vendredi 22 mai 2009

ALBERT STRICKLER

Tu auras beaucoup appris des feuilles de la tendresse avec laquelle elles houssent de vert les arbres en avril de leur façon      à peine nées de s'offrir à la pluie et au soleil de cacher l'oiseau avec le fruit Tu auras beaucoup appris des feuilles des frissons qu'elles mêlent aux rires dans le torrent des vents dans l'averse des lumières de leur mille façons de mourir entre résistance et abandon de leur mort même et de la musique qui suit.ALBERT STRICKLER.
Posté par emmila à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 20 mars 2009

NOUS REVERRONS LE PRINTEMPS

  Nous reverrons le printempsLa porte s’ouvre sur mon videje heurte mes propres pasSur les pages d’un vieux journall’annonce de mon trépasC’est drôlecomme il fait beau aujourd’huij’avais oublié que j’étais morteun beau jour de printempsEn fait j’ai mentic’était deux jours avantmais je n’aime pas penser que je n’ai pas tenuAprès toutle magnolia était en fleursle soleil brillait pour la première fois au fond de mes yeuxnoirsAprès toutle printempsnous l’avons vu ensemble. . CORINNE CORNEC-ORIESKA .  
Posté par emmila à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 10 février 2009

DU FEU DANS LES HERBES...Extrait

Une odeur de printemps attise les bourgeons. Des arbres serruriers ouvrent l’enchantement. Pommiers de fêtes, veines de feuilles, projets d’aubépine. Un frémissement parcourt l'angélus qui bouscule le silence. L'horloge s’épuise à dicter sa logique. Aux rideaux des façades les volets ne battent plus pour appeler à l’aide. Un plaisir visite les ramures. Rien n’arrête la course du vivant. Et le vieux monde, par un soleil de plus, pardonne encore à ses bourreaux. . ILE  ENIGER .
Posté par emmila à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 10 décembre 2008

LE CANTIQUE DU PRINTEMPS

"un silence d'amour est tombé sur l'or de midi L'ortie ensommeillée courbe sa tête mûre ......Déjà, déjà le blé Lève en silence, comme dans les songes des dormeurs.......Nous te cacherons aux soucisIl y a une belle chambre secrèteDans notre maison de repos :Là, les ombres vertes entrent par la fenêtre ouvertesur un jardin de charme, de solitude et d 'eau.Il écoute, il s'arrête...Que le monde est beau, bien-aimée, que le monde est beau !" . OSCAR VLADISLAS DE LUBICZ MILOSZ .
mardi 4 mars 2008

ROSA DE FUEGO

Tejidos sois de primavera, amantes,de tierra y agua y viento y sol tejidos.La sierra en vuestros pechos jadeantes,en los ojos los campos florecidos, pasead vuestra mutua primavera,y aun bebed sin temor la dulce lecheque os brinda hoy la lúbrica pantera,antes que, torva, en el camino aceche. Caminad, cuando el eje del planetase vence hacia el solsticio del verano,verde el almendro y mustia la violeta, cerca la sed y el hontanar cercano,hacia la tarde del amor, completa,con la rosa de fuego en vuestra mano. . ANTONIO  MACHADO... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,