lundi 6 juin 2016

LETTRE DE GABRIEL- GARCIA MARQUEZ

" Si pour un instant D-ieu oubliait que je suis une marionnette de chiffon et m’offrait un morceau de vie, je profiterais de ce temps du mieux que je pourrais. Sans doute je ne dirais pas tout ce que je pense, mais je penserais tout ce que je dirais. Je donnerais du prix aux choses, non pour ce qu’elles valent, mais pour ce qu’elles représentent. Je dormirais peu, je rêverais plus, sachant qu’en fermant les yeux, à chaque minute nous perdons 60 secondes de lumière. Je marcherais quand les autres s’arrêteraient, je me réveillerais... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 25 novembre 2015

LES SOUFFLES

Ecoute plus souvent Les Choses que les Etres La Voix du Feu s’entend, Entends la Voix de l’Eau. Ecoute dans le Vent Le Buisson en sanglots : C’est le Souffle des ancêtres. Ceux qui sont morts ne sont jamais partis : Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire Et dans l’ombre qui s’épaissit. Les Morts ne sont pas sous la Terre : Ils sont dans l’Arbre qui frémit, Ils sont dans le Bois qui gémit, Ils sont dans l’Eau qui coule, Ils sont dans l’Eau qui dort, Ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule : Les Morts ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
dimanche 18 octobre 2015

L'ART D'ECRIRE

Tu exprimes le manque, l’incertitude, l’abandon peut-être Le gouffre où tu te débats Tu affectionnes un style et cherches le ton qui te ferait exister tu es là dans l’immensité, le bleu et la voix la voix se heurte au bleu et l’horizon renvoie un écho ne cherche pas l’écho l’écho est l’exil du même rapproche-toi de la sérénité, les puissants battants du songe ailes ouvertes répétant à l’infini le geste heureux d’aller vers l’autre et tu découvres la précarité de l’être, ou le refus ou le silence ou la mort Tu crées en... [Lire la suite]
samedi 10 octobre 2015

LETTRE D'AMADOU HAMPÂTE BÂ A LA JEUNESSE

Six ans avant sa disparition, l’écrivain malien Amadou Hampâté Bâ écrit une lettre dédiée à « La Jeunesse », pleine de force et de vigueur. Celui qui a côtoyé Théodore Monod à l’Institut Français d’Afrique Noire, et a occupé les sièges de l’UNESCO, livre là ses derniers engagements, son combat pour le multiculturalisme et la paix. Une belle leçon de vie, chargée d’espoir à l’heure où le Mali se déchire de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 8 octobre 2015

FEMMES...Extrait de LE SOUFFLE DES RESSACS

L'impossible ne peut être femmes! Nous aurons toujours la taille de nos rêves ! Nous rejoindrons, de notre florale impatience, Dans la lumière de nos espérances, Le suc flamboyant des étoiles Et le rire assourdissant des dansantes comètes ! Nos fièvres habillées des houles des naissances Nous offriront, comme toujours, tout ce temps Pour tisser, dans nos profondeurs ailées, Tous ces fruits volants de l’amour Qui naissent et s’abritent au creux de nos reins, En amples saisons tracées au miel des matins, S’élevant des caresses de nos... [Lire la suite]
vendredi 4 septembre 2015

AHMED BEN DHIAB

Nous avons la sagesse du pauvrele secret de nos rêves et de la langue nous les ouvriers citoyens de l'écho nuptial de la terre nés de la cadencedu contrepoint du jouret du collier de jasmin de la colombe au-delà de l'évidenceet l’ordinaire horreurun apatrideun enfant décharnéun mendiant d’eau et de cri un otage un mortssont avec nousils mangent à notre tableet relisent déchiffrent l’humainses actes ses intentionsla parenthèse et son silencedans la bouche du locuteur absent   .   AHMED BEN DHIAB   . ... [Lire la suite]

lundi 28 octobre 2013

VIRGILIANES...Extrait

la sagesse est là loin des livres concrète et bleutée dans la paix des choses près du rideau qui s'affole elle est aussi - quand tu vois les miettes sur la nappe - cette pensée pour les oiseaux elle est ta façon de rendre au soleil ses reflets rien qu'en effleurant la carafe ...  sommes-nous cette fable que notre corps raconte sommes-nous le mot de l'énigme un presque vivre ou un presque mourir quelque chose d'étrange entre Dieu et poussière sommeil comme désert ou village ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 29 août 2013

NON EXISTENCE EST MON EXISTENCE...Extrait

  « Chuchote, chuchote, chuchote A tes plages sablonneuses, Grâce à ces vagues dont le flux est à l’assaut du sable, altières, Et qui renaissent en un reflux douloureusement bruyant Si je savais ce qu’il recèle, j’aurais détenu le secret de l’existence et de l’immortalité ; Ainsi, que la Mer te soit leçon Et va ton chemin sur les routes de l’existence Ayant acquis la Sagesse de l’univers Tire aussi la leçon du cycle des saisons: Bien que l’hiver soit rude Il donne vie à la vie Le printemps est naissance d’une... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 19 avril 2013

DANIEL LEDUC

Dès les premiers instants la vie se confronte à la vie,les pulsations du monde donnent le rythme au cœur,le jour et la nuit se succèdent dans un regardqui n’est pas encore limité par le contour des choses ;dès les premiers instants la sensation de vivrese fait par les cris les sommeils et les autres vertigeset l’air dans les poumons est une bulle de soleilqui réchauffe l’éternité néante d’où l’on vient.L’enfance est une emprise du réel sur l’instantnous disent le nuage qui éclate en pluieet le chat qui bondit sur le miroir qui le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 14 décembre 2012

PLUS LOIN QUE CELA

J'ai besoin de voir la terre de reprendre la lecture à la sagesse des récitants de penser comme l'aigle J'ai besoin de voir la terre, intégrale de restituer le chant à la poésie d'appeler les montagnes étrangères: ô mes soeurs de soustraire le coeur au cadavre des souhaits au miel lourd des prophètes   Peut-être reste-t-il sur les hauteurs des montagnes d'autres lilas que tes yeux un autre fil d'argent que ta voix Peut-être reste-t-il dans un lieu superbe purifié par les pêchés un appel qui n'a pas été lancé un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,