jeudi 1 juin 2017

SENS, PRESENCE, ABSENCE, CONSCIENCE

Sens…vous avez dit « sens » ?Y a-t-il un sens à la quête de sens de l’Homme ? Et si sa quête de sens était une quête de sens interdit ?Comment interpréter la présence, chez l’Homme, de la conscience ?La conscience humaine, n’est-ce pas d’abord une manière de se tenir hors du monde, hors de tout ? N’est-ce pas, d’abord, le sentiment d’une radicale séparation ? D’une altérité qui pousse à harceler le monde, vu comme extérieur, de questions, quand ce n’est pas  à se harceler soi-même de questions sur soi-même ? Il y aura... [Lire la suite]

jeudi 4 mai 2017

LE SEL DE LA VIE ...Extrait

" L'événement s'envole, mais reste l'essentiel, inscrit dans le corps, qui resurgit au charme furtif d'une évocation, au frisson d'une sensation, à la force étonnamment vive et parfois incompréhensible d'une émotion. À quoi cela tient-il sinon à cette voix intérieure brûlante, cette dynamo vitale dont nous ne savons même pas que nous l'avons élaborée au fil du temps. Le souvenir n'est plus mais la mémoire sensuelle du corps parle toujours. Nous sommes un tissu muni de capteurs qui enregistrent des empreintes tenaces lesquelles nous... [Lire la suite]
mercredi 3 mai 2017

DE L'EGO OU DU SAIN CREDO ?

D'aucuns avancent aisément ou d'un commun accord                   Egoconfinant alors au devant de la scèneau con-sensus    de circonstanceMais je leur oppose                        Credol'envers sibyllin des sensl'immémoriale allégeancedu nomade   du passeur  sans paraître Un oiseau    un voilier    au loinunitivement lient les horizons extasiés de la mer et du ciel Ils fondent l'espoir... [Lire la suite]
mercredi 22 février 2017

L'EMERAUDE PROMISE

On naît à chaque seconde de l’enfant que nous avons été, du miracle du temps qui ne nous efface, du chant qui s’ouvre comme une écluse délivrée, des eaux descendues d’une vieille mémoire, des mots enfin possible pour nommer le sens de ce que nous croyions dérives et qui n’avait en somme que la forme du chemin. Car il y a une parole pour chaque chose de ce monde, pour chaque acte de nos corps au milieu des fleurs qui poussent et des arbres qui tombent. On naît à chaque heure parce que la mort ne sera jamais que l’affaire des vivants... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
jeudi 2 février 2017

PAUL AUSTER ...Extrait

De la perte. Et d’une perte telle qu’elle pille l’esprit – jusqu’à la perte même de l’esprit. Commencer avec cette pensée : sans rime ni raison. Et puis simplement attendre. Comme si le premier mot venait seulement après le dernier, après une vie d’attente du mot qui était perdu. Ne pas dire plus que la stricte vérité : les hommes meurent, le monde déçoit, les mots n’ont aucun sens. Et par conséquent ne rien demander que les mots. Mur de pierre. Coeur de pierre. Chair et sang. Autant que tout ceci. Plus.   . ... [Lire la suite]
lundi 30 janvier 2017

CARNETS - CAHIER I...Extrait

« On mène une vie difficile à vivre. On n'arrive pas toujours à ajuster ses actes à la vision qu'on a des choses. (Et la couleur de mon destin, alors que je crois l'entrevoir, la voici qui fuit devant mon regard.) On peine et lutte pour reconquérir sa solitude. Mais un jour la terre a son sourire primitif et naïf. Alors c'est comme si luttes et vie en nous sont d'un seul coup gommées. Des millions d'yeux ont contemplé ce paysage, et pour moi il est comme le premier sourire du monde . Il me met hors de moi au sens profond du mot. Il... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

mardi 24 janvier 2017

LE DON DU SENS

J’ai donné mes chaussures au voyageur qui traversait ma vie, s’attardant à la bouche des fées, à l’immobile silence des mots. J’ai donné mes muscles à l’athlète des cimes, mes gants aux forges brisées de toutes mes entrailles, ma patience au trop lent contre-courant de mes torrents. J’ai offert mon mouchoir de rires à des inconnus sur le quai de mes gares, mon bras au vieillard dans l’escalier de mes rêves, ma bienveillance à l’enfant humilié que je fus. Je suis aujourd’hui le plus riche des hommes et la nuque tendue vers le ciel,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 20 janvier 2017

L'ÂME...Extrait

L'âme c'est la rosée où se dissout la nuit, une écharpe de laine sur les épaules du froid, les mots et la musique, du latin de Virgile au gospel des Noirs, les parenthèses ouvertes sur le monde, la respiration des virgules, la magie dont on fait les baguettes, de pain, de fée ou bien d'orchestre, une rivière inventée au milieu du réel, c'est l'énergie d'une poire, un ours mangeant du miel, un léger souffle sur la paille, le premier pas du jour quand il quitte la nuit, la terre pleine de temps, les perles perdues de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 15 décembre 2016

ELOGE DE LA FUITE...Extrait

Amour. Avec ce mot, on explique tout, on pardonne tout, on valide tout parce que l’on ne cherche jamais à savoir ce qu’il contient. C’est le mot de passe qui permet d’ouvrir les cœurs, les sexes, les sacristies et les communautés humaines. Il couvre d’un voile prétendument désintéressé, voire transcendant, la recherche de la dominance et le prétendu instinct de propriété. C’est un mot qui ment à longueur de journée et ce mensonge est accepté, la larme à l’œil, sans discussion, par tous les hommes. Il fournit une tunique honorable à... [Lire la suite]
jeudi 1 décembre 2016

CITADELLE LXIII...Extrait

"Me vint le grand exemple des courtisanes et de l’amour. Car si tu crois aux biens matériels pour eux-mêmes tu te trompes. Car de même qu’il n’est de paysage entrevu du haut des montagnes qu’autant que tu l’auras toi-même construit par l’effort de ton ascension, ainsi de l’amour. Car rien n’a de sens en soi, mais, de toute chose, le sens véritable est structure. Et ton visage de marbre n’est point somme d’un nez, d’une oreille, d’un menton et d’une autre oreille mais musculature qui les noue. Poing fermé qui retient quelque chose. Et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,