samedi 16 novembre 2013

MEMOIRE DU SILENCE....Extrait

Pour guérir la tristesse des racinesla lente machinerie de la terresuscite dans les profondeursle gargouillement des eaux souterrainesLe ciel étage son théâtretire les rideaux du soleilAujourd'hui nul besoin d'angesils sont inclus dans les rayonsEntre les haies se glissent les sentiersparsemés de tant d'ornièresque l'on entend certains soirscahoter le chariot des rêves .   PIERRE ETIENNE   .        

samedi 16 mars 2013

SAAREMAA

 une île où les jours se perdent mouettes aux lèvres la solitude y est privée le vent traverse la lande sans s'arrêter chaque pas réveille une menthe une couleuvre un nuage pris dans une chevelure d'araignée les genévriers s'accrochent à la barbe des cromlechs soudain, un chevreuil à queue blanche me fixe de son regard d'orge vérifie si je ne suis pas un chasseur mental puis disparaît sans toucher le silence j'habite une école d'hirondelles la bordure du toit est loquace le ciel est la cour de récréation Les gens... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 6 mars 2013

ALCHIMIE DU VERBE....Extrait

Depuis longtemps je me vantais de posséder tous les paysages possibles, et trouvais dérisoires les célébrités de la peinture et de la poésie moderne. J'aimais les peintures idiotes, dessus de portes, décors, toiles de saltimbanques, enseignes, enluminures populaires; la littérature démodée, latin d'église, livres érotiques sans orthographe, romans de nos aïeules, contes de fées, petits livres de l'enfance, opéras vieux, refrains niais, rythmes naïfs. Je rêvais croisades, voyages de découvertes dont on n'a pas de relations,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 6 mars 2013

LA VERITE

Idéalisme et réalisme, je vous aime, Comme l'eau et la pierre vous êtes parties du monde, lumière et racine de l'arbre de la vie. Non, ne me fermez pas les yeux.lorsque j'aurai cessé de vivre,j'en aurai besoin pour apprendrepour regarder et comprendre ma mort. Il me faut ma bouchepour chanter après qu'elle aura disparu.Et mon âme, et mes mains, mon corpspour continuer à t'aimer, ma chérie. C'est impossible, je le sais, pourtant je l'ai vouluJ'aime ce qui n'a que des rêves.J'ai un jardin tout de fleurs qui n'existent pasJe suis... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 3 mars 2013

J'AI UN ARBRE EN MOI

J'ai un arbre en moi Dont j'ai rapporté le plan du soleil Poissons de feu ses feuilles se balancent Ses fruits tels des oiseaux gazouillent Les voyageurs depuis longtemps sont Descendus de leur fusée Sur l'étoile qui est en moi Ils parlent ce langage entendu dans mes rêves Ni ordres, ni vantardises, ni prières. J'ai une route blanche en moi Y passent les fourmis avec les grains de blé Les camions pleins de cris de fête Mais cette route est interdite aux corbillards. Le temps reste immobile en moi, Comme une odorante rose rouge, Que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 3 mars 2013

AGNES SCHNELL

Le temps de rentreret d’étancher la soifde mettre à nunos racines   leurs fracturesde pressurer les motsd’en tisser des arpèges. Le temps d’encager les images collines résineusesoiseaux et chaumes frileux. Le temps d’accepter la mer fût-elle végétale…   Le temps de terminer une lectured’entourer chaque être aiméde quitter nos coquillesde nourrir nos rêves de désert et de vent.   Le temps d’échapper au convenusinon à nous-mêmes. Le temps de marchander un peuce qu’il nous reste... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 21 février 2013

QUAND J'ETAIS ENFANT

Quand j’étais enfant                j’avais un cheval                qui hantait mes nuits                un secret tout bleu                une pierre de lune dans les cheveux ... [Lire la suite]
mardi 12 février 2013

AUJOURD'HUI C'EST DEMAIN

Aujourd’hui c’est demain double chant de l’olivier de l’alfa du palmier et du soleil fraternel   et nous voici enceints d’un nouveau souffle  de mains fertiles pour donner créer partager les germinations le flux de nos rêves   nous sommes la mer la place les rues l’horizon la parole le lait du poème de Chebbi et de Darwich O frère du refus  le brûlé brûlant du réel  L'annonciateur de l’aube nous retrouvons le jouir la ferveur le désir de vivre la transe les paradoxes et les autres le  bleu voyage de nos... [Lire la suite]
jeudi 17 janvier 2013

ALDA MERINI

Je n'ai pas besoin d'argent. J'ai besoin de sentiments, de mots, de mots choisis avec soin, de fleurs comme des pensées, de roses comme des présences, de rêves perchés dans les arbres, de chansons qui fassent danser les statues, d'étoiles qui murmurent à l'oreille des amants. J'ai besoin de poésie, cette magie qui allège le poids des mots, qui réveille les émotions et donne des couleurs nouvelles. . Non ho bisogno di denaro. Ho bisogno di sentimenti, di parole, di parole scelte sapientemente, di fiori detti pensieri, di rose dette... [Lire la suite]
mardi 15 janvier 2013

QUAND JE SERAI PETITE

Quand je serai petite, j’aurai une mère et un père ensemble pour toute la vie qui s’aimeront si fort qu’il n’y aurait que la mort qui pourrait les manger mais cinq minutes seulement.  Quand je serai petite, j’aurai un beau chien blond aux yeux si noir brillant qu’ils effaceront les nuits et je ne serai plus forcée à chaque soir venu, de retourner me coucher après l’histoire finie. Quand je serai petite, j’aurai le monde entier pour être mon jardin et des tas d’araignées aux guirlandes de soie tisseront son manteau d’argent,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,