jeudi 4 avril 2019

LA POESIE...

La poésie c'est ce que l'homme a de plus divin dans la pensée, de ce que la nature divine a de plus magnifique dans l'image et de plus mélodieux dans les sons. C'est à la fois sentiment et sensation, esprit et matière, et voilà pourquoi c'est la langue complète, la langue par excellence qui saisit l'homme par son humanité toute entière, idée pour l'esprit, sentiment pour l'âme, image pour l'imagination et musique pour l'oreille...   .     ALPHONSE DE LAMARTINE     .  

mardi 8 mai 2018

FRANCOISE HERITIER....Extrait

" L'événement s'envole, mais reste l'essentiel, inscrit dans le corps, qui resurgit au charme furtif d'une évocation, au frisson d'une sensation, à la force étonnamment vive et parfois incompréhensible d'une émotion. À quoi cela tient-il sinon à cette voix intérieure brûlante, cette dynamo vitale dont nous ne savons même pas que nous l'avons élaborée au fil du temps. Le souvenir n'est plus mais la mémoire sensuelle du corps parle toujours. Nous sommes un tissu muni de capteurs qui enregistrent des empreintes tenaces, lesquelles nous... [Lire la suite]
jeudi 4 mai 2017

LE SEL DE LA VIE ...Extrait

" L'événement s'envole, mais reste l'essentiel, inscrit dans le corps, qui resurgit au charme furtif d'une évocation, au frisson d'une sensation, à la force étonnamment vive et parfois incompréhensible d'une émotion. À quoi cela tient-il sinon à cette voix intérieure brûlante, cette dynamo vitale dont nous ne savons même pas que nous l'avons élaborée au fil du temps. Le souvenir n'est plus mais la mémoire sensuelle du corps parle toujours. Nous sommes un tissu muni de capteurs qui enregistrent des empreintes tenaces lesquelles nous... [Lire la suite]
dimanche 22 septembre 2013

LES VRILLES DE LA VIGNE...Extrait

 E­coute encore, donne tes mains dans les mien­nes : si tu sui­vais, dans mon pays, un petit che­min que je con­nais, jaune et bordé de digi­ta­les d’un rose brû­lant, tu croi­rais gra­vir le sen­tier enchanté qui mêne hors de la vie… Le chant bon­dis­sant des fre­lons four­rés de velours t’y entraîne et bat à tes oreilles comme le sang même de ton cœur, jusqu’à la forêt, là-haut, où finit le monde… C’est une forêt ancienne, oubliée des hom­mes… et toute pareille au para­dis, écoute bien, car… … A la première haleine de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 16 janvier 2013

GENERATION

 Sous l’épaisseur des feuilles que les champignons soulèvent, la lenteur et sa corollaire l’indocilité, construisent à l’infini un univers de patience dont le principe fondateur n’est autre que l’amour. A y blottir entières mille rêveries d’enfance je me rapetisse, m’y réduis pour mieux m’augmenter, m’y retrouver à l’échelle inconnue que je convoite, m’oublier homme, et être pleinement d’un pays qui dans l’ordre de l’émerveillement est sans limite. Si fécondes les visions qui m’emplissent le regard et propice la... [Lire la suite]
mercredi 19 mai 2010

NUEES ARDENTES...Extrait

Comme une angoisse ancestrale qui soudain s'épanche de la colonne vertébrale pour inonder l'espace sensible du corps jusqu'à ébranler les plus intimes convictions, et qui force ainsi le seul recours au qui-vive extrême, surgit, sous un des innombrables craquements qui parsèment telles les bouées meuglantes la profondeur des océans que sont nos terres la nuit - sinistre craquement, perçu, en cet instant, dans toute son unicité élective -, l'étrange ombre macabre. Elle est là. Aussi énorme de sourde terreur potentielle qu'à sa... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 3 novembre 2008

LES PORTES D'EN BAS...Extrait

" Douceur de marcher sur le sable Dans le bruit des vagues Quand l’espace se creuse Et le jour comme une cave de lumière Courbe sur nous ses murs de ciel La mer reste l’impensable naissance et mort Le portail transparent d’un rien autre Quittant la ligne de nos pas Nous sommes les ressortissants de nos rêves Ébauchant hors de l’ombre les gestes d’écume." .. .HEATHER  DOHOLLAU .. .
Posté par emmila à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,