mardi 24 juillet 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Les arbres t’enseigneront plus que tous les livresOn a oublié qu’un moine disait celaBien avant les écrans et tous les processeursAvant même la presse à imprimerAlors que chaque page était soigneusement gravée à la mainCalligraphiée comme nervures de feuillesEnluminée comme soleil levantDéployée comme barque sur la merQue dirait-il maintenant que des forêts entières se trouvent sacrifiéesAu monde artificiel et froidDont naïvement nous comptons peut-être apprendre un jourDe quel bois le cœur de l’homme est fait   .   ... [Lire la suite]

vendredi 11 novembre 2016

OSAMA KHALIL AL DIAB...Extrait

Qui a dérangé mon sommeil,laissez-moi dans l’eau doucelaissez-moi voyager parmi les étoiles d’eauvous m’avez assez crucifié dans les anciens livresassez recouvert de vos prières jaunesLà-bas dans l’eau douceun pistachier d’Alep,sous son ombre une femmerassemble les gémissements de l’air,elle élève des souvenirs,tout autour parmi les herbesbourgeonnent les blessuresqui sont des visages de réfugiésLaissez-moi là-basen compagnie des motsqui courent effrayéspour entrer dans le poème,puis ils claquent la porte derrière euxavant de tourner... [Lire la suite]
jeudi 16 juin 2016

HONTE A LA CHIOURME AGRICOLE ! HONTE A NOUS !

Que reste-t-il de la consécration de la nourriture et de son partage dont le cérémonial a marqué l’histoire de toutes les civilisations ? Le sacre du lieu. Le sacre du feu. Le sacre du mangé et du bu (âme de toute religion). Que reste-t-il du sacrifice de l’animal que l’on tue cérémonieusement avec l’autorisation des dieux… puis de Dieu ? Quelques religions exsangues en gardent encore les traces encombrantes et archaïques dans ce monde du vite-mangé, du vite-bu, du vite-baisé, du vite-vécu. Cette nourriture vidée du... [Lire la suite]
mardi 17 juin 2014

MYRIAM MONTOYA

Arrivent les voix de l’inframonde grégaire à l’âge où l’éclat des dahlias et les vibrations de l’air fêtent l’innocence Danses chœurs levés au soleil et à la lune étouffent le cri La fleur sanglante apaise la terreur collective et masculine La jeune fille initiée sur un hamac cicatrise   .   MYRIAM MONTOYA   .      
vendredi 8 juin 2012

NE CROYEZ PAS L'HISTOIRE

Amis ne croyez pas l’Histoire elle n’est pas faite que de gloriole et de médailles de torses bombés sous la mitraille Amis ils étaient hommes fragiles et beaux Ils étaient pères ils étaient frères ils étaient fils Quand à traverse vie dans le profil aigu d’un cri de mitrailleuse loin des grands jours où l’on parade ils jouaient nos libertés leurs vies et leur amours Amis quand, dans la fumée âpre d’une dernière Gauloise la mort claironne ses fleurs d’ossuaires et mêle dans une farouche ironie bourreaux et victimes Amis d’ici,... [Lire la suite]