samedi 9 juin 2018

LETTRE DE GASTON CHAISSAC A RAYMOND QUENEAU

Je ne me dis pas artiste, je ne me dis pas poète, mais je me sens artiste, je me sens poète parfois. Je me sens paysan. Je me sens traceur de piste, guide. Je me sens dompteur. Je me sens prêtre. Je me sens voyageur. Et je me sens surtout le spectateur d’une pièce ou tous les hommes et tout ce qui existe sur  la terre, jouent un rôle. Je me sens soldat qui doit lutter pour la paix. Je me sens tout.   .   GASTON CHAISSAC  Mars 1946    .       Gaston Chaissac photographié par... [Lire la suite]

jeudi 17 mai 2012

DANS LA PEAU D'UN AUTRE

Nous nous dévorons nous-mêmes cannibales de l'extrême gloutonnerie nous ajustons nos masques d'oxygène dans ces réunions entre gens avertis lors de remises de prix étouffantes où les lettrés jaunissent dans les hautes sphères et les mots fourbus vont se coucher dans leurs dortoirs de papier rectangle qui lira encore dans l'herbe des rives les paroles d'amour et les chants d'oiseaux qui écoutera les mélodies du ruisseau la caresse de l'eau sur les pierres grises? Nous nous saluons du bout des lèvres comme des étrangers en transit dans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 21 août 2010

FUREUR ET MYSTERE...Extrait

"Vie qui ne peut ni ne veut plier sa voile, vie que les vents ramènent fourbue à la glu du rivage, toujours prête cependant à s'élancer par-dessus l'hébétude, vie de moins en moins garnie, de moins en moins patiente, désigne-moi ma part si tant est qu'elle existe, ma part justifiée dans le destin commun au centre duquel ma singularité fait tache mais retient l'amalgame". RENE CHAR .
Posté par emmila à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,