mardi 26 mai 2020

RESURRECTION

Tahar Djaout ,journaliste, écrivain et poète, tombé sous les balles des tueurs du " FIS " ( de deux balles tirées à bout portant en pleine tête ) le 26 Mai 1993, et décédé le 2 Juin 1993...   « Je suis le déterreur de l'histoire insoumise et de ses squelettes irascibles enfouis dans vos temples dévastateurs. Je ne cautionnerais jamais vos cieux incléments et rétrécis ou l'anathème tient lieu de credo. Je ne cautionnerais jamais la peur mitonnée par vos prêtres-bandits des grands chemins qui ont usurpé les auréoles d'anges. Je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 19 mai 2020

POEMES DE SAMUEL WOOD...Extrait

...   Feindre d'ignorer les lois de la nature Réincarner en songe la forme abolie, Prêter au mirage les vertus d'un miracle Est-ce pour autant faire échec à la mort ? Tout au plus douter qu'elle nous sépare, Que soit un fait le fait de n'être nulle part.   Irréparable cassure. Prenons-en acte. Nous voilà désolés la vie durant, Notre mémoire ouverte comme une blessure, C 'est en elle que nous la verrons encore Mais captive de son image, mais recluse   Dans cette obscurité dévorante Où, pour lier son... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 30 avril 2020

AUTOPORTRAIT SANS MIROIR

  Il me faut maintenant un arrêt, une halte prolongée, une place dans le creux, dans les plis, hors de l'impatience.Voici mon lieu de vie mal situé encore, inachevé, à la frontière de la démesure, de l'utopie. C'est une traversée extrême, infinie, du bord au rivage, d'un train aux vitres sales à un autre plus fulgurant, interminable comme dans les rêves… Une traversée quotidienne, attendue, espérée, une découverte voluptueuse parfois.Une table trop encombrée comme toutes les tables où l'on s'arrête souvent, voici le lieu d'où... [Lire la suite]
mercredi 29 avril 2020

PAT RYCKEWAERT...Extrait

Il y a dans nos coeurs-oiseauxdes battements d’ailes et toutes les grandes migrations sous nos paupières des ciels si clairsqu’aucun chagrin ne peut tenir et sous le fer de nos masquesla liberté enclose et l’amour enfui. Je voudrais l’envol des oies sauvagesretenues dans nos gorges et tous les vents du sud à nous étreindreet nous embarquer vers la mer.     .     PAT RYCKEWAERT     .   Oeuvre Salvador Dali
Posté par emmila à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 30 mars 2020

THE GARDENER...Extrait

Un poème de Tagore pour les coeurs troublés    .   Paix ! mon cœur, laisse le temps des adieux être doux.Qu’il ne soit pas mort, mais accomplissement.Que l’amour se transmue en souvenir et la douleur en chants.Que le vol de l’oiseau par le ciel s’achève en le repli des ailes au-dessus du nid.Que l’ultime caresse de ta main soit délicate comme la fleur de la nuit.Reste tranquille, Ô ma Belle Fin, quelques instants, dis tes derniers mots en silence.Devant toi je m’incline et j’élève ma lampe pour illuminer ton chemin ... [Lire la suite]
mardi 24 mars 2020

VOYAGER BARBELÉS AUX LEVRES

Comme un ouragan emportant tous les seuils faim et armes gouvernent l’instantBarbarie et bombes développent déserts de décombres S’accaparer de l’essentiel au rythme de la dernière hâteLe pan de terre se dérobe sous souliers sans boussoleFuir vérités qui somment intégrales soumissionsÉchapper aux permissions du doutequand la vie défend l’émasculation de toute survivance Devenir désormais monstre sans identitéqui sait comment se divertit l’absurde Voyager barbelés aux lèvrespour tenter traverser frontières d’autres langages Quel... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mardi 24 mars 2020

QUI MARCHE DANS LE SILENCE DES SIECLES INVENTES ?

Aubes d’espaces orientent la fenêtre inattendueOn saigne les parchemins des signes à décrypterLes yeux futurs décoderont syllabesombresvertigeset le grain de blé aiguillera la main et ses visionsDes papyrus s’envolent mille siècles d’incertitudes Que de sang a embrumé la clairvoyance de l’invisible !Les firmaments craquellent sur le rivagela mer errante lève la braiseet les portes s’ouvrent La vie entre par toutes les fenêtresCortèges de manants maquillent le jour d’arc-en-cielEscadrons d’abeilles embrasent la dernière luminationQui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 4 mars 2020

POEME OCCIDENTAL

  Dans les broussailles cacophoniquesdes enfants pleurent sans larmesdes amoureux se taisent à jamaisDans les châteaux des vieux contes de féesdes coulées d'or fondu tâchent les mursil paraît que le monde brûleet que le dehors s'arrache du dedansil paraît qu'une blessure à la bouche pourpretente de se faire comprendre dans le vif de l'instantet qu'un lichen bleu recouvre les mots abandonnésc'est le silence qui se meurt entre les pierresl'ordre a été donné de fusiller les lampes-tempêteset il est interdit désormais d'ouvrir son... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 18 février 2020

BERNARD PERROY...Extrait

Chaque jourje me tenais prêt, je guettais l'heure où les eaux s'ouvriraientaux mouvements de la lumière, où les eaux mêleraient leurs courantsaux multiples lueurs célestes nimbées d'or et de soie bleue avant que la nuit ne vienne me submergerpar l'averse silencieuse de ses étoiles...     .     BERNARD PERROY     .   Oeuvre Hiroko Otake
Posté par emmila à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 25 janvier 2020

LA LETTRE DU SIXIEME SENS

Ma lettre portée par ellipse a demandé aux mots toutes voiles fermées de prendre le poids de l’oiseau en plein vol de rendre rapport d’écriture et de déraison de mélodie d’extravagance Même en me trompant de parcours mêlant la longue syncope des arcs-en-ciel aux phrases séquestrées des réverbères je n’ai toujours eu qu’un seul galop la phrase mutilée l’ordre des vertébrés Celui qui crie trop fort n’entend pas l’orage déchiré de ta bouche dans ma vie qui se défait et se refait comme une chevelure Celui qui ne crie pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,