samedi 16 mars 2019

PIERRE LEBRETON...Extrait

A vouloir Possible De l’espérance Entre nos mains, Sans entailles Sans remous incertains, A vouloir Cette clarté bue Sur le vaste bord Des heures Posées sur l’absence - Ô éternel désirant De l’amour entraperçu- Et cette étincelle Qui a fait don De ce monde Dans cette requête Sans fin De la vie ; Quel est le sens De tous nos pas Derrière nos murs Et notre silence Assourdissant A cet appel des étoiles Tout au dessusQuel fil Ténu Nous retient Dans ce battement Du Coeur, Ce toi Ce moi Qui nous relie A jamais…     .... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 9 novembre 2018

A CET INSTANT MÊME

   À cet instant même, j’enfile cette aiguilleavec le fil d’un propos que je tais et je me mets à ravauder.Aucun des miracles qu’annonçaient les très éminents prophètesn’est advenu et les années défilent vite.Du néant à si peu, toujours face au vent, quel long chemin d’angoisse et de silences. Et nous en sommes là: mieux vaut le savoir et le dire,les pieds bien sur terre et nous proclamer les héritiers d’un temps de douteset de renoncements où les bruits étouffent les paroleset la vie en miroirs déformés.Plaintes et... [Lire la suite]
samedi 5 mai 2018

DANS LE DOUTE ET LA FERVEUR...Extrait

...   Le monde, oui, dans sa beauté cruelle, je ne veux pas le dire Si je me tais, c'est colère et défi, incandescence   Pourtant je pourrais dessiner les dentelles du possible, ombres chinoises sur l'écran du réel, le rêve, suraigu, d'une île de soleils éblouis, sans férocité L'amour, s'il existe, je pourrais le dire L'énigme au coeur du vivre, comme un ver dans le fruit, je pourrais l'approcher   Cette parole surgie de nulle part, brûlante et sauvage Cette parole d'origine, je pourrais la tenter Un... [Lire la suite]
mardi 16 mai 2017

L'ÂME INSURGEE...Extrait

Pourquoi crier à l’impossible quand le possible est déjà là, prêt à entrer, qui n’attend plus que vous pour s’accomplir en vous accomplissant ? Il n’y a pas un homme qui puisse vivre heureusement de ses instincts bestiaux, enfermé dans son corps, incarcéré dans son opacité muette, rivé stupidement sur son nombril. On y suffoque, on s’y étouffe, on s’y éteint – et la haine enragée gravite, comme un soleil mort, autour de cette viande inhabitée. Réapprenez à lire et sauvez-vous de là ! Laissez parler en vous la langue qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 25 septembre 2016

HAUTE SOLITUDE...Extrait

Quand ma chambre est en ordre, je la quitte. Quand mes amours sont en ordre, je m'en détourne. L'ordre, c'est le salon d'attente d'un dentiste, pièce époussetée, tristement coquette, impersonnelle et silencieuse, et dans laquelle on s'apercevrait soudain qu'on ne souffre plus. Et l'on resterait là, inutile dans un cadre inutile, indéfiniment... On serait un des chaînons de l'ordre. On prendrait place dans la durée correcte et classique... L'ordre interdit dans une large mesure les fu­mées, les forêts, les voyages. Désirer l'ordre de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 29 décembre 2010

L'INTUITION DE L'INSTANT...Extrait

« La vie m’accorde le pouvoir heureux de transformer en acte, quasiment à discrétion, un pur possible dont ce pouvoir n’altère pas la pureté. A chaque instant je peux faire savoir, par ce qui advient et qui l’instant d’avant n’était pas, qu’il existe du possible et que ce possible provoque en moi quelque conscience instantanément présente, tandis qu’il me dispose de mille façons à en convoquer l’avènement. Je n’use pas de ce pouvoir pourtant, je n’use pas de ce pouvoir ; tout le plaisir qu’il me donne vient de ce qu’il se tient... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,