mardi 21 novembre 2017

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait

Un grand silence en brise l'âme pousse vers l'oubli toujours à ses mots ravalés la douleur obtuse. Au-delà sur l'arc bleu des glaciers Il y a cette étincelle qui rosit l'amour et le ciel et le froid et l'effroi. En dérive vers le sud une voile balbutie Quel sera son chant neuf ? Parmi les herbes déjà mortes dans le vent tranchant des dunes ne me laisse pas mourir si tu m'aimes.   .   ANNE MARGUERITE MILLELIRI   .   Photographie Raoul Ubac  

dimanche 19 novembre 2017

CAROLE DAWSON

J'écris sur une peau de brume Pour effleurer l'instant Comme on apprivoise le vent Un soupir Me glisse entre les doigts Et me ravit un peu de moi J'erre sur le chemin Où silence est roi Sans bruit, je me dessine un destin Mais je marcherai toujours avec espoir Jusqu'aux froissements des petits matins Pour déposer des bouquets d'aurores Dans la paume de tes mains Et ainsi entrevoir Ta lumière Cousue de bleu et d'or Avant que ne s'effacent les mémoires De ces jours éphémères   .     © CAROLE  DAWSON   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 18 novembre 2017

LE VISAGE SECRET...Extrait

Entre deux silences, entre deux ténèbres ils reviennent ils ont hanté le seuil invisible de ta conscience et les voilà presque sans poids, presque effacés dans les lambeaux de ta mémoire comme pour donner sens à la présence insignifiable à l’instant sans retour à la vraie parole des fantômes.     .   ALAIN SUIED   .     Photographie Raoul Ubac
mardi 7 novembre 2017

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait

Longtemps après le silence le silence demeure à l'embrasure des lèvres sur la persienne grise un filet blanc de lune une porte rechigne au vent froid un tiroir sans clef... Se souvenir est un choix dans l'opaque des étoiles se cachent -- à dix tu ouvres les yeux et il te semble entendre des rires d'enfants arracher vie aux pièces vides.     .     ANNE MARGUERITE MILLELIRI   .   Photographie Anton Ostlund    
vendredi 3 novembre 2017

AFIN QUE NUL NE MEURE…

A la mémoire de François-Xavier Verschave et pour que la Grande Mort reste rêvée, rêvée seulement.. .   "Je t’offre ce dossier afin que nul ne meure, ni les morts d’hier, ni les ressuscités d’aujourd’hui. Je veux ma voix brutale, je ne la veux pas belle, je ne la veux pas pure, je ne la veux pas de toutes les dimensions. Je la veux de part en part déchirée, je ne veux qu’elle s’amuse car enfin, je parle de l’homme et de son refus, de la quotidienne pourriture de l’homme, de son épouvantable démission. Je veux que tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
vendredi 3 novembre 2017

TRACES/HUELLAS...Extrait

Une république de roulottesde frontièresdisparues à l’aubefrontières qu’avec l’angede son silencela nuit a imposéesLa marche est l’alliance de ceuxqui ont tout perduDe ceux qui rêvent la plainede l’autre côté de la meret au pied d’une montagneattendent que le soleil se couche . Myriam MONTOYATraces / HuellasL’Oreille du Loup, 2009 . Photographie Jeannette Gregori www.jeannettegregori.com

lundi 30 octobre 2017

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait

Écrire contre. La mort. L'oubli. Le silence. L'incendie. La couleur noire des souvenirs noirs. La pluie qui gifle. Le mot qui tue. La dérive du corps qui n'a plus faim ni soif ni sommeil. Les étoiles effacées dans ce ciel à la mine de plomb. La colère réprimée. Le verre tombé des mains, brisé au sol comme un arrêt du coeur. Écrire contre. Tout contre. Le jour qui meurt, dont tu refuses la mort, et que tu regardes mourir avec toujours cette même colère contre. Et où va - t-il ce train ? Où est-ce, loin de toi ? et pourquoi loin de toi... [Lire la suite]
dimanche 29 octobre 2017

LA DEMANDE

 Il est des heures où je demande :   Pourquoi la fragilité des choses la frilosité des êtres   Pourquoi éclore un corps jusque au bout d’un baiser     Pourquoi la transparence l’obscurité de certains langages       La demande a besoin de liberté Non pas d’oser, mais d’une liberté née du profond silence     Comme au bord d’un lac : un lieu où dire n’existe plus que dans le frémissement d’un reflet sur l’eau de nuit Seule la demande l’entend     ... [Lire la suite]
jeudi 26 octobre 2017

LE TEMPS DE...

Le temps de... tant de rivières de rides de rifts Le temps de... tant de brisures de cicatrices de cris étouffés Le temps de... tant de battements de coeur de pas d'empreintes d'effacements Le temps de... tant de lettres serpentantes de mots errants de ratures à relire Le temps de... tant de souvenirs d'oublis en mémoire de silence sur le bout de la langue Le temps de... Tant de ... manque.   .   ANNE MARGUERITE MILLELIRI   .  
lundi 23 octobre 2017

IL Y A DES JOURS COMME CA

... On attend le frissonà nos pulsations agrippéou terré plus loinquand la paroleéchappe.On attend le soufflele balbutiementla note perduela voix vagabondant Il y a des jourscomme çaoù rien ne vient.On attend le poèmele chant puren équilibreentre deux mondes.On attend le silencel’écriture du silenceou son illusion.On aimerait être prochede l'immense.La rage au cœuron attend l’espace étroit.Un rythme alterneforce à s’immobiliserà dériverancrage ratéentre les racines et la terregriffures au-dedansharpon de colèrerouge tapageur... [Lire la suite]