vendredi 22 février 2019

BERNARD PERROY...Extrait

Je voulais te chercherparmi les jonquilles bleueset d'autres rêves tout aussi beauxdans leur façon d'éveillerla beauté en mon coeuret ce désir de la partagerà autrui, lui-même beaud'être humain tout simplement, mais rien n'est si facileet la juste reprise de la goutte d'eautombant sur la rocheseconde après seconde pour la polir avec le temps,me donne le tempopour aller à ta rencontreet découvrir combien tu m'aimesà la fois dans ma nuit et mon jour, mon obscur, mon éclat,mes boiteries et le chant sans cesse... [Lire la suite]

mardi 29 mai 2018

SANS FIN SERA LA QUÊTE...Extrait

Grands chasseurs d’éternel, nous transitons   À travers l’éclat fragile des genêts l’éblouissant miracle des cerises, nous transitons Vers d’autres paysages et des brûlures plus nouvelles   Torturés d’infini, nous transitons à travers nos constructions les plus durables   Mais nos regards fixés sur des horizons sans limites ne rencontrent peut-être que nos prisons intérieures    ...    Nous dérivons, passants énigmatiques, cherchant, toujours, cherchant, têtus, une... [Lire la suite]
samedi 17 février 2018

DEVANCE TOUT ADIEU...Extrait

"Vivre c'est aller d'une sagesse confuse à une nouvelle sagesse conquise. Mais sur cette route, sans cesse tenté par l'art et la littérature comme par le jeu d'une pensée claire sournoisement adossée à la peur et qui se construit un univers logique et efficace contre le malheur, il me semble avoir toujours été déchiré : ce doit être la part innocente de cet enfant obstiné, caché dans la forêt, qui choisit souvent Dionysos contre Apollon, Jérusalem contre Athènes, qui préfère Maître Eckhart, Jean de la Croix à Thomas d'Aquin,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 8 juin 2015

GNOSE

L’être qui trouve sa raison dans la gnoseprônant une connaissance dans le douteet qui chemine doucement sur sa routedans son combat trouve-t-il ce qu’il oseil vit avec les bleus de son âme sa choseet reste dans l’ambigu à l’affût du doutesouvent la désespérance y est une joutela souffrance vécue n’a rien d’une roseune recherche peut confirmer la déroutelorsque vit la raison sur la voie du doute .   JACQUES BASSE « Pêle-mêle, ces choses de l’âmeà qui veut du cœurentendre la flamme »   .  
Posté par emmila à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 26 avril 2015

LE MESSAGE RETROUVE ( LOUIS CATTIAUX ) - PREFACE DE LANZA DEL VASTO

La conjuration des imbéciles, des charlatans et des sagesa parfaitement réussi.Cette conjuration avait pour objet de cacher la vérité.Les uns et les autres ont servi cette grande cause,chacun selon ses moyens : les imbéciles par le moyende l'ignorance, les charlatans pas le moyen du mensonge,les sages par le moyen du secret.Les imbéciles ne veulent pas qu'on découvre la vérité.Ils soupçonnent d'instinct, qu'elle les dérangerait.Si on la leur montrait, ils détourneraient les yeux ; sion la leur mettait dans la main, ils la laisseraient... [Lire la suite]
mercredi 22 janvier 2014

FRUIT & NOYAU

La vie, la mort, l’une et l’autre, sont la même chose. On parle aux vivants, on dialogue avec les morts. — Refuse ce qui contraint, dis non quand on t’impose. Quand on aime son destin, — on est mille fois plus fort.    Or un souffle noctambule balaye la prairie. — L’espace-temps d’un instant, le temps s’immobilise. — Des ombres errantes viennent s’arracher à la nuit. — Ma main brûlée caresse les herbes douces de la frise.    J’écoute s’égoutter tout le bruit du temps qui passe. Puis les images volantes nous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 9 novembre 2013

L'INSTINCT DE CIEL....Extrait

Quelle sorte de barque est la langue ? Pour traverser, pour s'en aller, ou simplement pour se tenir en équilibre sur le bleu (...) Etranger, c'est ainsi que l'on nomme celui qui aime les nuages. Mais d'où vient que parmi les siens il circule en pensant toujours à autre chose ? D'où vient qu'il les observe si souvent avec une stupéfaction douloureuse, comme issu d'une autre planète où nul n'oserait prendre ses aises à la façon des vivants d'ici ? Cette étrangeté inconsolable de son regard tient quelque secrète mémoire, en lui... [Lire la suite]
mercredi 11 septembre 2013

SAIT-ON JAMAIS...

A ma mère     Si tu es, comme il m’arrive de t’espérer encore, capable d’apercevoir le même azur que mes yeux et de reconnaître les routes où je m’aventure depuis l’alvéole où parfois je ne peux t’enfermer par refus délaisser m’anéantir la lassitude, (ou d’abdiquer sans remède la recherche d’un sens), alors peut-être, en échappant aux faits de science es-tu là, telle que je peux encore t’espérer.   Si tu regardes, tu sais que je ne trahis jamais la parole que nous nous sommes donnée sans réserve et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 22 août 2013

LES YEUX LEVES

 Tous les visages de mon visage je les affiche sans faillir ils sont l’intranquillité sur ma table voûtes d’échos, masques aux parois de la grotte ils disent mes morts jusqu’à l’ultime qui viendra comme les autres   bâtons d’aveugle tous les visages de mon visage épinglent le sourire, les larmes leurs trésors sont - indocile limon - roses plantées des mots depuis le fond de mes âges   tous les visages de mon visage disent la même aventure comment encore aimer, parler quand la bouche soudain défaille que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 8 août 2013

LA PAROLE RETROUVEE

Les mots sont feuilles mortes Usés trop usés d’avoir trop mal servi Ils jonchent vos vies devant votre porte A force de ne les avoir pensés ni ressentis Vous ne savez que parler Alors que c’est DIRE qu’il faudrait Comment retrouver l’arbre vivant Sous l’écorce de bois mort Et qui croire désormais En sachant que c’est vrai Comment palper du bout des doigts Les gouttes de résine du sens Derrière les apparences Et retrouver la flamme Dans les fossiles et la cendre Comment dire à une femme En étant sûr qu’elle va vous rendre Comment être... [Lire la suite]