vendredi 7 août 2020

STATUE-MENHIR

Un jour dans les broussailles millénaires, fouinant pour placer des collets, j’ai découvert la pierre droite sur laquelle j’ai reconnu le relief de mon propre visage. ...     Dis-nous ton nom,  que sais-tu de l'homme  millénaire,  pierre vivante  au soleil revenue  d'entre les ronces,  O visage fermé  de nos antiques épouvantes.       .     FREDERIC JACQUES TEMPLE     .  
Posté par emmila à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 27 juillet 2016

LES MAINS NEGATIVES

 Devant l'océan sous la falaisesur la paroi de granitces mainsouvertesBleuesEt noiresDu bleu de l’eauDu noir de la nuitL’homme est venu seul dans la grotteface à l’océanToutes les mains ont la même tailleil était seulL’homme seul dans la grotte a regardédans le bruitdans le bruit de la merl’immensité des chosesEt il a criéToi qui es nommée toi qui es douée d’identité je t’aimeCes mainsdu bleu de l’eaudu noir du cielPlatesPosées écartelées sur le granit grisPour que quelqu’un les ait vues.Je suis celui qui appelleJe suis... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 4 janvier 2013

L'HOMME ET LE CAILLOU

« J’aime le bas d’ici : je ramasse un caillou Quelconque. Il a déjà cinq cents millions d’années Et survivra longtemps aux races condamnées – À la nôtre. Partir ? Vous voulez qu’on aille où ? Je tiens ce bout de rien dans ma main peu-de-chose. Je le palpe, le flaire, en très lointain neveu Des durs qui l’ont cogné pour en tirer du feu, Mais il reste confit dans sa lourde ankylose. Je le médite. Il se réchauffe. Je dirai, Quand j’entendrai tonner : « Qu’as-tu fait pour ton proche ? » - Seigneur, j’ai réchauffé cet orphelin de roche,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 13 septembre 2012

JOS ROY

(...)   à Lascaux certains disent que tout est sens d’étoile & de temps que la paroi lit le ciel & ses chemins que les hommes en vrac s’enroulent dans la hanche du symbole . on grave pour marquer creuser apercevoir la flèche au bout de l’orteil balayer la poussière vider son œil du risque de retour . & destruction . pelletées de pierres de boues d’os liquides . & destruction . poursuivre endurer le pas de côté qui chasse l’absurde valeur du monde . & destruction .. Lascaux où le soleil... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,