vendredi 3 novembre 2017

AFIN QUE NUL NE MEURE…

A la mémoire de François-Xavier Verschave et pour que la Grande Mort reste rêvée, rêvée seulement.. .   "Je t’offre ce dossier afin que nul ne meure, ni les morts d’hier, ni les ressuscités d’aujourd’hui. Je veux ma voix brutale, je ne la veux pas belle, je ne la veux pas pure, je ne la veux pas de toutes les dimensions. Je la veux de part en part déchirée, je ne veux qu’elle s’amuse car enfin, je parle de l’homme et de son refus, de la quotidienne pourriture de l’homme, de son épouvantable démission. Je veux que tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

mardi 23 mai 2017

TEINDRE EN ROUGE

Teindre en rouge vos habitudes nouvelles Les sans-papiers les ex-bombardés les sans-paix les sans-amis les sans-amour les sans-famille les sans-abris les sans-pays tous des exilés à la recherche d’un don de soi de la part de l’autre d’une adoption d’un foyer accueillant de vêtements d’un travail confrontés souvent à une nouvelle langue incompréhensible pour eux ou à l'illettrisme une frontière de plus qu’ils voudraient détruire de manière à savoir communiquer parler librement et non pas être prisonniers de leur langue... [Lire la suite]
jeudi 23 mars 2017

ROUGE

Rouge est humain. Par le sang, par le désir qui l’anime sans cesse, l’homme est dans le rouge de sa naissance jusqu’à sa mort. Les yeux fermés, tournés vers le soleil, la lumière explose non pas en blanc  mais filtrée par la peau où circule le sang. Les yeux clos, la lumière nous illumine en vermillon et cela conditionne notre existence.   L’homme rouge, tragique. C’est le crime, le sang versé. Crime crapuleux, crime d’état, la violence frappe et le corps se fissure, laisse échapper son souffle, des fluides disgracieux... [Lire la suite]
mercredi 26 octobre 2016

ODE AU ROUGE

Te dirais-je le rouge obstinéqui hante nos nuitsdès le premier passagele rouge cuivré des villessous la lumière vespéralele rouge brique des écorces pilléesde sève et de sang mêléou celui sombre matricielqui nous engendra ?On se tient juste à la frontièred’un présent fragileon arbore le rouge des tempêtesenfin apaisées celui des fils emmêlésd’une mémoire chiffonnée.Toujours incandescenteou presquenotre âme se repaît d’éclats solairesde mots luciolesqui nous tourmentent.Parfois le rêve s’éveille de rouge colorégarance cinabre ou... [Lire la suite]
samedi 24 novembre 2012

UN CAHIER DE PIVOINES...Extrait

Pivoines cœurs jaillis jetés Dans les désordres de leur joie Ce matin ils sont tous à moi Tous à toi rouges dédiés Boules de neige de ferveur Brûlots de soie dans la tenture Époustouflée de la verdure Mots rouges  La page en a peur Laisse-moi glaner silencieuse Cette folle explosion de fleurs Ces mots déchiquetés à leur Feu te diront – Je suis heureuse Pivoines gavées – trop de vie Et vite épuisées – trop d’amour Époumonnées dans le grand jour Célébrantes de la folie Pivoines goulues d’émerveillement affamées de grandeur ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 20 mai 2009

ALORS,ALORS, ALORS.....Extrait

Rouge des offensés et des sorciers grillés, Du mur des Fédérés, du pieu des fusillés Cous rouges, cous coupés des enfants dévoyés, Puceaux que déflora la veuve vers quatre heures, Mortel dépucelage au nez du procureur. On raccourcissait à foison Sur les places dans les prisons.   Rouge. Feux des bivouacs des premiers partisans. Et rouges les tracteurs des jeunes paysans. Rouges leurs joues leurs poils et leurs doigts tout puissants. Coquelicots d’acier des énormes batteuses. Rouge comme le bluff des promesses... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,