mardi 9 décembre 2014

SOIE

Toi que j’appelais parfois Soiepour ne pas te nommer en chair,je te regarde brasiller,montrant ce que chacun peut voirmais que moi j’aimerais voilerquand mes yeux cherchent à tâtonspar les échancrures des soiesla piste qui me conduiradans l’ombre sainte de tes seins.J’y resterais toute la nuit,dans le silence des caresseset le soupçon des frôlements,pour qu’à l’aube je puisse enfinvoir se dorer dans la lumièreces coupoles du sanctuaireô Soie, de l’ultime désir.     HUBERT NYSSEN         ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 30 novembre 2014

L'ALPHABET DES ETOILES...Extrait

Tu sèmes des rêves qui ne germent pas. Les nuits ouvertes mouillent le chemin de ta voix et trouvent l’écho de mon registre sur la trace de notre légende. Nous surgissons de nos jouissances l’écume de nos vies éblouit les étoiles. Un arc-en-ciel de colombes s’envole quand je retiens ton sommeil entre mes draps calciné par l’été. J’ouvre mes bras et te garde dans un bercement qui fait de ton corps le visage de mes nuits. Entre mes mains as de mirages ce prodige a filé le métal de nos épreuves. Je t’offre la transgression insomniaque du... [Lire la suite]
jeudi 5 décembre 2013

AGNES SCHNELL

La nuit, grand corps vorace. Traîne l’ombre d’Eros sur les murs des cours intérieures. C’est l’ambre qui domine l’odeur fauve rappelle les nuits trop noires les portes basses et nues. C’est la houle qui s'impose sèche nerveuse elle rappelle les nœuds des étreintes imprévisibles les portes austères et closes sur les otages de l’illusion. La nuit, grand corps humide. Chuintements à senteur de résine dans les jardins profonds. . . . AGNES SCHNELL . . .            
Posté par emmila à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 24 novembre 2013

DELICES OCEANES

Délices indociles à vos cils adossées, Sollicitante idylle du soleil et du sel, L’océan se prélasse en ses assauts lissés A la sève moussue de vos soies isocèles…   Sous le glissé silence encensant vos soupirs L’eau susurre à vos  sens une douce musique, Psalmodie magicienne aux puissants élixirs Instillant sans excès ses rythmes aquatiques…   Ces salves d’eau salée qui, lascives, s’immiscent Se font si douce salve à caresser votre anse Que si tout s’y consume en danses salvatrices C’est que l’issue ici est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,