jeudi 6 décembre 2018

NUIT CHORALE, LE SOLEIL SOUS LES PAUPIERES...Extrait

A la mémoire de Ghyslaine Leloup, décédée le 5 décembre 2018    .   A la rose de Desnos .Et la plage se fait et se défaitCoquilles, étoiles, varechsÉcriture et réécriture illimitéeDe la matrice du mondeEt un autre paysage affleureBoues, ferraille, bétonDébris gris brun rouilleDe l’histoire des hommesTemps fixe lumière globaleEt ce silence que la marée ponctueEt ce ciel que tracent les oiseauxTa verticale contrant le ventL’écran de tes penséesTu es aveugle quand tout se révèle sur le sableNe pas poser de... [Lire la suite]

samedi 5 mai 2018

DANS LE DOUTE ET LA FERVEUR...Extrait

...   Le monde, oui, dans sa beauté cruelle, je ne veux pas le dire Si je me tais, c'est colère et défi, incandescence   Pourtant je pourrais dessiner les dentelles du possible, ombres chinoises sur l'écran du réel, le rêve, suraigu, d'une île de soleils éblouis, sans férocité L'amour, s'il existe, je pourrais le dire L'énigme au coeur du vivre, comme un ver dans le fruit, je pourrais l'approcher   Cette parole surgie de nulle part, brûlante et sauvage Cette parole d'origine, je pourrais la tenter Un... [Lire la suite]
lundi 3 juillet 2017

TU VERRAS...

Ah, tu verras, tu verras Tout recommencera, tu verras, tu verras L'amour c'est fait pour ça, tu verras, tu verras Je ferai plus le con, j'apprendrai ma leçon Sur le bout de tes doigts, tu verras, tu verras Tu l'auras, ta maison avec des tuiles bleues Des croisées d'hortensias, des palmiers plein les cieux Des hivers crépitants, près du chat angora Et je m'endormirai, tu verras, tu verras Le devoir accompli, couché tout contre toi Avec dans mes greniers, mes caves et mes toits Tous les rêves du monde Ah, tu verras, tu verras Tout... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 30 mai 2017

LE SIECLE DE LA PEUR

 Quelque chose en nous a été détruit par le spectacle des années que nous venons de passer. Et ce quelque chose est cette éternelle confiance de l'homme, qui lui a toujours fait croire qu'on pouvait tirer d'un autre homme des réactions humaines en lui parlant le langage de l'humanité. Nous avons vu mentir, avilir, tuer, déporter, torturer, et à chaque fois il n'était pas possible de persuader ceux qui le faisaient de ne pas le faire, parce qu'ils étaient sûrs d'eux et parce qu'on ne persuade pas une abstraction, c'est-à-dire le... [Lire la suite]
samedi 17 septembre 2016

BRIBES...Extrait

Après l’envol des cheveux blancsrenaîtra l’aubépinepour les enfants perduspour les bêtes déshéritéespour les nuits trop longueset les visages sans visageAprès le départ des derniers guerrierset l’oubli des mortsla terre sourire dans le cœur des fontaines .   ANDRE SOURIS   .   Oeuvre Donatello
Posté par emmila à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 22 août 2016

PETITS RIENS POUR JOURS ABSOLUS...Extrait

  J'ai dit toutes les paroles que je savais, toutes.          J'ai prononcé ton nom pour moi et pour          ce que nous avons été ensemble, ce grand corps          balancé entre la mer promise et la terre d'habitude          à chercher une route vivante et qui parle pour nous.          Mais nous avons épuisé l'eau du désert... [Lire la suite]
samedi 21 mai 2016

AD LIBITUM

Pierres libres          ad libitum  âmes fossilisées  ancêtres accrochés à leur vie meilleure   ailleurs                                là-bas vers l’infini  l’éternité  passage entre deux mondes  élévation     éminence des côtes grises ... [Lire la suite]
samedi 16 novembre 2013

LA MÊME HISTOIRE

Il n'y a pas de mot pour direla clameur qui remonte des ports et des chantierset des cités du monde partout dans la nuit blanchela clameur lancinante qui remonte du silencepas de mot pour la direEt pas de mot encore pour direl'histoire sans fin de tous les joursde toutes les nuitsà regarder venir ce qui ne vient jamaisqu'à la fin de l'histoire et l'histoire est sans finet l'histoire est sans finOui c'est toujours recommencer cette route au hasardun café le matin la caillure des machinespasser et repasser de ces mots mêmes motssur la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 23 septembre 2013

TREIZIEME POESIE VERTICALE...Extrait

Refluer de tous les langages. Retrouver les mots À leur stade d’oiseaux en vol, Baisers qui s’échappent des lèvres Et s’en vont pour leur propre compte Trouver d’autres lèvres. Et comme il n’est pas possible D’atteindre la nudité des origines, Récupérer dans les mots Quelque chose d’aussi délié et libre Que la nudité des cheveux. Et lorsque tous les mots Seront de nouveau commencement, L’homme aussi de nouveau commencera. Et peut-être que tout de nouveau commencera...   .   ROBERTO JUARROZ   .   ... [Lire la suite]