dimanche 7 janvier 2018

ON M'APPELLE " SANS-PAPIERS

On m’appelle sans papiersPourtant j’avais pris soin de me munir de feuilles vertesComme une offrande à la forêt lointaineMais la forêt grondait comme une jungleJ’avais pris soin de me plier dans les coinsDe n’habiter nulle partEt de courtiser les trottoirsDe bien tendre la main aux guichetsDe me fondre dans la nuit du métroMalgré toutOn m’appelle sans papiersConnaissez-vous la minorité visible d’un sans papiersCela ressemble à l’invisibleAux contrôlesAux refoulésJe vis ma vie de rats dans les égouts du malheurJ’habite au fond de... [Lire la suite]

mercredi 20 décembre 2017

SUR LES CLAVIERS

Sur les claviers, dans la désespérance des utopies,je sculpte des mots d'espoir et de larmes sur des avenirs d’enfants.Sur des papiers aphones, je griffonne ce terminal de l'âgeoù la raison se perd dans l'effacement des chemins. Assis sur les certitudes d'un vieux mondequi renie ses crimes, vend ses pesticides,rejette son carbone et marchande la misère,je calligraphie des cris de sang. Je sonne le tocsin quand l'élite vomit son indifférence triomphantealors que dans nos rues et ailleurs, le froid, la faim et le non-droitlaissent des... [Lire la suite]
mercredi 22 septembre 2010

LES INTOUCHABLES

« Debout dans la boue ,dans le vent Vous rêvez à la chasse au bonheur » Les enfants dorment dans des carcasses de voiture Boivent l’eau de la Seine. Et hagards du matin au soir, Sur le macadam, Mendient quelques centimes Dans un gobelet , Agaçant les passants : Pour manger SVP « Moussiou  », SVP « Madam ». Inutile de chercher la clé De ce paradis apparent. Le monde a le cœur en béton. « Debout dans la boue , dans le vent Vous rêvez à la chasse au bonheur ». Des hommes énervés descendent Des fourgons, Piétinent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,