samedi 13 août 2022

ANNE DUFOURMANTELLE...Extrait

La sublimation a vécu. La pulsion a trouvé un regain de toute-puissance dans un monde qui ne supporte aucune limite pour la satisfaire. Immédiateté, vitesse, fluidité appellent une société sans frustration ni délai. Que ce soit dans l’espace public (les actualités, les faits divers, la pornographie normative, les attitudes «décomplexées») ou sur le divan (patient déprimé, désaxé), la société post-industrielle et post-traumatique de l’après-guerre admet mal qu’on «sublime». Il faut au sujet narcissique un champ opératoire... [Lire la suite]

dimanche 3 juillet 2022

DELPHINE BURNOD...Extrait

La petite fille à côté du grand tilleul se demande quel métier elle fera quand elle sera grande Fondeuse de diamants Écuyère d'après-midi Lavandière silencieuse Meneuse de téléphériques Postière de printemps Tailleuse de silex ou d'aimants Allumeuse de rêves à naître Penseuse sous cloche Acrobate de poches trouées Maîtresse d'usine à calculer Délivreuse d'avalanches Siffleuse d'ours invisibles et de chevreuils inconnus Châtelaine de nulle part Amante païenne de jour Escaladeuse de trottoirs Brodeuse de gants... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 6 juin 2022

PENSEES FURTIVES I

Mais il n’y pas d’étoiles dans le ciel amoindri. Sommes-nous les variables d’ajustement dans la cérémonie du chaos et le beffroi du néant ? Je veux que tu me tiennes la main quand nous traverserons le petit bois. Comme jadis. Nous serons bien ; sans attente. Sans lendemain. Le présent est conciliant. Les fruits sont offerts. Irascibles vergers. Je vais poser ma tête sur ta poitrine. Je ne parlerai plus de ces choses auxquelles nous pensions dans l’anxiété et le dénuement. Rien n’est comme avant. Avons-nous seulement existés ? Nous... [Lire la suite]
jeudi 2 juin 2022

PEUT-ÊTRE

Quelque chose tombe. De clin en clin, comme on le dit d’un œil dans le temps où il reprend ses esprits pour faire tas. Devant. En bas. En bord en bord de monde comme en bord de page les fragments d’ardoise sous les couteaux de l’autre été, aspiré par l’aigu du coin. Qui s’éboule.  . Quelque chose n’en finit pas de tomber qui nous jette dans le soir des défaites. Y vont et viennent, toujours plus perdues, contre toutes les réquisitions du monde, les lumières de sentinelles désarmées. C’est la veille. Encore et... [Lire la suite]
mardi 31 mai 2022

JEAN-MICHEL SANANES....Extrait

  Je voudrais être cet oiseau planantloin de la lourdeur des temps,ce goéland qui, venant d'une meraux vents hostiles,pénètre le paysage,le mesurant comme l'enfantqui sonde la question.Que doit-il voir en son maître :l'homme, le savoir, la bienveillance,sa propre taille ou son insignifiance ? . Je voudrais regarder la terrecomme le migrant et sa tribucherchant un rivage de bon accueil. . Scruter le monde avec un œil de pierrequi, du haut de sa mémoire,se souvient de la naissance de l'univers,du combat... [Lire la suite]
vendredi 27 mai 2022

CHEMINS D'ENCRE...Extrait

  J’en suis persuadé, c’est la même insatisfaction – ou le même manque – qui me fait marcher et qui me fait écrire. Me voilà sur un chemin, en haut d’une falaise, l’océan roule en bas du sable et des galets. Un taillis masque la petite crique dont je devine le croissant ocre enserré de rochers où se fracassent les vagues. Je tends en vain le cou pour essayer de l’apercevoir entièrement. Il me faudrait avancer encore, mais la voie en corniche devient malaisée. J’hésite, pousse un peu plus loin. Ici, le ravinement a entaillé le... [Lire la suite]

jeudi 3 février 2022

ET SI EN PLUS IL N'Y A PERSONNE

  Abderhamane, Martin, DavidEt si le ciel était videTant de processions, tant de têtes inclinéesTant de capuchons tant de peur souhaitéesTant de démagogues de Temples de SynagoguesTant de mains pressées, de prières empressées . Tant d'angélusDingQui résonneEt si en plusDingY'a personne . Abderhamane, Martin, DavidEt si le ciel était videIl y a tant de torpeursDe musiques antalgiquesTant d'anti-douleurs dans ces jolis cantiquesIl y a tant de questions et tant de mystèresTant de compassions et tant de... [Lire la suite]
lundi 13 septembre 2021

LE CHEVALIER, LA DAME, LE DIABLE ET LA MORT...Extrait

Ne sommes-nous pas les alchimistes malhabiles d'un destin que nous revendiquons pour le mieux avilir? A chaque heure du jour et de la nuit, j'ai le sentiment que nous sommes là à fabriquer, sans le savoir, l'or de nos infortunes et le plomb de nos amères félicités. Sorciers de nos propres sottises, nous agissons avec une telle incurie, une telle ignorance, qu'une incertaine magie opérationnelle se déroule à notre insu, brassant un embrouillamini d'éléments qui se contrecarrent, vent de bricole et s'ouvrent à... [Lire la suite]
vendredi 16 juillet 2021

LETTRE AU GENERAL X ...ST EXUPERY

Ah ! Général, il n’y a qu’un problème, un seul de par le monde. Rendre aux hommes une signification spirituelle, des inquiétudes spirituelles, faire pleuvoir sur eux quelque chose qui ressemble à un chant grégorien. On ne peut vivre de frigidaires, de politique, de bilans et de mots croisés, voyez-vous ! On ne peut plus vivre sans poésie, couleur ni amour. Rien qu’à entendre un chant villageois du XVe siècle, on mesure la pente descendue. Il ne reste rien que la voix du robot de la propagande... . … . .Mais où vont les... [Lire la suite]
dimanche 27 juin 2021

LE SOUFFLE ET LA SEVE ...Extrait

Je suis dans un épanchement à la jointure du passé. Des bouffées de sève reprennent place dans l’égorgement de mes pensées où, excisées, elles s’épuisent sous la lame affûtée de l’écrasement. Je ne me retournerai plus, c'est inutile et ça fait mal. Alors, j'oublie, doucement. Je taris les souvenirs trop encombrants comme on pipe de vulgaires fumées oisives. Et je bois aux flaques de l’averse printanière qui a laissé son empreinte sur le sol ému par sa nourrice providentielle. J’efface toutes déceptions au profit de la grâce du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,