samedi 21 août 2021

THIERRY MATHIASIN...Extrait

À toutes ces vagues qu'on nous envoit comme des radeaux pourris, nous répondons par la chaude affirmation du sable et des soleils dansant dans nos veines, l'immensité bleue d'un mouvement chevauchant la courbe infinie de la beauté, en feu et en crue, pour tracer derrière les barrières des rondes de la mort, la soif verticale des passions. Elle est là, la terre que je foule parmi le fleurissement des carcans et autres pollens empoisonnés, les rudes montagnes d'un homme cherchant la trace où la liberté a tourné le dos à la science... [Lire la suite]

samedi 25 juillet 2020

CLAUDE BEAUSOLEIL...HOMMAGE

Kerouac que tu racontes pour jazzer le périple d'abord Lowell puis la route les autres sons français les déroutes de la route les autres dimensions improvisent une passion un secret un regret une chanson des routes comme celle entendue sur les pas des géants des amoureux des poètes des amis d'autrefois qui sont devenus grands des efforts pour durer des enfances en-allées sur la toute on the road à partir vers les cieux tu dévides et dévales tes mots aux creux d'itinéraires fauves comme les enjeux... [Lire la suite]
dimanche 7 juin 2020

NEGRES DE PARTOUT

  Nègres de partout Nègres du monde Nègres attristés apeurés Aujourd’hui c’est le temps Le temps d’allumer les flambeaux Les flambeaux de la résistance Les flambeaux de la rébellion Les flambeaux pour la longue marche La longue marche vers la révolte La révolte pour la liberté Nègres victimes dans les rues des États-Unis Nègres victimes dans les rues de la France Nègres victimes dans les rues de partout Main dans la main Braves comme Jean-Jacques Dessalines Braves comme Toussaint Louverture Baves comme Capois... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 20 février 2020

REBELLION...CONVENTION CITOYENNE POUR LE CLIMAT

1000 scientifiques appellent à la rébellion, à l’action et à mettre en œuvre les propositions issues de la Convention Citoyenne pour le Climat   .   " Nous, soussignés, représentons des disciplines et domaines académiques différents. Les vues que nous exprimons ici nous engagent et n’engagent pas les institutions pour lesquelles nous travaillons. Quels que soient nos domaines d’expertise, nous faisons tous le même constat : depuis des décennies, les gouvernements successifs ont été incapables de mettre... [Lire la suite]
lundi 6 février 2017

DERNIER POEME

 À l’âge de Guérin (14), à l’âge de Deubel (15),un peu plus vieux que toi, Rimbaud (16)anté-néant,parce que cette vie est pour nous trop rebelleet parce que l’abeille a tari tout pollen ; ne plus rien disputer et ne plus rien attendre,et couché sur le sable ou la pierre, sous l’herbe,fixer un regard tendresur tout ce qui deviendra quelque jour des gerbes. Fixer un regard tendre ! Tendresse de l’absence,dans le Néant, Néant auquel je ne crois guère !Mais est-il plus pure présenceque d’être à toi rendu, ô Mère douce, ô... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
dimanche 22 mai 2016

UN MONDE DE PIERRES...Extrait

... Tant de choses passent que je ne sais assumer         Combien de fois         devrai-je renaître encore?         Personne ne connaît         mon cosmos intérieur         Les paradoxes         les rébellions de mes profondeurs         Mon... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 19 octobre 2015

TESTAMENT

La poésie doit dire quelque chose. Dire quoi ? Le malheur cueilli par Dieu dès l’enfance ? Le voile blanc d’une aube désertant la mémoire ? Une silhouette rivale et une ombre muette ? L’expérience de la compassion, autre énigme de la bonté ? Que me veut la poésie ? Me racheter ? Rencontrer Dieu chez mes ennemis Paradoxe…Dieu est l’ennemi. Absent, laid, haineux, Dieu est la foudre de l’âme Il la traverse de haut en bas comme les longs arbres Dont les racines s’immergent dans les marais Dans la voix du poème, Le vers sortent... [Lire la suite]
samedi 26 avril 2014

JEAN DIHARCE

Dites-le aux puissantsje m'abandonne au ventlui seul peut me courbervague le blévague la meret les courantsle souffle partagé de mes rêves vivantsallez dire aux surfaitsque je me laisse allerau temps du souvenirde mes rires d'enfantsla vie rebellebelledes francs-tireursetpartisanscriez-le aux meuniersà tous les haut gradéset aux faucheurs de vent   .   JEAN DIHARSCE   .  
Posté par emmila à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 4 septembre 2012

TRAVAIL DE DEUIL

Ne veux pas le faire, ce boulot. Veux laisser les plaies ouvertes, veux être traversée par d’éternelles douleurs intimes. Veux les nourrir, leur donner la becquée pour que jamais jamais ne meurent les visages aimés. Un jamais de pacotille, on le sait, à la mesure du dérisoire, un jamais naïf de fillette, une promesse d’ivrogne, une volonté d’irréalité, une crispation d’utopie, une insoumission. Non. Pas de travail de deuil. Pas d’accommodement. Pas de douceur. Pas de résignation. Pas de sagesse. Mais le mal nourricier, la blessure... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,