dimanche 15 novembre 2020

VERS LA CIVILISATION DU COUVRE-FEU...Extrait (2003)

« Je nous vois déjà dans 20 ans. Tous enfermés chez nous. Claquemurés (j’adore ce verbe, et ce n’est pas tous les jours qu’on peut le sortir pour lui faire faire un petit tour). Les épidémies se seront multipliées: pneumopathie atypique, peste aviaire, et toutes les nouvelles maladies. Et l’unique manière d’y échapper sera de rester chez soi. (...) La vie de « nouveaux prisonniers » que nous mènerons alors sera non seulement préconisée, mais parfaitement possible, et même en grande partie très agréable. Grâce au télé-travail qui nous... [Lire la suite]

mardi 23 juin 2020

ROBERT CUFFI...Extrait

Je n’entrerai jamais au fond de cette cage. Le merle gris parle du vent, et je cherche ton reflet dans ce jardin ou dans la ville. L’olivier est mouillé de cette fin d’automne, j’écris mon livre lent, désolé, comme un feu qui s’éteint. Je me suis accordé sur une note basse, en oubliant mes torches et mes rages. La guitare va s’engorger, en épongeant l’hiver.Je retarde des mots, je me plaindrai plus tard, j’aurai toujours raison.Je vais distribuer les cartes, une nuit Caraïbe, un pont de pierres dans les Alpes, un citron vert d’Espagne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 29 avril 2020

POEME POUR UNE PATATE DOUCE

  Il est très tard chez vouspeut-être tropdes experts pêle-mêledes technocrates et des docteurs fousnous embobinent à la chaînedans cette usine aseptiséequ'est devenue notre sociétéNous n'avons rien vu venirpourtant depuis des annéesnous éprouvions les démangeaisonsdu pire à venir chargé de veninsA vos chaînes citoyens!Les morts-vivants creusent des tombespour les vivants traumatisés par la torpeurles gratte papiers s'en donnent à coeur joietandis que bavent les limacesdont on peut suivre la tracepour peu que l'on y prête... [Lire la suite]
Posté par emmila à 06:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 1 avril 2020

MYRIAM OH...Extrait

On a cru au printemps, et puis la neige nous a surprisOn a cru que jamais nous ne serions privésde ces choix ordinaires :de rester ou de partir, de s'en laver les mains ou de les tendre,de se fuir ou bien de se sauter dans les brasOn a cru que le changement qu'on réclamait,ce serait une affaire de choix et puis c'est lui qui nous a surprisAlors pour garder un semblant de libre arbitrenous renforçons les barreaux de notre prisonjunkies en manque d'une liberté préfabriquéeDehors la température a chutéDedans on lorgne sur le thermomètre... [Lire la suite]
samedi 16 novembre 2019

JULIAN ASSANGE...UNE MORT PROGRAMMEE

Lettre Ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, président de la République française Monsieur le Président de la République, Nouvelle DONNE vous alerte contre les dangers que courent les lanceurs d'alerte et la difficulté qu'ils rencontrent à trouver une protection à la mesure des services rendus. Abandonné par l’Équateur, Julian Assange a été arrêté ce jeudi 11 avril 2019 par la police britannique pour être remis aux États-Unis. Cet événement constitue pour nous l’avant-dernière étape d’un processus dangereux, tant pour cet homme que... [Lire la suite]
mardi 21 août 2018

LES OISEAUX DANS LE CIEL DE GAZA

Il n’y a pas d’oiseaux dans le ciel de Gaza, aucun vent ne porte les plumes de leurs ailes, aucune brise n’apporte la senteur des saisons. Les saisons : portes de sang à l’infini. A Gaza, l’air est lourd   triste   pollué occupé. Les gens ne considèrent plus les corbeaux et les hiboux comme les oiseaux de malheur, les corbeaux noirs ont abandonné les cimes des cyprès et ont cessé de croasser, les hiboux ne trouvent plus dans les arbres assez d’obscurité pour s’y réfugier... [Lire la suite]

mercredi 8 août 2018

BETTY

Tu n'as pas sommeilTu fumes et tu veillesT'es toute écorchéeT'es comme un chat tristePerdu sur la listeDes objets trouvésLa nuit carcéraleTombant sur les dallesEt ce lit glacéAller et venirSoleil et sourireSont d'l'autre cotéCes murs, ces grillagesCes portes et ces cagesCes couloirs, ces clésCette solitudeSi dure et si rudeQu'on peut la toucherCe rayon de luneSur le sol allumeVisage oubliéDe celui que t'aimesQui tire sur sa chaîneComme un loup blesséBetty faut pas craquerBetty faut pas plongerJe sais, ils t'on couchée làEt puis ils... [Lire la suite]
mercredi 18 juillet 2018

IL NEIGE DANS LA NUIT ET AUTRES POEMES...Extrait

Enfant il n’a pas arraché les ailes des mouchesattaché des boîtes de conserve à la queue des chatsni emprisonné les cafards dans des boîtes d’allumettesou détruit des fourmilièresil a grandiet toutes ces choses on les lui fitj’étais à son chevet quand il mourutrécite un poème dit-ilsur le soleil sur la mersur les cuves atomiques et les lunes artificiellessur la grandeur de l’humanité   .     NAZIM HIKMET     .          Photo Niraz Saeed, mort ce 16 juillet... [Lire la suite]
samedi 14 juillet 2018

ANA NON...Extraits

Ma solitude, c'est quatre lits où s'épanouissaient quatre corps d'hommes, jadis. Vides, les lits. Morts, les hommes. Ma solitude, c'est une barque blessée dans son corps , qui se dessèche au bord de la mer, barque désertée que n'accueille plus le salut des mouettes tous les petits matins de la joie du retour. Ma solitude, c'est ce nom heureux que je ne pourrai pas donner à mes petits-enfants, morts avant d'être nés. Ma solitude, c'est ce nom de grand-mère que je n'entendrai jamais, sauf dans le trou noir de mes rêves. ... La main... [Lire la suite]
vendredi 13 avril 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Il n’y a plus de feu pour forger nos matins, Plus de lois, de serments où nous serions tenus,Tous les noms sont perdus, les cartes, les indices,Nous sommes sans racines comme des rois déchus. Nous n’avons plus de cap, agir est sans boussole,Nous ruons à tout-va enserrés dans la nasse, Ceux qui croient voir l’issue nous précipitent à perte Ceux qui pensaient mieux faire nous ligotent un peu plus. Notre legs ne sera qu’écriture du ventCar nous brisons les sceaux qui nous réunissaient,Les clés sont inutiles, les... [Lire la suite]