lundi 6 juin 2016

PRIERE D'UN DESOEUVRE

Père,descends des cieux, j'ai oubliéles prières que la grand mère m'a enseigné,la pauvre, elle repose en paix à présent,elle n'a plus à laver, nettoyer, elle n'aplus à se tracasser toute la journée à propos de vêtements,elle n'a plus à veiller la nuit, de peine en peine,à prier, à t'implorer des choses, à regimber doucement.Descends des cieux; si tu y es, alors oui descends,car je me meurs de faim dans mon recoin,car je ne sais pas de quoi sert que je sois né,car je vois mes mains rejetées,je n'ai pas de travail, je n'ai rien,baisse... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 12 mars 2016

CAHIERS DE LA KOLYMA...Extrait

(fragment) Pour Boris Pasternak Dans un passé encor récent, Le soleil réchauffant les pierres, La terre brûlait mes pieds Nus tout couverts de poussière. Et je gémissais sous les tenailles du froid Qui m’avaient arraché ongles et chair, Je brisais mes larmes avec la main, Non, ce n’était pas en rêve. Là-bas dans des comparaisons banales Je cherchais la raison des coups, Là-bas le jour même était supplice Et arrangement avec l’enfer. J’écrasais sous mes mains terrifiées Mes tempes blanchies et en sueur, Et ma chemise salée Se... [Lire la suite]
samedi 23 janvier 2016

MAINS

Quel contact étonnant, vieil homme, établissent tes mains avec les nôtres !Que les siècles de mort sont vains devant tes mains...L’artiste sans nom comme toi les a surprises dans un mouvement de prisedont on ne sait s’il vibre encore ou s’il vient de s’éteindre,Les veines battent, ce sont des vieilles veines durcies par le chant du sang,ah, que prennent-elles, tes mains de vigueur finissante,s’agrippent-elles à la terre, s’agrippent-elles à la chair,la dernière ou l’avant-dernière fois,ramassent-elles le cristal qui contient la... [Lire la suite]
samedi 8 août 2015

DIGNITE DU CREPUSCULE

Le silence s’efface lentement sur la terre où nous passons. Il reste l’indulgence et la compassion des forêts. Il reste un arbre tout en haut de cette colline de pardon. Et si nous prions, c’est pour des dieux de terre mais la prière est précaire. Il nous reste l’imaginaire des anges. Cet amour végétal, au plus profond de nous-mêmes, qui pose sa tête sur l’épaule des solitudes. Le silence magnifie les branches et le texte de l’écorce. C’est ta vie que tu versifies dans la pluie traversière. Tu te dois de lui donner la musique la plus... [Lire la suite]
jeudi 30 octobre 2014

CAHIER D'UN RETOUR AU PAYS NATAL...Extrait

Et voici au bout de ce petit matin ma prière virile Que je n’entende ni les rires, ni les cris, les yeux fixés sur cette ville que je prophétise, belle, Donnez-moi la foi sauvage du sorcier Donnez à mes mains puissance de modeler Donnez à mon âme la trempe de l’épée. Je ne me dérobe point. Faites de ma tête une proue et de moi même, mon coeur, ne faites ni un père, ni un frère, ni un fils, mais le père, mais le frère, mais le fils, ni un mari, mais l’amant de cet unique peuple. Faites-moi rebelle à toute vanité, mais docile à son... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 22 août 2014

ALLUMEZ LE FEU

Allumez le feuPour qu’au miroir des flammesJe voie la cour de la maison, le pontEt les champs dorés.Allumez le feu pour que je voie mes larmesLa nuit du massacreQue je voie votre sœur, cadavreAu cœur déchiqueté comme un oiseauPar les langues etles vents métisAllumezle feu pour que je voieVotre sœur comme un cadavre,Le jasmin commeun linceulEt la lune comme un encensoirLa nuit du massacreAllumez le feu pour que je me voie mourirMon soupir désespéré sera votre héritage,Mon soupir désespéré avant que le jasmin ne devienne témoinQue la... [Lire la suite]

mercredi 16 juillet 2014

PALESTINE

vous qui êtes l'écorce désossée de l'humanité vous qui êtes la roquette de la paix des pierres vous qui êtes la clé du lieu riverain de l'écritoire cessez de tirer sur l'enfant du désordre livresque cessez de chasser l'homme conjugué aux racines de sa terre cessez d'effacer la plainte du verbe nourrissant ma main caresse le sang horrifiant la Palestine occupée je pleure nos couleurs communes à la frontière du chagrin le mur s'est battu contre la honte de votre séparation livide je regrette ma naissance au seuil de votre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 11 avril 2014

SEUL UN CALICE

Seul un calice rempli de larmesa l’éloquence du discoursquand il parle de la grandeur humaine. Qui donc encore a consciencede l'opulence indécentequand des enfants meurent de faim? Je sais que "beauté" est un mot païenqui se décline en cris de cœur. Je viens de la lumière intérieure du verbe et des choses.Je viens d’une lumière originelleque la matière cacheà l’insignifiance de l’œil humain. Je viens de la lumière matricequi articule l’atome pour donner la vie.Je viens d’un seigneur de sang lointain.Je viens de mes... [Lire la suite]
samedi 4 janvier 2014

EX-VOTO

En ex-voto j’aimerais clouer mon cœurdans la chapelle de mon hameau nizonnaismon cœur – ô ma barque naufragéeferait escale entre Mère Sainte Anneet Jésus crucifiéMon cœur ma fidèle souvenanceplaqué en ex-voto serait la recouvrancedes prières tendrement enfantinesqui dès matines berçaient mes journéesau temps passéSaints et saintes d’aujourd’huidiraient mon cœur accrochédonnez langue et Paroleà Georges Perros cancériséà Max Jacob l’étouffé de Drancydonnez au parais les jolies rosesSaints et saintes d’aujourd’huifaites de la chapelle... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 9 février 2013

LA ROSERAIE SAUVAGE...Extrait ( Inédit )

Notre-Dame-de-la-Grâce les vents contraires tournoient enveloppant notre terre comme une momie sans corps Toi tu veilles en silence le visage comme un phare tourné vers la nuit du large Les tempêtes hauturières menacent le bord du monde où tu te tiens en rempart Montent dans les embruns vifs dans les paquets de mer brute les prières boréales des femmes défigurées par l'appel qui les regarde Les hommes perclus d'espoir aux yeux délavés d'amour d'avoir tant scruté l'azur sous l'obscurité de l'âme reviennent les lèvres closes Ont-ils... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,