samedi 17 février 2018

LE SEUIL

L'âme frissonnante de froid (dehors ce serait le gestede qui se blottit dans son manteau)nous hésitons sur ce seuil vide(faut-il entrer ? faut-il fuir ?)avec la sensation d'être épiés,dès que nous tournons le dospar une oeillade, furtive, décochée depuis un rideau ou un abat-jour,prompte à se retirer comme une lamede canif se refermant en un déclic.Qui nous attend et pourquoi ? Viendra-t-il à notre rencontreen hôte amicalpour nous conduire à son feu à sa table ?Ou jaillira-t-il de l'ombre pour nous saisir aux poignetset... [Lire la suite]

dimanche 10 juillet 2016

RETENU PAR CE QUI S'EN VA...Extrait

Merci Thami , de nous faire connaître cet auteur...!   Je laisserai la porte ouverte et le vent sur le seuil sera l’autre porte de la vie sans limite que l’on n’enferme pas. Allez, mes pas, oublier l’étreinte de la terre par les pentes qui sont déjà du ciel. M’accompagneront ceux qui toujours avancent parce qu’ils n’ont plus rien où appuyer leur dos. Parce que tout est devant, dans le nouveau paysage. Toutes les couleurs ont attendu la fin de la pluie et font danser l’étoffe du monde.   .   JEAN-FRANCOIS MATHE ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,