frontières Mais c'est un poème de papier qu'un passant a jeté par terre après avoir... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 12 août 2016

JOEL GRENIER...Extrait

Elle coule au fond des bois, la source, pour remettre de la couleur dans le cœur des buissons. Mais l'on ne sait toujours pas s'il faut croire à la légende d'un femme qui s'y baignait. On dit qu'un homme moitié humain, moitié poète, la regardait chaque fois qu'elle se mettait nue pour se laver de quelque hier. Et que les arbres murmuraient dans le bruissement de leurs feuilles qu'ils n'avaient jamais vu eau si claire dans le reflet de ses soupirs. Il paraît que depuis ce temps, un poème coule de source et que des rimes, en attendant,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 10 août 2016

ARTHUR RIMBAUD A PAUL DEMENY - " JE EST UN AUTRE "

« Car Je est un autre. Si le cuivre s’éveille clairon, il n’y a rien de sa faute. Cela m’est évident : j’assiste à l’éclosion de ma pensée : je la regarde, je l’écoute : je lance un coup d’archet : la symphonie fait son remuement dans les profondeurs, ou vient d’un bond sur la scène. Si les vieux imbéciles n’avaient pas trouvé du Moi que la signification fausse, nous n’aurions pas à balayer ces millions de squelettes qui, depuis un temps infini, ! ont accumulé les produits de leur intelligence borgnesse, en s’en clamant les auteurs !... [Lire la suite]