lundi 23 janvier 2017

LES MOULINS DE MON COEUR

 Comme une pierre que l´on jette Dans l´eau vive d´un ruisseau Et qui laisse derrière elle Des milliers de ronds dans l´eau Comme un manège de lune Avec ses chevaux d´étoiles Comme un anneau de Saturne Un ballon de carnaval Comme le chemin de ronde Que font sans cesse les heures Le voyage autour du monde D´un tournesol dans sa fleur Tu fais tourner de ton nom Tous les moulins de mon cœur Comme un écheveau de laine Entre les mains d´un enfant Ou les mots d´une rengaine Pris dans les harpes du vent Comme un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

dimanche 30 octobre 2016

COLETTE GIBELIN...Extrait

Le monde, mon ami, n'appartient à personne Il est échange et changement, bourrasques et racines Il frissonne au-dessus des rivières, libellule irisée en son vol éphémère Regarde-le courir sur les plages de l'avenir et s'effriter quand tu veux l'attraper Regarde-le pleurer et rire Le monde, mon ami, appartient à chacun Même détresse Même espoir Il est le cri des cistes et la poussière du désert quand tu rêves d'eau pure Nous partageons le vent, avec son goût d'ailleurs, ses odeurs de jasmin Nous partageons l'âpre morsure du soleil,... [Lire la suite]
vendredi 9 septembre 2016

AVEC TOI VIENT L'ÉTÉ AUX PIEDS DE SAUGE ROUGE

"Échanger paroles est acte des amoureux"François Rabelais   . Tu m'écris. Jour après jour, chaque bouffée de ton souffle m'écrit, comme, une à une, les fleuraisons des heures.Tu m'écris, aristotélicienne, en élaborant des repas savoureux. Tu m'écris quand tu chantonnes une aria de Bellini, tes toisons moussues sous la douche.Tes mains filent trame et chaîne, fibres imprévues quelquefois, et, dans l'étoffe des mots incrustée de tessons, incisée de reprises, d'ajours, brodent, de syllabe en syllabe, le dit du libre jeu qui nous... [Lire la suite]
mardi 30 août 2016

OU VONT NOS NUITS PERDUES...Extrait

J'ai parfois ce sentiment que je vais mourir sansT'avoir assez dit que je t'aime sans que ma main                Chante au clair de lune de ta nuque posée du soir jusqu'à La pluie de l'ombre sans que j'ai épuisé tes yeuxEt ces méandres des joues qui courbent la lumièreJ'aime tant suivre l'oubli qui déploie tes cheveuxCet or foulé aux doigts ce paysage balayé commeOn chevauche une plaine ma plaine cette chansonDes mains tourmentées par le désir je t'ai si... [Lire la suite]
jeudi 26 mai 2016

LESBOS

Trop assoiffée ce matin la terre s’offre aux caressesde cette pluie qui la fouille dans ses moindres recoinsparmi les arcanes de géographie intérieureoù les sentiments hauts savent parfois nous transporter.Elle est nous, dans le secret abandon à être prisesans violence, ni fioriture de mauvais aloi,avec toute l’obstination de la chair désirante,l’économie du vrai, qui se doit d’aller jusqu’au bout.L’endiablement de son plaisir quand la pluie se fait lourde,à telle hauteur de rage si longtemps contenue,exhale l’exotique fragrance de... [Lire la suite]
lundi 1 février 2016

JE T'AIME DEVANT TOUT L'UNIVERS...Extrait

(...) Que le présent m'écoute : il est en plein milieu de nous.J'en appelle à la mémoire, aux derniers cris des vieux oiseaux.Nous sommes le sang de cet alcool entre le ciel et le tombeau.Nous vivons d'être nous-mêmes, entre les fous, nos frères, Si tu savais comme je cherche à tes margelles l'ici-bas,Fuyant les lumières des vitres où se brisent nos ailes.Je voudrais être sans objet pour que nous soyons à jamaisEnsemble. Pour enfin mieux t'aimer que les mots.(...) .   BRUNO RUIZ   .      
Posté par emmila à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 27 novembre 2015

TOUJOURS

Toujours le vent Et puis la terre Le firmament Et puis la mer   Toujours la clé De l'horizon Pour s'exiler De sa prison   Toujours la transe Des profondeurs Dans le silence De nos pudeurs   Toujours l'écorce Qui se craquelle Sous trop de force Emotionnelle   Toujours la flamme Et puis la cendre Toujours la larme Et les méandres   Toujours le doute Qui nous désoeuvre Toujours la route Et  ses épreuves   Toujours la somme De nos questions Toujours des tonnes ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 10 novembre 2015

AGNES SCHNELL...Extrait

Tu marches pieds nus par déférence pour ton exil sans fin tu marches sur une terre lourde de silences. Voix égarées d’un pays d’herbes amères où tu t’es meurtri bien avant, bouches agacées d’où le chant se retire vers la nuée d’ombre ou la canopée des oiseaux siffleurs… Jours de sable que dans le désordre tu égrènes jours fiévreux d’images craquelées d’orages lents à mourir. Quelque part remisés tes mots aux courbes douces aux balancements d’ailes tes mots seront cet indéfini qui glisse comme à regret des lèvres.   . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 14 septembre 2015

MUSIQUE...

O musique, écho d'un autre monde, soupir d'un ange qui réside en nous, lorsque la parole est sans puissance, lorsque tous les sentiments sont muets dans nos cœurs, toi seule est la voix par laquelle les hommes s'appellent du fond de leur prison, c'est toi qui fais cesser leur isolement et réunis les soupirs qu'ils poussent dans la solitude. .   JOHANN PAUL FRIEDRICH RICHTER   .  
Posté par emmila à 11:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 9 décembre 2014

LETTRE DU COEUR ET AUTRES PAYSAGES...Extrait

Tu es la fête rebelle du désirsource du chant jailli d’instinctriposte vive du feuet forme inavouée de ses codesUn besoin d’aimer fait violenceà tout ce qui simple écho des censuresne peut se dresser en une suitede petits désordres déterminéscapables de tracerta ligne de vieau milieu de mon poèmeSans ta voix pour la portermon écriture ne serait plus jamais la même         DOMINIQUE LAUZON         Oeuvre Michael Gorban    
Posté par emmila à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,