mercredi 26 août 2020

FLAMENCO

Une robe qui se révolteUne robe qui se dérobe au temps,S'imprègne des tons harassés, du clair de luneQuand il arpente les flots argentés,De cours d'eaux démolis par de vieilles passionsUne robe aussi poignante que le flamenco ,Qu'un amour interdîtOu le vin acre de l Andalousie ,Mêlé aux airs du sud , à la saveur des fleurs d'orangersA la pluie, à cette rage empaquetée dans les cordes d'une guitareAux cordes d'une langue nueDispersée entre les fibres des cœurs et de vieux manuscritsLes murs qui répandent l'écho en de lancinants crisTel... [Lire la suite]

vendredi 21 septembre 2018

VENTS...Extrait

« Ce serait un jour de grand vent. Oh ! de vent à trousser toutes les robes aux arbres de la terre. Et la mer serait folle à tordre ses vagues comme de la dentelle brassée par des mains de femme. Les graines des fruits cliquetteraient au fond de leurs gousses. Il y aurait des râles d'eau, des plaintes d'arbres, des roulements de pierres. Il y aurait des moiteurs dans l'air, des senteurs de vanille et de sel, du rose de luxure aux joues du ciel. Vous seriez là, assis au milieu de tout cela et vous entendriez tonner la voix du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 26 mai 2011

LA RONDE...Extrait

La saison est venue des robes nouvelles, pour la terre et pour les humains.Je voudrais une robe verte, comme les prés qui vont pousser ; je voudrais une robe à bouquets, comme les champs qui vont fleurir ; je voudrais aller à pieds nus, bras nus, coiffée d'un chapeau fait comme une guirlande, avec une branche enroulée ; je voudrais avoir toute la vallée autour de mes hanches, toutes les lianes des haies autour de ma tête, et des écharpes de nuées qui flotteraient jusqu'à la lune. . JEANNE RAMEL-CALS .  
Posté par emmila à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 10 mai 2011

EMAUX ET CAMEES...Extrait

Que tu me plais dans cette robeQui te déshabille si bien,Faisant jaillir ta gorge en globe,Montrant tout nu ton bras païen !Frêle comme une aile d’abeille,Frais comme un cœur de rose-thé,Son tissu, caresse vermeille,Voltige autour de ta beauté.De l’épiderme sur la soieGlissent des frissons argentés,Et l’étoffe à la chair renvoieSes éclairs roses reflétés.D’où te vient cette robe étrangeQui semble faite de ta chair,Trame vivante qui mélangeAvec ta peau son rose clair ?Est-ce à la rougeur de l’aurore,À la coquille de Vénus,Au bouton de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 13 septembre 2009

POEME POUR LA ROBE FUTURE

À Madame Sonia Delaunay . Au commencement était une robe, une robe du soir, Ouverte sur le Paradis, Et qui avait la forme des oiseaux et la teinte des anges. Tout est mystère dans la soie, Dans la laine et dans le coton; L'art de couper une robe Tient du prodige et de la pige. Je chante l'étoffe, L'étoffe aux mille noms et aux mille origines, Depuis celle qui prend naissance à la mamelle des brebis, Et celle qu'un ver paradisiaque combine dans sa bonne humeur, Jusqu'à celles qui font leur nid sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,