jeudi 4 novembre 2010

LES FOUS

Ça ne nous va pas, nous les fous, d’avoir un nom.Les autres êtresportent leurs noms comme des habits neufs,les balbutient pour fonder des amitiéset les font imprimer sur des petits cartons blancsqui passent ensuite de main en mainavec cette gaieté des chose simples.Ah ! la gaieté qui montrent les Alfred, les Antoine,les pauvres Jean et les Serges sombres,les Alexandre au parfum de mer !Tous ils déploient du fond de leur gorge qui chanteleurs nom enviables comme de bannières de guerre,leurs noms qui restent, qui résonneront sur la... [Lire la suite]